15 traditions de mariage turc à connaître

par pelin

Comme dans tout pays, il existe de nombreuses traditions autour des mariages en Turquie. Les Turcs sont profondément attachés aux coutumes et les transmettent à travers les générations et même les pays à travers la diaspora…

Ce qui est drôle, c’est que certaines traditions se sont perdues en Turquie, mais sont très profondément ancrées au sein de la diaspora turque qui ne souhaite pas se détacher de ses racines….

Selon la région de Turquie dans laquelle vous vous trouvez, il existe différentes coutumes et façons de faire pendant un mariage. Ce qu’elles ont toutes en commun, c’est qu’il s’agit davantage d’une affaire de famille que d’une affaire personnelle.

J’ai compilé dans cet article une sélection des coutumes et de traditions les plus importantes de mariage turc. Voyons si vous les connaissez déjà !

Sommaire

1. Demander de la main de la mariée [El isteme]

Comme en Allemagne et dans de nombreux autres pays, il est de coutume de demander au père de la mariée la main de sa fille. “Kız isteme”, comme on l’appelle en turc, suit une cérémonie précisément définie. Le marié se rend avec ses parents, ainsi que des membres plus âgés de la famille, avec des fleurs et des chocolats (parfois aussi des cadeaux) à un jour fixe chez les parents de la mariée.

Après que les familles ont parlé un peu du temps et du football, le membre masculin le plus âgé de la famille du marié demandera au père de la future mariée la main de sa fille, en prononçant toujours les mêmes mots, “Allah’ın emri Peygamber’in kavli ile kızınızı, oğlumuza istiyoruz”, ce qui signifie “Avec l’ordre d’Allah et la parole du Prophète, nous voulons votre fille pour notre fils.”

La famille de la mariée peut demander un temps de réflexion, puis la cérémonie peut être répétée un autre jour. Lorsque le père de la mariée accepte finalement, les alliances sont échangées et les vœux de mariage sont prononcés.

2. La cérémonie de promesse [Söz Kesmek]

La cérémonie de promesse est appelée “söz kesmek” en Turquie. 

Le mot turc söz signifie promesse. De nos jours, elle a lieu le jour même de la demande de la main de la mariée. De simples bagues, pas les bagues de fiançailles, sont attachées ensemble avec un ruban rouge. Sur un plateau d’argent, les bagues sont présentées aux fiancés, qui les mettent l’une sur l’autre. Le ruban rouge est coupé et la cérémonie est terminée. Les jeunes amoureux se sont promis de se marier prochainement…

Cette tradition n’est pas très formelle, il n’y a pas de fête pour l’occasion. Elle est simplement présente pour officialiser le fait que les 2 jeunes gens se fréquentent, auprès des familles. Cela leur permet de se voir plus tranquillement et de parler de leur partenaire à leur famille sans secret. Si les 2 jeunes gens s’aperçoivent qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre avant les fiançailles officielles, ce voeux est facilement révoquable.

3. Le café sel et poivre

Cette tradition est amusante ! Les mariés ne l’aiment pas vraiment car les futures mariées, dans le feu de l’action, ont parfois tendance à en abuser. Pendant le “el isteme”, mentionné plus haut, lorsque les familles discutent avant de demander la main de la mariée, cette dernière prépare du café turc pour l’offrir aux invités. C’est la venue de ce café qui ouvrira la fameuse conversation sérieuse (le sujet du mariage éventuel entre les jeunes).

Lors de sa conception, le café du marié est aromatisé avec du sel au lieu du sucre par la future mariée. Certaines mariées taquines y mettent même du poivre ou du piment. Si le marié le boit sans sourciller, c’est considéré comme un signe positif, signifiant que le marié est rude à toute épreuve. Mais il arrive que le goût soit insupportable. Le marié commence donc à tousser, et suscite un grand rire qui détend l’atmosphère !

4. Les cadeaux de fiançailles [Nişan bohcası]

Le “nişan bohcasi” est destiné aux familles pour leur permettre de montrer leur appréciation mutuelle, au moment des fiançailles. 

Il contient généralement des cadeaux pratiques et des articles de tous les jours qui peuvent être utilisés après le mariage, comme du parfum, des pantoufles, des pyjamas, des vêtements, des chaussures, du maquillage, des serviettes, des ustensiles de rasage et d’autres articles similaires. Autrefois, tous ces cadeaux étaient enveloppés dans un grand foulard minutieusement décoré et remis à la famille du partenaire.

De nos jours, vous pouvez acheter des paniers ou même de petits coffres spécialement conçus à cet effet. Le moment de la remise du “nişan bohcası” varie d’une région à l’autre, mais il a généralement lieu avant les fiançailles ou le jour même.

5. Les fiançailles [Nişan]

Traditionnellement, la fête de fiançailles est organisée et payée par la famille de la mariée. Les fiançailles peuvent être célébrées avec un petit cercle d’amis et de membres de la famille dans la maison de la mariée, ou bien une salle ou un restaurant peuvent être loués et les festivités peuvent s’y dérouler. 

Si les jeunes amoureux sont de deux villes différentes, les fiançailles se feront dans la ville de la mariée, et tous les invités du mariés devront faire le déplacement pour l’occasion. 

Le nombre de participants n’est pas limité. En province, il n’est pas rare de voir 500 invités ou plus. Bien entendu, c’est également l’occasion pour la mariée d’invité ceux qui ne seront pas invités au mariage ou qui ne pourront pas s’y déplacer si le marié habite loin (car le mariage se fait généralement dans la ville du marié).

6. La nuit du henné [Kına Gecesi]

Une tradition qui reste très populaire est le “kına gecesi”. Cette célébration peut avoir lieu au domicile de la mariée, dans un lieu extérieur ou dans un restaurant. La mariée, ainsi que les invités, sont habillés de façon festive. La mariée est assise sur une chaise et porte un long voile rouge qui couvre entièrement sa tête et son visage.

Au début, des chansons tristes sont jouées et la mariée pleure, car il s’agit, après tout, de l’adieu à la maison de ses parents. Après une certaine cérémonie et accompagnée de la musique appropriée, la future belle-mère met une pièce d’or dans la main de la mariée et ouvre la cérémonie de la peinture au henné.

Après cela, les larmes de la mariée se tarissent, la musique devient plus gaie et tout le monde se met à danser.

7. Le mariage civil à la mairie [Nikah]

La cérémonie légale de mariage a généralement lieu à la marie ou le couple a demander une date de mariage. Mais si le couple le souhaite, l’officier d’état civil peut se rendre dans la salle ou le lieu du mariage le soir, moyennant un paiement extra. Si le mariage civil se fait à la mairie, la mariée s’y rendra dans sa robe de mariée (qui de nos jours est souvent différente de la robe de mariée du soir).

Après la cérémonie, qui est assez courte et simple en Turquie, les invités font la queue pour donner leurs félicitations, des embrassades ainsi que des cadeaux, généralement sous forme d’argent et d’or. Après la cérémonie, les mariés essaient de se marcher sur les pieds. Celui qui est le plus rapide, dit-on, aura plus tard le droit de regard sur le mariage.

Nombreux sont les couples qui ne font que la cérémonie civile du mariage, sachant qu’il reste assez cher de faire un mariage dans une salle de mariage en Turquie pour les locaux.

8. Qui paye le mariage en Turquie ?

Les festivités du mariage sont payées par la famille du marié. En général, la famille loue un salon ou un lieu de réception. Les mariages dans les grands hôtels ou sur un bateau sont également de plus en plus populaires. Le choix du lieu dépend du budget, ainsi que du nombre d’invités.

Lire l’article sur les plus beaux hôtels pour se marier à Istanbul

9. Qui achète la robe de mariée en Turquie ?

La robe de mariée est achetée par la famille du marié, tandis que la mariée achète le costume que le marié portera au mariage. Consultez cet article sur les robes de mariée en Turquie.

10. La tradition du coiffeur

Le jour du mariage, la mariée et le marié, tous deux accompagnés d’amis et de membres de la famille, se rendent chez le coiffeur. La mariée se maquille et se fait faire les ongles. Parfois, le marié passe directement prendre la mariée chez le coiffeur avec la voiture du mariage et ils se rendent ensuite à la mairie.

En général, cependant, la mariée retourne une dernière fois chez ses parents, où elle enfile sa robe de mariée. De là, le marié vient la chercher, avec un cortège spécial et même un joueur de tambour. Voir la tradition suivante ci-dessous.

11. Aller chercher de la mariée chez elle

Des musiciens, appelés “Davul Zurna”, sont souvent engagés pour jouer bruyamment dans la rue pendant l’enlèvement de la mariée. Le Davul est un gros tambour et le Zurna est un instrument à vent avec une cloche en forme d’entonnoir.

Selon la tradition, le père (ou le frère) de la mariée noue un ruban rouge autour de sa taille. Ce ruban est censé apporter chance et richesse et symbolise en même temps la pureté de la mariée. Il arrive souvent que l’on danse dans la rue avant que les mariés ne montent dans la voiture de mariage.

12. Quelque chose de vieux, quelque chose de neuf, quelque chose d'emprunté et quelque chose de bleu

Chaque mariée doit traditionnellement porter quelque chose de vieux, quelque chose de neuf, quelque chose d’emprunté et quelque chose de bleu. Le vieux doit symboliser l’attachement de la mariée aux traditions et à la maison familiale, le neuf représente l’espoir avec lequel elle envisage l’avenir, l’emprunté symbolise sa crédibilité dans la mesure où les gens lui prêtent quelque chose, et le bleu représente la pureté et la fidélité.

Cette tradition est internationale mais elle existe bien en Turquie également !

13. Blocage de la voiture des mariés

Le couple se rend au mariage dans une voiture décorée de fleurs comme partout. 

Souvent, le convoi de mariage traverse les rues en klaxonnant bruyamment. Toutes les voitures qui font partie du convoi ont des rubans blancs attachés à leurs rétroviseurs extérieurs pour porter chance au couple. On dit que le klaxon fort éloigne les mauvais esprits. 

Parfois, le chemin de la voiture de mariage est bloqué par des jeunes du quartier, des enfants qui passent par la et parfois même des personnes âgées. Généralement, le conducteur du véhicule a des enveloppes toutes prêtes pour l’occasion, qu’il distribue aux personnes qui bloquent le passage. Dans chaque enveloppe, il y aura mis quelques billets (de 5 à 20 TL).

14. Deux traditions liées à la chaussure

Avant la cérémonie de mariage, la mariée écrit les noms de ses amis célibataires sur le fond de sa chaussure. La personne dont le nom est le premier à être illisible ou le plus effacé à la fin de la journée sera la prochaine à se marier.

Autre petite chose, lors que les mariés sont assis devant le maire et qu’ils ont tous deux dit oui pour la vie, celle/celui des deux marche sur le pieds de l’autre gagne le droit de porter la culotte dans le couple, pour la vie !

Il me semble que ces deux traditions sont internationales et non turques, confirmez-moi cela en commentaire SVP.

15. La fête du mariage

Il y a plusieurs choses que vous pouvez reconnaître qui se produisent lors des mariages turcs.

  • Dans le salon de mariage, les mariés sont assis séparément à une table supplémentaire, bien visible de toute la salle. La nourriture et les boissons y sont également servies.
  • Ensemble, les mariés vont ensuite de table en table pour accueillir les invités et recevoir des cadeaux. Ceux-ci sont soit épinglés à la robe de la mariée, soit rassemblés dans un petit sac ou un coffret. Les mariés portent tous deux un large ruban rouge auquel les invités peuvent épingler l’or ou l’argent.
  • En Turquie également, les mariés entament la danse par une danse d’ouverture. On joue généralement de la musique turque et moderne.
  • Il y a un gâteau de mariage à plusieurs étages, qui est coupé par les mariés ensemble. La première pièce est remise par le marié à la mariée et vice versa, puis servie aux invité
  • Contrairement à la croyance populaire, les célébrations du mariage turc ne durent pas jusqu’aux premières heures du matin, mais se terminent généralement vers minuit en Turquie.
  • Après cela, le couple part en voiture et leur nouvelle vie peut commencer !

Avez-vous déjà assisté à un mariage turc ? Que pensez-vous de toutes ces traditions ? Si vous n’êtes pas turc, certaines traditions sont-elles similaires à celles de votre culture ?

À lire également sur les mariages liés à la Turquie :

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Lire la suite