Où rester et que faire à Marbella?

C'est avec un soleil flamboyant que nous débarquons sur les avenues pleines de palmiers de la station balnéaire espagnole, connue pour accueillir des nombreuses stars locales comme internationales. Un commerçant nous a même dit avoir vendu une pashmina à Rihanna. On était très déçu de l'avoir loupé, mais on a acheté la même pashmina qu'elle, faute de l'avoir vu - ceci est de l'ironie, effectivement le vendeur nous à bien baratiné, mais nous n'avons rien acheté ahah.


J'avais regardé beaucoup de reportages sur cette ville, très chic, très belle et très petite. Premier choc, le nombre indécent d'anglais. A peine étions nous arrivé que nous avions l'impression d'être à Londres. Que des cheveux jaunes partout, cela m'a tout de suite rappelé Marmaris et son invasion de russes.

Nous avons trouvé notre chemin très très facilement, surtout grâce à Google Maps j'ai envi de dire, mais aussi car les rues sont très bien indiquées. Notre hôtel: Aparthôtel Puerto Azul, est un charmant hôtel en bord de mer. Le personne y est très gentil et serviable, les repas sont corrects si on veut y manger, et la piscine est petite mais agréable si pas trop remplie.
De la piscine, un petit portail nous permet d'accéder à la mer directement. La plage est faite de sable fin. La mer y était très agitée le premier jour, avec de grandes vagues (pour mon plus grand plaisir... :)) mais très calme les 2 jours suivants.
Les chambres sont corrects mais pas idylliques non plus. Tout ce qu'il y a de plus basique. Le plus attractif, c'était le prix. 200€ pour 3 nuits en chambre double.
Une longue allée appelée Paseo Maritimo longe la mer pour pouvoir se balader.


Vue de notre chambre


La ville comprend un centre historique, une Plaza de Toros, un centre commercial gigantesque et beaucoup de commerce. Très agréable pour se détendre, Marbella était juste ce qu'il fallait.

Nous avons passé une soirée en dehors de la ville, à Puerto Jose Banus, un port très fréquenté par une clientèle plutôt aisée et jeune, âmes sensibles s'abstenir, les nanas y sont très dénudées.

Que dire de plus si ce n'est que Marbella n'est pas ce que j'avais imaginé, ni mieux ni pire, cette ville est juste différente, et très reposante.

3 jours plus tard, nous voilà repartis pour Grenade, dernier stop avant le dur retour à la réalité...

Milles Bisous ♥♥♥

0 réactions: