5 villes turques que j'aimerais visiter l'hiver

Ces derniers jours, on me pose beaucoup la même question: Je viens en Turquie cet hiver mais j'ai peur de m'ennuyer, qu'en penses-tu?

Tout d'abord j'ai envie de vous dire que si vous vous ennuyez en Turquie, quelque soit la période, c'est que vous avez un sérieux soucis d'auto-divertissement. Et deuxièmement, n'oubliez pas que la Turquie est un pays qui regorge de possibilités. En 6 ans de vie à Istanbul, je ne me suis JAMAIS ennuyée!



0 réactions:

Si je ne devais garder que 10 chansons turques...

Dans la voiture, avec des amis, on écoutait des grands classiques de la musique internationale. Freddie Mercury, Nirvana, Aerosmith, Michael Jackson et j'en passe... Puis on s'est posé la question: Imaginez que vous n'avez le droit d'écouter que 10 chansons dorénavant, quelles seraient ces chansons...? 
Oui je sais, on a des délires un peu étrange avec mes amis, mais quand vous avez 6h à tuer et que vous avez déjà écouté 30 min de livre audio, toutes les chaînes de radio qui mettent Yalin en boucle, et perdu 6 fois au jeu ni oui ni non, vous commencez à poser des questions existentielles...

Alors j'ai réfléchit (car je n'avais que ça à faire...). Quelles sont ces 10 chansons turques que je ne me lasserai jamais d'écouter..? J'ai fait ma liste sur Spotify (d'ailleurs on peut se suivre sur Spotify, ajoutez-moi en cliquant ici ;) C'est la liste que vous trouverez ci-dessous (et dans mes playlist Spotify).
Pour faire un test, je me suis lancée un défi: n'écoutez que ces 10 chansons pendant 1 semaine (#nolife #forever). Pour une grande passionnée de musique de tous styles comme moi, ça allait être un vrai challenge. Alors, l'ai-je réussi le défi? Réponse à la fin de l'article....


4 réactions:

Bien choisir son hôtel à Istanbul: Quel quartier pour quel type de séjour et quel budget ?

Istanbul est une ville qui propose tellement d'ambiances différentes qu'on ne peut jamais vraiment dire: Moi je connais tout sur Istanbul. Car au moment où l'on croit avoir fait le tour, on se perd en prenant le mauvais bus (histoire vraie qui m'est arrivée récemment...et qui m'arrive tout le temps) et on atterrit dans un tout autre environnement. Du coup, c'est tellement passionnant qu'on a du mal à choisir le quartier dans lequel séjourner lorsqu'on vient pour quelques jours. Mon meilleur conseil serait de venir plusieurs fois et de séjourner dans différents quartiers à chaque fois. C'est le meilleur moyen de s'imprenier de l'ensemble de la ville. Moi, depuis 6 ans de vie commune avec Istanbul, j'ai déjà vécu dans 5 de ses quartiers... (J'ai la bougeotte:) mais je n'arrive toujours pas à dire que je maîtrise la ville parfaitement. Comme quoi...


Aujourd'hui, je vous aide à bien choisir votre hôtel à Istanbul dans le bon quartier, en fonction du type de séjour que vous prévoyez de faire, avec une approximation du budget. Si vous avez des idées pour compléter mes propositions, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire. Sinon, pour découvrir ma liste permanente d'hôtels favoris dans différentes villes de Turquie comme Istanbul, Ankara, Izmir... cliquez ici.

8 réactions:

{Recette Turque} LA RECETTE du barbunya (haricots rouges)

c°Food52
Je crois qu'après cette recette, on aura fait tous les haricots que je connais. Après les haricots blancs à la turque, les haricots verts à la turque, voici les haricots rouges... je vous le donne en mille... à la turque!
De ce que j'ai compris de vos messages Instagram, vous avez quelques difficultés à avoir les bons dosages pour cette recette. Je vous les donne précisément dans cet article en espérant que vous m'envoyiez des photos des résultats !!! #leblogdistanbul

Sans plus tarder, voici la recette:

2 réactions:

Le guide du camping en Turquie

Cela fait plusieurs mois que je teste le camping dans différentes parties de la Turquie et je dois dire que je me suis ouverte à un tout autre monde que je ne connaissais pas et dont les codes sont très particuliers. Il faut dire qu'il y a le monde du camping, et le monde du camping en Turquie. Que ceux qui font du camping un peu partout dans le monde me corrige si j'ai faux, mais il me semble qu'en Turquie, la culture du camping est un poil différente. 
Je ne pense pas que je serais une mordue de camping comme certaines personnes qui m'ont initié à cette pratique cependant, j'apprécie énormément le concept de communion avec la nature, d'une vie minimaliste et de dormir à la belle étoile avec les étoiles... Si vous n'avez jamais essayé, je vous conseille vivement de tenter et de mettre au défi votre côté aventurier! Vous serez surpris de ce que la nature nous offre et que nous refusons de protéger.

Petite aparté: J'ai une théorie - rien de révolutionnaire mais assez logique finalement - comme quoi plus on s'éloigne des choses et moins on y est sensible. Plus on reste loin des animaux, confinés dans nos villes, et moins on est emphatique de leur souffrance par exemple. Plus on est loin d'un pays ou d'une communauté et moins on les comprend, et moins on les soutient car on ne connaît pas si bien que cela donc moins sensibles à ce qu'ils ressentent. Et bien c'est pareil pour la nature. Plus on reste en ville, et plus on consomme sans aucune conscience écologique, et moins on est sensible à ce que nous apporte la terre... Selon moi, on doit vraiment se rapprocher de nos basics... Et camper est un très bon moyen pour cela. En plus de nous faire retrouver notre sentiment d'humilité face à la nature, elle nous apprend à communiquer avec elle et entre nous humains pour s'entraider. Bref, testez au moins un fois et dites-moi ce que vous avez appris de cette expérience.

Dans cet article, je vous donne donc quelques conseils que j'aurais aimé savoir avant d'aller faire du camping dans les montagnes sauvages ou au bord des magnifiques lacs de Turquie.



À savoir:

0 réactions:

Pourquoi je ne vais plus à TAKSIM

En 2013, j'ai eu la chance de travailler dans le quartier de Beyoglu, proche de la place Taksim. Mon lieu de travail était situé à Cumhuriyet Cad., juste en face du parc Gezi. Je me tapais 1h15 de transport tous les matins mais j'allais au travail avec grand plaisir car je savais que j'allais être au centre de la ville et que l'environnement était hyper sympa.
A 8h50 du matin, en sortant du métro par la sortie de Gezi Park, je saluais quotidiennement le cireur de chaussure au sourire contagieux installé à l'entrée du parc. Je jetais toujours un oeil au policier du coin, toujours au même endroit en train de donner des directions aux touristes perdus. Puis, je passais devant le Asli Borek, le Tekel et Marmaris Büfe avant d'entrer dans le hall de l'immeuble type ancien. 
A midi, avec les collègues, nous sortions dehors, à la découverte de nouvelles adresses dans les arrières rues du quartier. Nous avions également nos petites habitudes comme manger au Café Français du consulat français (devenu Bistrot Français, que je recommande vivement!), au Faros Restaurant ou à Polo pour les grandes occasions type anniversaire. Lorsque la météo nous le permettait, nous prenions des plats ou sandwichs à emporter et déjeunions sur la pelouse du parc, tout en regardant les passants. L'atmosphère était vivante, colorée et turque. On avait un fort sentiment d'appartenance à ce lieu qui nous accueillait à bras ouverts. 
Puis, les mois ont passé, et mon lieu de travail a déménagé. Après les événements de Gezi de l'été 2013, nous ne voulions pas quitter l'endroit, nous voulions rester à son chevet, au cas où il aurait besoin de nous. Mais ce n'était pas notre décision et nous sommes partis.
Je vous raconte un temps qui, selon moi est révolu. Je ne rentrerais pas dans le cliché irrationnel du "c'était mieux avant" mais je dois avouer que j'ai vu les environs de Taksim et d'Istiklal sous de meilleurs jours. Il est maintenant très rare que je m'y rends par plaisir. J'y mets les pieds uniquement pour aller au consulat (et/ou au Bistrot Français du consulat), aller dans ses musées, passages ou galeries d'art du coin et puis c'est tout. J'essaie d'y rester le moins de temps possible et je privilégie les quartiers voisins comme Galata, Besiktas ou Cihangir. 

5 réactions:

Être végétarien dans le pays des kebabs

Quelques années auparavant, discussion avec une amie dans un café de Cihangir:

Moi: Je t'avais déjà dit que je voulais arrêter de manger de la viande depuis quelques temps?
Elle: Ah bon? C'est cool, j'aimerais bien aussi mais c'est pas pour maintenant. En tout cas, bon courage!
Moi: Euh... Comment ça "bon courage"?
Elle: Bahh, tu te doutes bien qu'à Istanbul, c'est un peu compliqué de devenir végétarien. On est dans le pays des kebabs quand même...
Moi: Hein?

Aujourd'hui, octobre 2018, j'habite toujours à Istanbul et je ne mange plus de viande (et donc de kebab!).

Les magnifiques photos de cet article proviennent d'une de mes meilleures amies Aysegul. Son compte Instagram est super : www.instagram.com/aysegul.trfr

4 réactions:

15 sites turcs qui simplifieront votre vie !

Aujourd'hui, on parle des sites qui sauvent la vie, les sites qui font dire "mais comment on faisait avant?!" et les sites qui nous font dépenser de l'argent pour la bonne cause (dans la plupart des cas :) ! N'hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires au dessous de l'article.


0 réactions:

Mes musées préférés à Istanbul {part 2}

Vous vous rappelez de mon dernier article sur les musées? J'avais évoqué ma non-exaltation à l'idée de passer des heures dans un musée. Et bien figurez-vous que.... c'est toujours le cas! Ahah, je vous ai bien eu. Vous l'avez compris, je préfère toujours passer 3h devant un bouquin que devant un tableau. Que voulez-vous...
Par contre, j'aime toujours autant passer une demi-heure par-ci par-là dans des galeries ou des musées, et j'en ai découvert de nouveaux à Istanbul qui ont particulièrement retenu mon attention. Sachez que les événements comme Contemporary Istanbul (qui a lieu ce weekend) ne sont pas ma tasse de thé. Pour faire simple, j'aime ce qui est simple, sans chichi et sans grosses pubs pour augmenter les ventes.
Si vous êtes comme moi, pas fan inconditionnel des musées traditionnels ou événements culturels hypers médiatisés, mais que vous aimez l'art et ses dérives, les propositions que je m'en vais vous faire vous plairont sûrement.



0 réactions:

{Recette Turque} Les haricots verts à l'huile d'olive

Un de mes plats turcs préférés à faire et déguster l'été, lorsqu'il fait trop chaud mais qu'on veut sa ration de légumes, les haricots verts à l'huile d'olive sont parfaits, simples et délicieux! Vous pouvez les consommer plusieurs jours en  les stockant au frigidaire. Ce plat, comme tous les plats froid à l'huile d'olive, est également consommé comme mezze ou salade froide en centre de table. 
Sans plus tarder, voici la recette:


Ingrédients pour 4/5 personnes:

❥ 500 g. de haricots verts
❥ 3 grosses tomates, de préférance molles
❥ 2 oignons de taille moyenne ou 1 gros oignon
❥ 2 gousses d'ail
❥ 1 verre d'eau tiède
❥ 1 petit verre d'eau d'huile d'olive (ou 10 cuillères à s.)
❥ Sel
❥ Une pincée de sucre en poudre (ou un morceau de sucre)

Préparation:

1 - Lavez les haricots verts puis coupez les extrémités et s'ils sont très longs, cassez-les en deux. S'ils sont épais, recoupez-les sur leur longueur pour qu'ils soient plus fins (et ils seront comme sur la photo).
2 - Coupez les oignons en croissant de lune (une fois en deux, puis en rondelles fines).
3 - Pelez et coupez les tomates en dès. Vous pouvez également les râpez si c'est plus simple pour vous mais je préfère la première solution.
4 - Allumez le feu moyen puis dans une casserole de moyenne taille, faites revenir les oignons dans l'huile quelques minutes. Rajoutez-y les haricots, les tomates, un verre d'eau, l'ail coupez en petits dès, le sel et le sucre.
5 - Mélangez puis fermez le couvercle et une fois que l'eau a bouilli, laissez mijoter 30 min env à feu doux. Vous saurez lorsqu'ils sont prêts lorsqu'ils seront très bien ramollis.
6 - Laissez refroidir au frigo et servez frais en tant que plat ou mezze avec du yaourt.

Note: On rajoute souvent du sucre dans les préparations à l'huile d'olive.
Afiyet olsun....

Sur le même sujet, je vous conseille de lire:

► La recette des haricots blancs à la turque
► Toutes les recettes du blog.

Le Blog D'Istanbul est sur Instagram => www.instagram.com/blogistanbul
Pour trouver un bon hôtel en Turquie, consultez les recommandations sur blog en cliquant ici.

0 réactions:

3 romans à Istanbul (mes prochaines lectures)

Après de longues vacances extrêmement enrichissantes, je fais enfin mon retour sur le blog, avec un article lecture (en hommage au #vendredilecture), qui vous et me replongera tout doucement dans le bain d'Istanbul. En effet, après avoir passé 2 mois en Asie (ceux qui me suivent sur Instagram et Facebook savent ;) j'ai besoin de me ressourcer dans ma ville de coeur qui m'avait, je dois l'avouer, bien manqué. 
Si vous avez bien suivi mes aventures sur ces mêmes réseaux sociaux, vous n'êtes pas sans savoir que je suis actuellement en pleine écriture d'un roman, et qu'une grande partie de l'histoire aura lieu à Istanbul (cela va de soit non?). J'ai donc d'autant plus besoin de m'inspirer d'autres oeuvres littéraires en ce moment et de découvrir les univers ainsi que plumes de nouveaux écrivains.

Aujourd'hui, nous allons donc découvrir 3 romans dont les histoires se passent à Istanbul et je NOUS donne le défi d'en lire un par mois jusqu'à la fin de l'année 2018, puis on fera un bilan, et si l'expérience vous a plu, on recommencera. Vous êtes partants? 

A noter qu'il y a énormément de livres qui répondent à la description. En me fiant à mon jugement personnel après consultation des revues de ces oeuvres, j'ai particulièrement choisi des romans-ci car apparemment, après les avoir lu, ils donnent furieusement envie d'aller visiter la ville concernée. Il faut avouer que c'est exactement l'effet que je souhaite donner aux lecteurs qui liront mon livre. Donc découvrons-les:

0 réactions:

{Shopping à Istanbul} Vêtements à petits prix dans les passages et galeries secrètes

Beaucoup attendent les soldes pour se ruer dans les centres commerciaux et faire du shopping. Sachez tout d'abord que ce n'est pas une de mes pratiques. Je déteste aller au centre commercial et me balader dans les magasins, enfermée, même lorsqu'il pleut. Pour moi, les boutiques dans les rues, les galeries aérées et les passages sont plus agréables. Aujourd'hui, je vais donc partager avec vous ces lieux que j'ai déniché après 6 ans à Istanbul pour aller faire du shopping à pas cher à Istanbul.
Un prochain article vous listera mes boutiques de friperies préférées à Istanbul. Car oui, je suis une adepte du recyclage de vêtements et de l'achat seconde-main, surtout depuis que j'ai regardé le reportage The True Cost que je vous recommande.

Astuces:

  • - Les marchés sont aussi des mines d'or pour les vêtements bon marché. Une liste des meilleures marchés d'Istanbul est disponible ici.
  • - Je privilégie toujours les vêtements qui ont été fabriqué en Turquie car je préfère favoriser la production locale que la production chinoise ou autre. D'ailleurs, les produits fabriqués en Turquie sont généralement moins chers et de bonne qualité.
  • - Munissez-vous d'argent liquide... Les cartes bancaires ne sont généralement pas acceptées dans ces lieux.

Mais de quels types de passage et galerie parle-t-on?

Il s'agit sont des petites ruelles ou galeries couvertes dans lesquelles sont réunis de nombreux petits magasins ou stands sans vraiment d'enseigne qui proposent des vêtements "de marque" à très bas prix. Qu'on s'entende, il ne s'agit pas de marques comme Louis Vuitton ou Chanel mais plutôt Zara, Mango, Miss Selfrige, Topshop ou encore Massimo Dutti. Un grand nombre de produits sont également sans marque mais suivent de très près les tendances. En gros, vous avez des produits similaires à ceux des magasins de centres commerciaux à qualité égale mais pour beaucoup moins cher.



11 réactions:

10 activités insolites à faire en Turquie (et uniquement en Turquie!)

Je sais que beaucoup d'entre vous prépare leur voyage en Turquie pour cet été. Je reçois des questions comme:

" Pouvez-vous me conseiller quelque chose à faire et soit or du commun en Turquie, qu'on ne trouve pas ailleurs?" 

Et je trouve que c'est une excellente question qui me donne envie de vous faire découvrir une autre Turquie. Pas seulement celle de Bodrum ou Kemer mais également une Turquie de l'aventure!

Voici donc 10 idées d'expériences à faire en Turquie et que vous ne ferez pas ailleurs. Notez-les dans un coin, et ne manquez pas de les faire si vous êtes dans le coin en question. Dans la liste, j'en ai fait 5 sur 10. Et vous?

1 - FAIRE DU SURF A CESME / ALACATI

La plage Çark Plajı qui se situe à Cesme/Alacati est une des plus prisés pour faire du surf ou du kitesurf en Turquie. Nombreux sont les surfeurs internationaux qui y débarquent pour y surfer. Vous y trouverez de très nombreuses écoles de surfs (comme Windsurf Okulu), des profs, des événements et des soirées surfeurs sur la plage. Pour y participer, rendez-vous sur les plages d'Alacati à partir du mois de septembre...


3 réactions:

10 autres belles plages secrètes en Turquie

Un des articles les plus populaires du blog (surtout juste avant l'été) parle des plus belles plages secrètes de la Turquie. Étant donné que l'article date de 2015 et que depuis, j'ai écrit plusieurs guides touristiques sur la Turquie, et donc vu encore plus de plages en Turquie, il est donc grand temps que j'allonge la liste qui n'était réduite qu'à 20 plages seulement.

Voici donc 10 autres plages magnifiques en Turquie que je vous conseille si vous êtes dans le coin. Gardez bien en tête que les mois de juillet et août ne sont pas conseillés car trop chaud et les plages sont bondées de monde partout dans le pays. En revanche, contrairement à l'article précédent, dans celui-ci, vous trouverez des plages vraiment très très secrètes en exclu juste pour vous, où vous ne trouverez pas un seul touriste...!
Privilégiez tout de même les mois de mai, juin, septembre et octobre pour vos vacances à la plage en Turquie... Surtout pour tout ce qui est au sud d'Izmir...
Pour chaque plage, je conseille également un hôtel des alentours car c'est souvent ce qu'on me demande... Il s'agit toujours d'hôtels coups de cœur, que je connais personnellement.

Vous trouverez d'autres conseils et du vocabulaire dans l'article initial.



1 # Aydincik Plaji - Gökçeada

Je suis tout simplement tombée amoureuse et de l'île, et de cette somptueuse plage de sable fin, idéale pour bouquiner et se relaxer. En même temps, lorsque j'y étais, c'était la fin de saison (derniers jours d'octobre) et j'étais une des rares à m'y balader... Et vous savez sûrement que j'aime le calme et la tranquillité. Si vous restez sur l'île, je vous conseille cet hôtel absolument charmant : l'hôtel Anemos.
(voir photo du dessus)

# Yildizkoy Plaji - Gökçeada

Toujours sur la même île, vous pouvez découvrir cette plage isolée dans le nord-est, qui se trouve à l'endroit même où a été situé le parc national sous-marin de l'île. Préparez-vous donc à plonger dans l'eau et découvrir près de 3000 espèces de poissons différents. Vous pourrez également visiter une petite chapelle... L'endroit est charmant et presque désert (accessible en voiture).


# Delikli Koyu - Cesme (Izmir)

La station balnéaire Cesme est connue pour sa jet-set et ses plages privées. Mais si vous me connaissez, vous savez que ce n'est pas mon truc. Je préfère la nature et l'eau limpide que peu ont côtoyé. Delikli Koyu en fait partie, non loin du centre de Alacati, dans le sud de la péninsule. C'est un magnifique endroit que vous pouvez découvrir si vous en avez marre des plages surpeuplées de Cesme. Non loin, vous trouverez l'hôtel Zeytin Konak que j'adore et où je suis restée plusieurs fois.


# Boyabağı Koyu - Karaburun (Izmir)

Tout au nord d'Alacati, Karaburun est un morceau de la péninsule, une presque île du même nom, que peu connaissent car il faut être véhiculé pour s'y rendre. Vous y découvrirez de belles criques notamment celle-ci, avec peu de sable mais à l'eau fraîche et propre... Un délice pour les privilégiés qui connaissent le coin!


# Dolungaz Koyu - Karaburun (Izmir)

Un peu plus au nord de la crique précédente, vous trouverez Dolungaz, une crique sans plage mais à l'eau turquoise absolument magnifique. Munissez-vous de chaussures de mer et profitez...


6 # Akvaryum Koyu - Bodrum

Vous trouverez une multitude de plages à Bodrum, mais si vous voulez une plage qui se démarque des autres, je vous conseille celle-ci. Elle est accessible uniquement en bateau et vous offre une eau purement turquoise et si agréable... que je n'ai qu'une envie actuellement, c'est d'y aller (et d'y mourir) ! N'hésitez pas à vous loger à l'hôtel Caresse, un de mes hôtels préférés de la péninsule.


7 # Palamutbükü Koyu - Datça

Aussi appelée l'aquarium de Datça, cette superbe plage regorge de poissons, l'eau y est propre et le sable est... correct! Équipez-vous pour admirer les animaux marins! Vous pouvez loger à l'hôtel Mavi Beyaz dans le coin, un hôtel que je recommande pour son confort et son esprit très chaleureux! Pour les budgets plus réduits, vous avez également la Villa Asina qui est superbe.


8 # Cinar Plaji - Akyaka

Akyaka est le petit paradis de la région de Mugla, tout le monde vous le dira! Proche de Marmaris, ce petit village a un charme fou avec son golfe de Kerme, ses maisons somptueuses et sa plage Cinar Sahil, simple et discrète mais très agréable et fraîche. Ne manquez surtout pas de rester dans l'hôtel  Yucelen Hotel pour un séjour idyllique...


9 # Ekincik Koyu - Mugla

La plage Ekincik est un lieu coupé du monde auquel vous accéderez en passant par le village d'Ekincik. C'est si charmant et si privé que vous n'en reviendrez pas. L'eau y est très agréable et propre ! Vous pourrez loger à l'hôtel Villa Salkim en plein dans le village pour quelques nuits tout confort.


10 # Sarigerme Plaji

Cette plage proche de Dalaman est immense et magnnifique... Elle est composée de sable fin et d'un paysage magnifique. Le village du même nom n'est pas particulièrement intéressant mais agréable et pas trop développé. Vous y mangerez de bons toasts mais évitez les restaurants d'hôtels, un peu trop touristiques... Concernant l'hôtel, je vous conseille de séjourner dans le magnifique TUI Magic Life Sarigerme avec sa vue, sa plage privée et son confort garanti. J'en rêve!


Je m'arrête là pour aujourd'hui et je vous reviens très vite avec 10 autres plages magnifiques en Turquie... La liste est déjà prête, mais dans ma tête :)

N'hésitez pas à consulter l'article précédent sur les 20 premières plages secrètes que j'avais sélectionné pour vous et à me dire si vous êtes allés dans une des plages que je recommande (en commentaire...)!


1 réactions:

{Recette turque} Les salades turques : La salade de carotte au yaourt (Havuç Tarator)

Dans la lignée des salades, je vous propose aujourd'hui la salade de carotte au yaourt que j'aime tant. C'est vraiment une recette hyper simple et rapide, qui s'accordera à tous vos plats et mettra de la couleur à votre table. Vous n'aurez pas besoin de beaucoup d'ingrédients, voyez par vous même la recette:

Havuç Tarator salatası


Ingrédients pour 4 pers. :

❤   6 grandes carottes
❤   1,5 verre de yaourt
❤   2 gousses d'ail
❤   2 à 3 cuillères à s. d'huile de tournesol
❤   Du sel

Préparation :

1 - Pelez et râpez les carottes puis faites les revenir dans une poêle avec l'huile jusqu'à ce qu'elles ramollissent (5 min env.). Retirez du feu et laissez refroidir.
2 - Battez le yaourt auquel vous aurez incorporé le sel et l'ail râpé jusqu'à ce qu'il soit liquide.
3 - Rajoutez les carottes refroidies au yaourt puis mélangez. La préparation ne doit pas être trop liquide ni trop compact. Laissez reposer au frigo avec un couvercle jusqu'à sa consommation.

Facultatif: Au moment du service, vous pouvez rajouter un filet d'huile d'olive, du persil (ou de l'aneth ainsi que des noix sur la salade.

Variante: Pour plus de diversité, vous pouvez rajouter du maïs ou encore une courgette rappée avec la carotte et augmenter les portions (ou répartir selon vos quantités de légume).

Voilà une belle salade qui est prête !
Afiyet olsun...

2 réactions:

{Recette turque} Les salades turques - Piyaz salatası

En Turquie, la salade est l'accompagnement indispensable des déjeuners et des dîners turcs. On en trouve toujours une au centre de la table. Il en existe une multitude de variétés vraiment différentes de celles que l'on peut trouver en Europe, et c'est toujours un plaisir d'en découvrir de nouvelles...

Aujourd'hui, nous allons apprendre à faire une salade Piyaz, souvent consommée avec du poisson, composée de haricots et de verdure. Un vrai délice. Voici la recette :



Piyaz salatası


Ingrédients pour 4 pers. :

❤   1,5 verres d'eau de haricots blancs bouillis
❤   1 gros oignon
❤   1 oignon vert
❤   8 branches de persil
❤   1 demi citron
❤   4 cuillères à s. d'huile d'olive
❤   1 cuillère à s. de sumac (si vous avez)
❤   Du sel, de la poudre de paprika et du poivre

Préparation :

1 - Coupez l'oignon vert et le persil en rondelles fines ainsi le gros oignon en croissant de lune que vous ramollirez en le malaxant avec un peu de sel (1 à 2 min).
2 - Mélangez tous les ingrédients dans un grand saladier puis rajouter les épices, la cuillère de sumac, l'huile d'olive ainsi que le jus du demi citron.

Facultatif: Vous pouvez rajouter de la tomate, des olives, des oeufs et/ou de l'aneth pour plus de goût ou en décoration mais ce n'est pas nécessaire si vous voulez seulement la recette originale...

Variante: Vous pouvez remplacer l'ingrédient principal, les haricots, par n'importe quel autre type de haricot (rouge, vert ou même lentilles vertes) qui ont été bouillis au préalable.

Voilà une belle salade qui est prête !
Afiyet olsun...

Voir les autres salades en cliquant ici.
Voir les autres recettes turques en cliquant ici.

2 réactions:

{Recette turque} Les salades turques - Gavurdağı salatası

Pour débuter le mois du ramadan sur une note gustative, je vous ai préparé un article avec une recettes de salade turque assez originale qui pourra agrémenter et sublimer vos tables. Il existe une multitude de salades aussi délicieuses que faciles à faire au sein de la cuisine turque, mais aujourd'hui, on va en apprendre celle que j'aime particulièrement, et on continuera avec d'autres dans les prochains articles (notamment la salade piyaz, la salade de pomme de terre ou la salade de carotte au yaourt). 
Celle dont on va parler aujourd'hui est une salade sans salade, pleine de noix et d'oignons, originaire de la ville de Gaziantep, dans le sud-est du pays. On la consomme généralement l'été car elle est légère et un peu sucrée... 


Gavurdağı salatası


Ingrédients pour 4 pers. :

❤   4 grosses tomates en grappe
❤   1 poignée de noix grossièrement écrasées
❤   1 gros oignon
❤   1 oignon vert
❤   1 poivron vert (fin, dit sivri biber)
❤   6 à 7 branches de persil
❤   1 demi citron
❤   2 cuillères à s. d'huile d'olive
❤   2 cuillères à s. de vinaigre de grenade
❤   1 cuillère à s. de sumac (si vous avez)
❤   Du sel

Préparation :

1 - Coupez les tomates en dés puis l'oignon vert ainsi que le persil au ras.
2 - Coupez le poivron vert en rondelles fines et le gros oignon en tous petits dés puis ramollissez-le en le malaxant avec un peu de sel (1 à 2 min).
3 - Mélangez le tout dans un grand saladier puis rajouter les noix écrasées, la cuillère de sumac, l'huile d'olive, le demi citron et le filet de vinaigre de grenade.

Facultatif: Vous pouvez rajouter de la menthe et/ou de l'aneth pour plus de goût ou en décoration ainsi que quelques noix juste coupées en 2 comme sur la photo...

Voilà une belle salade qui est prête !
Afiyet olsun...

1 réactions:

Mots et expressions turques à connaitre {part 4}

Il est à présent temps de reprendre les bonnes habitudes... Vous allez sûrement bientôt venir passer quelques jours à Istanbul et votre vocabulaire turc s'est engourdi, il a besoin d'un petit coup de fouet, sinon, vous allez peiner à vous faire comprendre et vous allez errer dans les rues de Beyoglu sans savoir comment communiquer avec cette magnifique population turque dont les 80% ne connaissent malheureusement que les mots français : « Matmazel » et « jö mapel Huseyin »...


4 réactions:

Quel budget pour un weekend à Istanbul?

Si vous avez atterri sur cet article, c'est que vous prévoyez bientôt un court voyage à Istanbul, que vous êtes en train de planifier le budget, et que vous voulez savoir combien vous coûtera un weekend standard à Istanbul. Je me trompe?
Cet article va donc vous donner le budget moyen d'une journée à Istanbul, adaptable à votre séjour. Vous trouverez donc tous les prix approximatifs des dépenses, et vous pourrez composer votre propre voyage...

(si vous cherchez un hôtel sympa et économique à Istanbul, le blog a fait une sélection disponible ici)


Notez que le cours de la lire turque prit en compte lors de cette simulation est celui-ci: 1€ = 4,5TL (au 1 mars 2018).

LE VOL


  • En basse saison, c'est à dire en novembre, janvier, février et mars, avril vous trouverez des vols Paris/Istanbul allant de 140 € à 220 €.
  • En haute saison, donc, tout le reste de l'année, les billets Paris/Istanbul seront plutôt dans les alentours de 200 € à 300 €
Vous avez également des vols moins chers depuis Bruxelles (à partir de 150 €) ou Lyon (à partir de 180 €).
N'hésitez pas à faire un tour sur VoyagePrivé.com pour voir s'ils ont des offres spéciales pour un weekend.

LE LOGEMENT


Le budget dépendra vraiment du type de logement que vous privilégierez. Comme vous l'avez vu dans ma liste des hôtels à Istanbul, il y a de tout. Pour avoir une idée:

  • En auberge, vous paierez 30/50 TL/nuit par personne
  • En appart, vous paierez 50/80 TL/nuit pour 2
  • En hôtel basique, vous paierez 100 à 150 TL/nuit pour 2
  • En hôtel très confortable, comptez entre 150 et 250 TL/nuit pour 2
  • En hôtel de luxe, comptez entre 250 et 500 TL/nuit pour 2

LE MATIN 8:00



  • Le petit-déjeuner dans l'hôtel, c'est gratuit normalement, vérifiez bien lors de la réservation.
  • Puis, vous allez sûrement prendre les transports pour vous rendre aux divers visites des lieux touristiques etc. Vous devrez donc acheter une IstanbulKart à 6 TL puis la pré remplir (dans les machines devant les composteurs de chaque gare). Comptez 15 TL par jour par personne pour les transports (5/6 passages). N'hésitez pas à marcher et vous perdre, c'est le meilleur moyen de découvrir une ville.
  • Visites: Comptez environ 30 TL par musée, mais sachez que l'entrée aux mosquées est gratuite! Si vous prenez une Muzekart, vous en aurez pour 125 TL avec accès à tous les musées de la ville (et du pays) pendant 5 jours. Elle peut s'acheter à l'entrée de tous les musées.
  • Premier café turc de la journée pour faire une petite pause locale: 6 TL
  • Achat du premier souvenir, une petite trousse de toilette aux motifs orientaux et un petit nazar: 20 TL 

LE DÉJEUNER 12:30


Pour le prix de la nourriture, voici les prix approximatifs à Istanbul, qui peuvent légèrement changer selon le quartier:

  • Eau: 1 TL
  • Thé: 2 TL
  • Ayran ou boisson gazeuse: 3 TL
  • Bière: 12/15 TL
  • Un verre de vin: 15/25 TL
  • Un verre de Raki: 15/25 TL


  • Soupe: 5/7 TL
  • Lahmacun: 4/6 TL
  • Salata (au milieu de la table): 8/10 TL
  • Durum ou tantuni: 8/10 TL
  • Mezzé: 6/10 TL par mezzé
  • Doner en assiette: 18 TL
  • Copieuse salade: 15/20 TL
  • Iskender: 20/25 TL
  • Hamburger: 20 TL
  • Sis Kebab: 25 TL
  • Adana Kebab: 25 TL
  • Poisson: 40 TL
  • Kahvalti (petit dèj): 25 à 40 TL

Donc si vous mangez un lahmacun et un ayran, vous en aurez pour 9 TL max, alors que si vous mangez un poisson avec un verre de raki, vous en aurez pour min 50 TL. Grosse différence hein?

L'APRÈS-MIDI 14:00


Au marché: Les souvenirs ne sont pas donnés à Istanbul. Voici une petite liste des prix de quelques articles souvenirs que vous pourrez acheter à Istanbul (les articles présentés correspondent à ceux cités dans l'article des souvenirs d'Istanbul):


  • 500g de loukoms : 15 TL
  • 1 kg de sucreries : 25 TL
  • 500g de baklava : 30 TL
  • 500g d'épice : entre 8 TL et 15 TL
  • Thé : 20 TL/kg
  • Café Turc : 20 TL/kg
  • Un nazar (oeil bleu) : entre 1 et 15 TL selon la taille
  • Un plat en céramique : entre 60 et 150 TL selon la taille
  • Une vraie pashmina : 200 TL

LE SOIR 20:00

Idem qu'au déjeuner, tout dépendra de ce que vous mangerez. Je vous conseille de faire une belle soirée chez Eleos pour manger un bon poisson avec une superbe vue, et une autre soirée conviviale autour d'un kebap typiquement turc chez Beyoglu Kebapcisi. Trouvez les 25 restaurants incontournables de la ville dans cet article. Comptez tout de même entre 60 et 120 TL pour un bon dîner dans un joli lieu (généralement, les restaurants de poisson sont plus chers).

MA SIMULATION


Faisons comme si vous alliez pour un weekend (2 nuits) de Paris, ma ville natale, à Istanbul, ma ville de coeur. Vous restez dans un hôtel basique (70TL/nuit/pers.) et mangez léger le midi puis copieux le soir (déj. 30 TL + diner 50 TL) pendant 3 jours. Vous sortez boire un verre le vendredi et le samedi soir (4 bières ou 2 cocktails 60 TL). Vous achetez pour 250 TL de souvenirs et vous visitez 3 musées. Le calcul est le suivant (pour 1 personne):

Vol Paris / Istanbul = 200 €
                 
Logement: 2 x 70 = 140 TL
Transport:  3 x 15   = 30 TL
Musées:     3 x 30   = 90 TL
Nourriture:  3 x 80   = 240 TL
Achats:      environ    250 TL
Sorties:      2 x 30   = 60 TL
Extra (shopping, taxi, transfert aéroport etc.) : 250 TL
_______________________
TOTAL pr 3 jours/2 nuits = 200 € +  1060 TL
                               = 200 € + 235 €
                               = 435 € pour 3 jours/2 nuits à Istanbul, vol et logement inclus, et encore, j'ai vu large. 

Bien entendu, ce prix variera en fonction de vos choix. Si vous ne sortez pas le soir mais que vous voulez un logement plus confortable, que vous vous sortir dans des clubs très chers ou faire plus de shopping ou dormir dans un hostel à 30 TL la nuit etc...

Qu'en pensez-vous les connaisseurs? Ai-je vu juste? Le calcul est-il bon? Qu'auriez-vous rajouté? N'hésitez pas à donner votre avis!

A lire également : 20 plats turcs à tester absolument !


1 réactions:

10 choses que je n'ai toujours pas faites à Istanbul (& des idées fraiches pour vous!)

Comme tous les jours de la semaine, tu te lèves tôt le matin, entre 7h et 8h. Une douce lumière réchauffe ton visage: le soleil d'Istanbul. Tu prends ton café en écoutant les bruits de la rue et les chats qui miaulent de bon matin. Pendant ta routinière douche tiède, tu écoutes peut-être de la musique entraînante ou alors juste le son de l'eau qui ruisselle le long de tes jambes. Puis tu t'habilles, un peu comme tous les jours, tu enfiles tes chaussures rapidement, sans oublier de fourrer dans ton sac les utilités vitales (smartphone-portefeuille-clés), puis tu claques la porte en priant pour que tes clés soient bien dans ta poche. Puis le métro. Le simit si tu as le temps. Et enfin le fameux boulot qui représente près de deux tiers de ta vie. Il est environ 18h, le soleil se couche bientôt, tu files à la maison. Dîner. TV. Journée terminée. Bonne nuit. 

Mais dites-moi, quelle est la différence entre une journée à Paris et une journée à Istanbul dans ces conditions? Aucune (à part le simit et les chats).

Récemment, j'ai décidé de redécouvrir la ville dans laquelle je me suis installée il y a 5 ans avec plein d'espoir et que je prends désormais pour acquise, comme un époux de plus de 10 ans qui me m'excite plus comme au premier jour. J'arrive à ce stade où j'ai besoin de reprendre les choses en main, et surtout besoin de ressentir que je ne suis pas dans n'importe quelle ville. Je suis à Istanbul, et des milliers rêvent d'être à ma place. Je dois lui faire justice et en apprécier les spécificités uniques, les lieux, les ambiances, tant que je suis toujours là...

Je vous invite à faire un exercice similaire avec la ville dans laquelle vous vivez. C'est un peu comme remettre du piment dans une relation amoureuse qui bat de l'aile. On organise des dîners romantiques, on fait des surprises, on donne du peps aux nuits devenues routinières et ainsi on entretient cet amour tant désiré au tout début de la relation.

4 réactions: