Escapade à Edirne - Itinéraire et adresses

Je vous l'ai déjà dit et répété: Si vous habitez à Istanbul, vous avez plein de choses à faire pas loin de la ville et qui vous permettrons de vous évader et vous libérer de la pollution et du trafic d'Istanbul! Une destination à laquelle je pensais depuis longtemps et qui m'a d'autant plus intriguée après avoir visionné un documentaire ARTE sur l'empire ottoman, et fait la mise à jour d'un guide historique d'Istanbul, était la ville d'Edirne.

Edirne était l'ancienne capitale de l'empire ottoman (de 1363 à 1453), et constitue aujourd'hui une des villes turques ayant le plus riche patrimoine historique, qui plus est à seulement 2h30 d'Istanbul en bus, comment passer à côté?


Première étape: La préparation

J'ai donc pris un sac à dos, une paire de chaussures de marche, un voile pour la tête, des vêtements longs (pas de shorts), ma brosse à dent et mon équipement de survie féminin (déo de voyage, mini dentifrice, mini shampoing sec, échantillon de parfum made in sephora, pince à épiler, crème de jour, crème de nuit, crème de corps...) Bref, le sac était lourd !


Deuxième étape: Comment aller à Edirne?

La première question à se poser est la suivante: quelle compagnie de bus y va depuis Istanbul et à quels horaires? Selon Obilet.com, il s'agissait des compagnies Metro et Nilufer. Nilufer, je ne connais pas trop. Appelons donc Métro. Quelques secondes plus tard, le billet aller était pris pour le lendemain, à 9h depuis l'otogar de Dudullu (proche de chez moi). Comptez environ 30 TL pour un aller. Il y a des bus environ toutes les 2 heures.

Troisième étape: Combien de temps sur place?

Avant de me déplacer, j'aime vérifier sur les blogs et sites de voyages turcs qu'est ce qu'il y a à faire dans la ville où je vais me rendre. Cela me permet aussi de déterminer la date et heure du départ que je prendrai à la dernière minute. Résultat: 3/4 mosquées importantes (4h), 1 musée immanquable (2h), un petit marché local (20 min), quelques restaurants sympas sur la rivière où déjeuner est apparemment agréable (2/3h)... Verdict; 1,5 jours sont amplement suffisants pour tout voir. Pour ceux qui veulent prendre leur temps et faire un petit hammam au passage, comptez 2 jours complets.

Quatrième étape: Où dormir? 

Comme d'habitude, je rentre sur la page de Booking et sélectionne 3 hôtels sympas:

Selimiye Hôtel
Trakya City Hôtel
Ottoman Palace Hôtel

Rien que les noms d'hôtels mettent l'hôte dans une ambiance ottomane. Du coup, les trois ayant des photos agréables, je me suis mise à lire les commentaires. Obsessionnelle compulsive que je suis, j'ai finalement opté pour Selimiye Hôtel, mais j'avais mis tant de temps à lire les commentaires, qu'entre temps, l'hôtel avant vendu toutes les chambres disponibles. Donc à noter, prenez votre chambre au moins 4 jours à l'avance, sait-on jamais. Du coup, je me suis rabattue sur Ottoman Palace Hôtel, sans regret aucun ! L'hôtel est extrêmement bien placé proche de la Uç Serefli Camii, avec un personnel charmant (Kerim à l'accueil) et un petit déjeuner très acceptable. Comptez 35 à 50 € la nuit pour deux.

Cinquième étape: Quoi voir, quoi acheter et quoi manger à Edirne?

Je ne vais pas vous détailler chacune des choses à voir, car les livres d'histoire (& wikipedia) le feront mieux que moi, par contre, sachez que les mosquées sont époustouflantes (ma préférée étant Eski Ulu Camii), le Ali Pasa Carsi est un marché local normal, faites donc votre shopping touristique au Selimiye Arastasi où il y a du choix à peu cher, Meriç Koprusu n'est pas un indispensable, mais il est agréable de manger au bord de la rivière, tout en regardant ce pont donc pourquoi pas...
Sachez que la rue la plus animée de la ville est la Talat Pasa Caddesi. Elle est piétonne, agréable mais ornée de fontaine particulièrement pas à mon goût.

Les mosquées à ne pas manquer:

 Uc Serefli Camii, une mosquée absolument somptueuse à 4 minarets, tous au design différent, fût construite par le le 6ème sultan de l'empire ottoman Murat II en 1447.
 Eski Ulu Camii, la mosquée dont les fresques intérieures m'ont vraiment marquées, fût terminée en 1414 par le 1er sultan de l'empire ottoman Mehmet I.
 Selimiye Camii, datant de 1574, fût construite par Mimar Sinan, sous les ordres de Selim II, le 11ème sultan. Elle a quelques aires de la mosquée de Sulemaniye d'Istanbul, construite par le même architecte.
 Beyazid II Kuliyesi, un peu plus au nord, cette mosquée n'a rien a envier aux autres mosquées d'Edirne. Son intérieur somptueux bien que chargé emporte notre esprit dans les temps anciens.

Musées à voir:

➥ Saglik Muzesi, le musée de la santé, anciennement hôpital qui a soigné des patients pendant près de 400 ans (1488 à 1878), est un musée qui apporte beaucoup d'informations sur les anciennes pratiques médicales du temps des sultans. Il est extrêmement bien fait, à 15 min à pied de la mosquée Uc Serefli. Je vous le recommande vivement. Entrée 5 TL.
➥ Edirne Arkeoloji Muzesi. Bof... En même temps, je ne suis pas une référence. Je vous l'ai déjà dit dans cet article, je ne suis pas une grande fan des musées. Si vous par contre, êtes passionnés d'objets anciens, foncez. C'est pas cher (5TL) et vous verrez de belles choses.
➥ Turk ve Islam Eserleri Muzesi. Je n'y suis pas allée mais apparemment, il est très instructifs...mais ne vaut pas celui d'Istanbul.

A voir aussi si vous avez le temps ➥ le pont Meriç Koprusu

Les bonnes adresses

La spécialité du coin est le Ciğer. On vous le dira sans doute, ne repartez pas d'Edirne sans avoir mangé le fameux Edirne Tava Ciğeri. Je n'en ai personnellement pas mangé car, pour votre gouverne, le mot Ciğer signifie Foie. Donc voilà, heiinn... On a tout dit.
Voici donc quelques bonnes adresses, je ne les ai pas toutes testées mais vous pouvez y aller les yeux fermés, ce sont des sources sûres :

 Un bon petit déjeuner chez Tadim Kahvalti Salonu
 Pour manger un bon Ciğer, allez chez Niyazi Usta, Aydin Tava Ciger ou Kazim Usta.
➥ Pour manger autre chose que du ciğer (comme moi), allez chez Kofteci Osman pour de bons kofte ou chez Balkan Lokantasi pour goûter la nourriture ottomane ainsi que de bons desserts. Je n'ai pas pu manger chez ce dernier mais il est parait-il exceptionnel. Vous m'en direz des nouvelles!
➥ J'ai aussi mangé un excellent pide au sésame au bord de la rivière Meric chez Emirgan Cay Bahcesi.
Si vous souhaitez de profiter d'un repas beaucoup plus ellaboré, avec vu sur la Grèce et la Bulgarie, privilégiez le restaurant Vargo.

Où sortir?

Lors de mon escapade à Edirne, la ville était dans le calme du milieu de semaine. Je n'ai donc pas pu testé leur bar, mais j'ai entendu dire beaucoup de bien de Orestia Bar qui fait des représentations live ainsi que le Queen pour danser toute la nuit !

Où shopper?

A Edirne, vous trouverez le marché local Ali Pasa Carsisi. C'est un marché fermé qui abrite des stands que l'on peut trouver un peu partout. Si vous désirez acheter des bijoux ou des objets souvenirs, préférez le Selimiye Arastasi, proche de la mosquée du même nom.

Si vous souhaitez faire du shopping de vêtement, la grande avenue principale Talat Pasa Cad. vous satisfera amplement.

















Notes de voyages:

Edirne est une ancienne ville, dont la population est assez libérale. Une grande partie de la population est locale. Les touristes grecques étaient les plus grands visiteurs d'Edirne jusqu'à la crise grecque que l'on connaît. Depuis, ils ont donc laissé la place aux Bulgares qui apprécient aussi notre belle ville ancienne.

TEMOIGNAGES EN COMMENTAIRE:
Connaissez-vous Edirne? Racontez-nous votre voyage, donnez-nous vos bonnes adresses et vos anecdotes en commentaire !

2 commentaires:

  1. C'est prévu pour mon prochain séjour mais une question, vaut-il mieux y aller en semaine ou le week-end ?

    RépondreSupprimer