Ces 20 choses que j'adore faire à Istanbul !


1 - NOURRIR LES MOUETTES 
C'est reposant, on se sent bien, on ne pense à rien et on écoute les mouettes nous ordonner un bout de simit. J'adore ce moment !
2 - ADMIRER LA VUE DEPUIS LA TOUR GALATA
Lorsque j'ai un invité de passage à Istanbul, je ne manque pas de faire la queue de 40 min (minimum) et de lui montrer le sommet de la tour. Une des meilleures vues de la ville selon moi.

3 - BOIRE UN CAFÉ A KARAKOY
J'ai mes adresses (que j'ai déjà partagé avec vous ici), et je ne manque pas de les visiter régulièrement pour ressentir cet esprit zen que j'aime tant à Karaköy.

4 - REGARDER LES CHATS JOUER DANS LA RUE
Il y en a partout dans la ville. Je ne les aimais pas trop au début, puis je les ai observé et ils sont vraiment mignon. Par contre, ils ne sont pas dociles, donc dikkat! Leur quartier préféré? Cihangir!

5 - ENTENDRE LE CHALEUREUX BONJOUR DE MON PHARMACIEN TOUS LES MATINS
J'aime savoir que tout le monde me connaît dans mon quartier, et qu'avant d'atteindre ma bouche de métro, j'ai dit "Günaydin!" à mon pharmacien, mon coiffeur, ma fleuriste, mon simitci, le fromager et le boulanger. Une vraie petite famille!

6 - MANGER
Je n'ai pas besoin de vous l'expliquer, vous le savez déjà. A Istanbul, on mange bien. Mon pêché mignon sont les dolma et les sarma. Si vous ne savez pas ce que c'est, consultez cet article.


7 - ALLER AU MUSÉE (SURTOUT LES JOURS GRATUIT)
J'ai récemment partagé avec vous les musées que je préfère à Istanbul (dans cet article). Mais c'est encore plus intéressant lorsqu'on ne paie pas non? Istanbul Modern est gratuit le jeudi (pour les résidents de Turquie), le musée de Pera est gratuit le vendredi entre 18h et 22h et le musée de Sabanci est gratuit le mercredi. Sinon, vous avez les expos de SALT Istanbul qui sont gratuites et que j'adore!

8 - ALLER AU CINÉMA VOIR UN FILM TURC COMIQUE
J'adore les rires et commentaires non dissimulés de l'audience turque, prête à rebondir à chaque blague de l'artiste. Cette spontanéité et cette aisance me font toujours sourire. Si vous ne pouvez pas, regardez un film de cette liste à la maison au chaud!

9 - ALLER AU MARCHE, FOUILLER LES STANDS, TROUVER DES MERVEILLES
Je vous avais dévoilé tous les marchés d'Istanbul dans cet article, puis dernièrement, j'ai fouillé et acheté des merveilles au marché de Ferikoy. Je vous le conseille absolument, un vrai régale pour les nostalgiques.

10 - FAIRE DU VÉLO SUR LA PLAGE
Pour moi, c'est de la plage de Moda à Kartal. Je loue un vélo directement sur la plage et sillonne la côte en rêvassant. Ce sentiment est unique.

11 - PRENDRE LE VAPUR
Moyen de transport idéal pour faire un tour du bosphore, pour me rendre sur la rive européenne ou plus rarement faire une escapade sur les îles. Toutes mes photos Instagram en attestent.



12 - ME BALADER DU COTE DE BALAT, FENER ou KUZGUNCUK
Vous savez ces quartiers dits "populaires", où les maisons sont vieillottes, où les vêtements sèchent de partout, où les enfants jouent dans la rue, où le berber (barbier) boit son thé sur une petite tabouret en plein milieu de votre chemin en attendant son prochain client et où un marchant de rue crie: "domateeeeeeeees".

13 - MANGER DU SUCUK PENDANT UN BARBECUE
Le sucuk grillé, c'est une religion pour moi. L'odeur qui s'en dégage me donne tellement faim que je peux en manger des tonnes. Après, bonjour l'haleine!

14 - ALLER AUX CONCERTS DE MUSICIENS QUE JE NE CONNAIS PAS
Des concerts et représentations, il y en a tous les weekends, et je découvre beaucoup d'artistes par hasard. Par exemple lorsqu'une copine (elle se reconnaîtra) m'embarque au concert d'Omar Suleyman en me disant: "tu vas adorer!". Effectivement, après 2 vodka-redbull, j'adore!

15 - DÉCOUVRIR UN NOUVEL ENDROIT POUR BOIRE LE CAFÉ
Ma dernière découverte est le MOC de Nisantasi. Tous les jours, on découvre un nouvel endroit extraordinairement bien décoré, avec un personnel adorable et des cafés délicieux.

16 - BOIRE UN SALEP DEVANT KIZ KULESI ET OBSERVER
Je ne compte vraiment plus les fois où je n'avais rien à faire, où je suis montée dans le dolmus direction Uskudar, où je me suis posée sur les pouf devant Kiz Kulesi et où j'ai bu un, deux ou trois salep. Une tradition.


17 - DANSER EN TERRASSE
A Paris, on appelait cela des roof-top (frenglish oblige). Les terrasses d'Istanbul ont le mérite d'avoir une vue que l'on oublie pas. Mes favoris: Nuteras, Zelda Zonk, Vida et Balkon.

18 - PARTAGER UN KAHVALTI AVEC UN PROCHE LE WEEKEND
Je vous avais déjà dit quelles étaient mes adresses préférées dans cet article. Et bien depuis, j'en ai découvert plus d'une vingtaine. Les bons restaurants pas chers poussent comme des petits pains à Istanbul.


19 - ALLER AU HAMMAM
Vous savez quels sont mes favoris (toujours ceux-là). Je pense que je n'y vais pas assez régulièrement car il faudra y aller 1 fois par mois normalement, mais ce moment de détente et de nettoyage intensif vaut tout weekend en spa! Vous avez ma parole! (pour un hammam maison, lisez cet article)

20 - FAIRE LA STAR A BEBEK OU NISANTASI (OU COMMENT SE FONDRE DANS LA MASSE)
Je mets mes grandes lunettes effet mouche ou effet miroir, un long manteau noir de préférence, un sac couleur fluo, des tennis blanches et je me dandine telle une star inconito dans les rues les plus chics d'Istanbul. :)

BONUS - CONTEMPLER LE BOSPHORE DEPUIS UN SOMMET
Il en existe 7 à Istanbul. Que se soit depuis Pierre Loti, Camlica ou Yildiz, je prends plaisir à contempler les vues panoramiques d'Istanbul. C'est si agréable de voir la ville de haut sous différents aspects!

ET VOUS, VOUS AIMEZ FAIRE QUOI A ISTANBUL?

2 commentaires:

  1. d'accord sur tout ce que tu as déja dis :) je rajouterais pour ma part, faire des pique-nique dans un des grands parcs verts (entre ortaköy et kurucesme par exemple) , aller voir un match de foot, faire des marches le long du Bosphore entre Ortakoy et Bebek et lire un bon bouquin assise devant un banc vue sur le bosphore :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'adorais aller à la bibliothèque de Taksim ( je crois que son nom est Ataturk). J'aimais bien réviser mes cours là-bas. Je ne sais pas si elle existe encore...

    RépondreSupprimer