L'île Gökçeada : le guide du weekend parfait

Nous avons tous une idée différente du weekend parfait. Mon weekend du 1er octobre fait partie de cette catégorie si précieuse que l'on ne vit pas souvent. Le weekend parfait, pour moi, il se situe sur une île (j'ai un truc pour les îles), peu habitée de préférence, avec peu de commerces, peu de touristes, pas trop de bruit, mes amis et/ou ma famille, un bon gros bouquin, des tongues, une mer calme et propre, une plage de sable (very important) et beaucoup de nature. Le bonus serait les animaux sauvages, que je ne regarderais que de loin. 

Non, non, je n'ai pas 75 ans. Je ne suis pas proche de la retraite. C'est juste mon côté villageoise refoulé qui ressort à la surface de temps en temps. N'ayant vécu que dans de très grandes villes, je pense que j'en ai assez de la pollution, des voitures et du bouquant constant. J'ai besoin d'une communion avec la planète terre d'un weekend à l'autre. Pas vous?


Du coup, si vous aimez aussi cette description du weekend parfait, vous aimerez sûrement la suite de cet article qui sera un mini guide d'un weekend à Gökçeada, île anciennement grecque, aussi appelée Imroz. Proche de Canakkale, l'île de Gökçeada est à 315 km d'Istanbul. Pas si loin que ça en voiture ou bus pour y aller le temps d'un weekend.

QUELQUES INFOS:

Gökçeada est la plus grande île de la Turquie.
Son nom grec Imroz fût changé en 1970 pour Gökçeada.
Son nombre d'habitants est d'environ 9000, principalement des turcs.
L'île vit de l'agriculture, principalement sa production d'olive et de raisins, du bétail, de la pêche ainsi que du tourisme.
Il y a 10 villages grecs et 11 églises orthodoxes sur l'île.

Voici donc ci-dessous tous mes conseils pour aller sur l'île de Gökçeada bien préparé.

QUAND Y ALLER ?

L'île de Gökçeada est agréable lorsqu'il y a du soleil, et moins agréable lorsque les touristes (locaux ou internationaux) ont envahi les plages. Je vous conseille donc de vous y rendre de la 2è semaine du mois de mai à la première semaine du mois d'octobre. Soyez cependant vigilants les mois de juillet et août, ils peuvent être désagréables pour vous si vous avez la phobie de la foule de vacanciers.

COMMENT Y ALLER ?

Depuis Istanbul, vous louerez une voiture ou prendrez le bus, notamment via les compagnies Métro Turizm ou Pamukkale (60TL, 5h30 de trajet), jusqu'à Kabatepe. Puis, de Kabatepe, vous accéderez à l'île par bateau. La croisière sur le ferrie dure environ 2h et est très agréable. 35TL par véhicule + 3TL par personne. Consultez les horaires et prix ici.

Depuis Izmir, sans voiture: rendez vous à Eceabat en bus puis prenez un minibus qui vous emmènera à Kabatepe. Ensuite, prenez le ferry également. En voiture, rendez vous à Canakkale, puis prenez un ferry de 15 min allant à Eceabat. Roulez jusqu'à Kabatepe. Vous connaissez la suite.

OÙ SE LOGER ET COMBIEN DE TEMPS RESTER ?

Comme je vous l'ai mentionné en introduction, l'île est très calme. Elle est peu habitée et peu commercialisée car protégée (et tant mieux!). Vous n'y trouverez donc presque pas de night-club ou de bars branchés type Kuruçesme. Il s'y trouve une toute petite marina ainsi qu'un tout petit marché aux souvenirs, quelques bars à vin, et quelques restaurants de poisson (raki-balik), et c'est tout.
A la question combien de temps dois-je rester sur place, je dirais que cela dépendra de combien de temps vous supporterez ce calme absolu. Si vous êtes un couple ou un petit groupe d'amis (et que donc vous avez de la compagnie), 4/5 jours peuvent vous permettre de tout voir. Pour les solitaires, un weekend vous suffira, à moins que vous soyez du genre à aimer la solitude.

Note: Il y a peu d'hôtels en bord de mer car les côtes sont protégées. Privilégiez donc un hôtel en hauteur, dans les montagnes. Couchés de soleil au rendez-vous !

Pour les groupes, privilégiez l'appart, cela vous coûtera une bouchée de pain. 
Je vous fais 2 propositions: Suna Apart Hôtel et Gokceada Adahan Apart. Simples, efficaces et pas chers.
Pour les couples, un bel hôtel romantique vous fera sûrement plaisir. Les plus conseillés sur l'île sont l'hôtel The Castle et l'hôtel Anemos.
Pour tout le monde, vous avez un hôtel adorable du nom de Gokceada Bag Evleri, tenu par la généreuse Mme Sefika et son mari le rigolo Mr Ali. Les chambres sont dans des maisonnettes avec salon, TV et terrasse personnelle. Un vrai bonheur, dans le calme absolu...
Enfin, si vous venez sur l'île pour surfer, le centre de formation de surf de Gokceada vous accueillera avec simplicité et convivialité.

QUELLES PLAGES VALENT LE COUP ?

L'île regorge de plages et criques secrètes à découvrir mais je vais vous aiguiller pour que vous ne perdiez pas trop de temps. Quelques petites informations préalables s'imposent:

- Sachez dors et déjà que le vent frappe l'île par le nord, les plages calmes et baignables en sécurité se trouvent donc au sud de l'île.
- Seul l'aquarium de Yildizköy est baignable au nord lorsque la mer est calme.
- Seules les plages d'Aydinlik et Yuvali proposent des possibilités d'hébergement sur place.


1 - Aydinlik Plaji - Fefaloz Plaji
Cette plage (la plus fréquentée de l'île) longue de plus d'1km, où l'on peut se baigner dans une eau transparente, bronzer sur du sable fin, manger un bon toast grâce au café Sardunya de la plage est la plage des surfeurs. En effet, pendant les périodes de grands vents, la plage est idéale pour glisser sur les vagues. Vous y trouverez même un centre de formation de surf. Lorsque j'y suis allée, elle était tellement calme que j'ai eu du mal à croire que l'on pouvait y surfer. Cliquez ici pour écouter le son de la mer en vidéo.

2 - Laz Koyu
Cette charmante petite crique au sud-ouest de l'île est tout aussi propre que la précédente cependant, au lieu du sable fin, vous trouverez des galets. Sur l'île, vous trouverez de quoi manger ou louer des parasols.

3 - Yuvali Plaji
Cette plage semi-privée offre un calme inespéré qui saura vous charmer. Etant gérée par la municipalité, la plage peut vous être refusée si elle est déjà trop remplie. Vous trouverez de quoi manger ou louer des parasols.

4 - Gizli Liman
Sur la pointe sud-ouest de l'île, vous trouverez cette magnifique plage secrète au sable fin, encore une fois très propre et bien entretenue. 

5 - Yildizköy
Voici donc la plage à ne pas manquer à Gökçeada. Yildizköy, aussi appelée l'aquarium de l'île pour son eau transparente et ses 200 et quelques espèces de poissons protégées, est la fierté de l'île. Si vous y faites un passage lorsque le vent est calme, vous passerez un des moments les plus agréables de votre vie je vous l'assure. Vous trouverez de quoi manger aux alentours de la plage.

À NE PAS MANQUER ?

- Faire de la plongée à Yildizköy. Demandez des renseignements au centre de plongée de Gökçeada au +90 542 721 11 52.
- Faire un grand tour en bateau. De midi à 18h, sur le bateau Seabird Tekne Turu, vous ferez des pauses dans les plus belles eaux de l'île toutes les 45 min. Un barbecue vous sera préparé dans la bonne humeur. Appelez Yilmaz au +90 543 382 61 61. Départ depuis le port de Kaleköy au nord de l'île.
- Faire du surf ou du kitesurf sur la plage d'Aydincik. Renseignez-vous auprès du centre de formation Vol­ki­te Ki­te­bo­ard School au +90 533 241 10 15.
- Voir le lac de sel (tuz gölü) près de la plage d'Aydincik et y faire un bain de boue.
- Bar avec musique en live: Le seul bar de ce type est le Pembe Kaval Bar.
- Danser: Un club a ouvert est 2015, le Root Club.

LES VILLAGES À VISITER

Sachez que les villages de Gökçeada sont quasiment tous inhabités, abandonnés par les habitants. Certains sont habités uniquement l'été. En sommes, vous ne verrez pas beaucoup de monde, ni de cafés ou de boutiques lors de vos visites.

Les villages les plus touristiques sont Zeytinliköy, le centre ville de Gökçeada et Kaleköy
Les villages peu habités ou inhabités sont Dereköy, Bademli, Yeni Bademli et Tepeköy.

QUOI MANGER ET OÙ ?

Gourmande que je suis, la première chose que j'ai demandé aux locaux en arrivant était: "On mange quoi ici?". Alors voici les réponses que j'ai eu: 

- Le cicirya que vous voyez en photo (une galette entre la pizza et le pide, fourrée au fromage et aux herbes), à Cicirya dans le village de Zeytinliköy.
- Du poisson et du raki à Son Vapur ou Imroz Poseidon.
- Des produits à base d'huile d'olive + des olives (à acheter chez Ada Ruzgari dans le centre ville par exemple)
- Un bon petit déjeuner avec des produits locaux chez Mustafa'nin Fayfesi à Kalekoy.
- Du miel, à goûter et acheter dans la ferme de Gokhan à Bademli
- Du bon vin local, à Barba Yorgo Sarap Evi dans le centre ville ou à Kemanci Sarap Evi à Zeytinlikoy.
- Des biscuits aux amandes à Nostos dans le village de Zeytinlikoy, ou à Efibadem au centre ville de Gökçeada.

PHOTOS
  





























Merci à l'apprentie photographe Aysegul pour ces magnifiques clichés (ceux qui sont les plus qualitatifs proviennent de ses mains de fée). Vous pouvez la suivre sur Instagram en cliquant ici.

N'hésitez pas à partager votre expérience ou vos question en commentaire.

Pour d'autres guides de voyage en Turquie, cliquez ici.

5 commentaires:

  1. Pelinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn <3

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Pelin, d'abord merci d'avoir utilisé mes photos pour illustrer ton article. et de m'avoir fait de la pub :) c'etait un week-end super sympa.... a quand le prochain ? :)
    Aysegul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, avec plaisir...
      Prochain voyage cet hiver t'inquiètes :)

      Supprimer
  3. bonjour .... Pourriez-vous me dire comment louer une voiture sur GÔkceada ? J'ai regardé pour louer une voiture à partir d'Izmir, mais toutes les locations de voitures interdisent la traversée en ferry sous peine de perdre les couvertures d'assurances. Toutes les recherches que j'ai effectuées sur le net restent infructueuses. Merci de m'aider...

    RépondreSupprimer