Trouver la paix intérieure grâce à Mevlana

En décembre 2015, un de mes groupes de musique anglais préférés appelé Coldplay a sorti un nouvel album, et je l'attendais avec impatience. Je ne sais pas pour vous, mais avec le temps, j'ai développé une sorte de connexion spirituelle avec la musique. La musique est devenue pour moi comme un outil relaxant, défoulant mais aussi émotionnellement puissant. Alors qu'il y a 10 ans de cela, une chanson comme Watch me nae nae m'aurait apporté entière satisfaction, aujourd'hui, j'apprécie une musique par le message et l'émotion qu'elle transmet, mais aussi la philosophie de son interprête. Et concernant le groupe Coldplay, j'ai beaucoup de mal à trouver des défauts dans les discours du vocaliste anglais Chris Martin.

Vous allez me dire: "Ouais, ok, mais quel rapport avec le titre, mevlana et tout.." Oui, je sais, j'y viens...

Lors d'une des dernières interviews de Chris Martin, il a évoqué une de ses nouvelles chansons appelée Kaleidoscope (écoutez-la via le player deezer ci-dessous) dont les paroles sont un poème. Il a composé cette courte chanson en hommage au Mevlana (de son autre nom: Celaleddini Rumi) ayant vécu au 13ème siècle à Konya en Turquie. Le poème en question s'appelle Misafirhane en turc et The Guest House en anglais et fait partie des oeuvres de celui-ci. Je vous ai copié la version écrite du poème en bas de l'article, dans les deux langues.



A la base, je ne suis ni très spirituelle, ni très poèmes aux nuances infinies. Je suis très terre à terre, trop très rationnelle. Mais ce poème m'a retourné, il a littéralement changé mon appréciation de la vie, et surtout de mon quotidien. 
Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais apporter une petite clarification pour ceux qui ne sauraient pas ou auraient des doutes.

QUI EST MEVLANA ?


5 réactions: