15 conseils pratiques pour survivre à Istanbul {Part 1}

Je commence une liste de 60 conseils pratiques que l'on ne connaît pas forcément en arrivant à Istanbul, mais qui aideront à s'en sortir et survivre dans cette ville folle qu'est Istanbul. Il y a des choses très importantes comme des choses un peu moins qui vont serviront rarement. Mais c'est toujours sympa de les savoir non?

Voici la 1ère série de conseils, 3 autres viendront dans les mois prochains:


1. ÉPELER UN MOT
Pour épeler un mot, il faut citer un nom de ville pour chaque lettre du mot. Par exemple, vous souhaitez épeler le mot YOK, vous devez donc dire: Yozgat, Ordu, Kastamonu. Vous devez épeler: BLOG, vous direz donc Bursa, Luleburgaz, Ordu, Giresun.
Il faut donc bien connaître la géographie du pays! J'ai cependant remarqué que pour le P, les turcs disent Paris (ou patlican/aubergine), et pour le F, ils disent souvent Fransa/France. :)

2. AU MARCHE
Choisissez vous même vos fruits et légumes, pour ne pas avoir de mauvaises surprises dans le sac au retour à la maison (pommes pourries, fraises écrasées, tomates pas mures...)

3. DANS LA RUE
Personnellement, je vous conseille d'éviter les écouteurs dans les oreilles, surtout quand vous devez traverser des rues, marcher sur le trottoir et marcher sur l'avenue Istiklal à Taksim. Pourquoi? Un tramway, un minibus, un pot de fleur ou une voiture sont vite arrivés, et si vous n'entendez pas les bruits des alentours, vous n'entendrez pas les signaux/gens qui crient attention/alarme/klaxon... et le drame est vite arrivé...


4. VOS COURSES
Si il n'y a pas de prix sur un article que vous souhaitez acheter (au marché ou dans une petite boutique par exemple), et que vous demandez le prix, il arrivera que l'on vous donne un prix en fonction de l'estimation que le vendeur aura fait de votre salaire. Plus vous passerez pour un touriste ou quelqu'un qui vit et vient de l'étranger et plus ce sera cher pour vous malheureusement. Privilégiez donc des produits dont les prix sont indiqués dessus, pour évitez les mauvaises surprises.

5. LANGAGE COURANT
Les mots frère (Abi), soeur (Abla), tonton (Amca) et tata (Teyze) sont très régulièrement utilisés, il vous arrivera donc d'être appelé Abla ou Abi fréquemment, sans que ce ne soit anormal. On s'y habitue. Vous pouvez d'ailleurs vous-même les utiliser pour être plus en osmose avec la culture du pays. Les vieilles dames de villages seront plus agréables et riront même du coin de la bouche si vous leur faites le plaisir de les appeler « Teyze ».

6. LE BAISE MAIN
Si vous voyez un jeune pratiquer le baise main sur quelqu'un de plus âgé, c'est normal. Cela fait partie des coutumes et formes de respects qui sont adressées aux personnes âgées.

7. TOUT CE QUE VOUS CHERCHEZ...
... vous le trouverez en général à Eminonu, au marché Mahmutpasa ou au Grand Bazar/Bazar Egyptien. Vous avez de tout, des boutiques de vêtements de qualité et pour peu cher, de la nourriture, les souvenirs, des smokings, tout quoi...! Voir l'article à propos des marchés d'Istanbul.


8. AU SUPERMARCHÉ
Vous trouverez tout ce qui se fait en France, à l'exception de surgelés digne de ce nom! Par ailleurs, les bons steaks hachés surgelés n'existent pas en Turquie, vous aurez des Kofte surgelés à la place (boulettes de viandes rondes).. à mon grand désespoir..

9. PERMIS DE CONDUIRE
Si vous avez un permis étranger, provenant du pays dont vous venez, vous pourrez le faire valoir en Turquie moyennant une traduction de celui-ci et sa conversion en permis international, il faut juste prendre RDV au Emniyet Mudurlugu du coin, et donner 40 papiers différents plus une petite somme d'argent. Enfin, vous recevrez la conversion de votre permis à peu près 1 an après la demande, voire jamais (mon cas). Mais heureusement, vous avez un papier prouvant que vous avez fait la demande (qui d'ailleurs suffit amplement aux policiers lors de contrôles).

10. AIDAT
Vous ne le saviez peut-être pas mais certains métiers qui n'existent presque plus en France sont toujours exercés en Turquie. Par exemple le métier de concierge d'immeuble.
En Turquie, le concierge habite dans l'immeuble dont il est le concierge, et ne paie pas son logement (en même temps, il est souvent dans étage sous-sol, donc c'est compréhensible). Il est rémunéré par tous les résidents de chaque appartement de l'immeuble sous forme de AIDAT (petite somme en extra du loyer) a payé tous les mois. A cette petite somme s'ajoute les frais de maintenance du bâtiment. Il faut donc compter cette somme en plus de votre loyer, à payer tous les mois. Vous aurez plus de détails dans l'article sur le coût de la vie à Istanbul. Mon conseil sera donc de demander combien coute le AIDAT, lorsque vous emménagez quelque part, car parfois, il peut être élevé.

11. LA POLITESSE
Lorsqu'on vous propose quelque chose, à boire par exemple, ou une deuxième ration de kebab, mais que vous souhaitez refuser, il vous suffit de dire "Tesekkurler", ce qui signifie merci (non, merci) avec un petit hochement de tête de droite à gauche.
Par contre, si vous souhaitez accepter la proposition, vous direz "lutfen", qui signifie s'il vous plait, et baisserez la tête très légèrement.

12. LIRE UNE ADRESSE A ISTANBUL
En Turquie, une adresse se compose officiellement de la manière suivante:

Nom du quartier "Mah" + Nom de l'avenue à laquelle est rattachée la rue "Cad." + Nom de la rue "Sok." + Numéro de rue "No" + Etage "KAT:" + Numéro de porte "D:" + Nom de l'arrondissement "KADIKOY" + Nom de la ville "Istanbul".

Par exemple (adresse fictive):
Cifciler Mah. Ataturk Cad. Dereboyu Sok. No: 23 Kat: 3 D: 10 Kadikoy ISTANBUL 
(le mot KAT est parfois remplacé par un K ou par un / )

Vous suivez? C'est un peu long, mais pour vous consoler, sachez qu'il est rare que les turcs utilisent le code postal. C'est déjà ça de moins!
Ah... j'oubliais, si c'est une adresse de domicile, il est aussi de rigueur d'ajouter Apt qui signifie bâtiment + le nom de bâtiment.
Ex: Emir Apt. Vous pouvez le caler entre No et Kat...si il vous reste de la place :D

13. PUB
En Turquie, les pubs durent en moyenne 35 min. Et je n'exagère pas... Faites donc autre chose pendant les réclames.

14. BANQUE
Les commissions bancaires sont très élevées mais le travail est bien fait. Les virements sont faciles à effectuer et rapides (!) les comptes sont très bien sécurisés, les paiements de facture sont très faciles à faire (en un clic).
Je ne me rappelle plus trop des systèmes en France, mais en Turquie, c'est le top. Petit conseil: la BNP est en partenariat avec la banque turque TEB. Vous avez donc tout intérêt à avoir un compte dans ces deux banques (virements internationaux gratuits, retraits gratuits etc.).
Seul bémol pour le secteur de la banque, le crédit à la consommation est trop facilement accordé, et la population est sur endettée!

15. SMS
70% des SMS que vous recevrez sur votre portable seront des pubs. Bloquez donc les numéros si vous le souhaitez (et pouvez), comme ça vous ne recevrez plus les textos spamés.

On se retrouve prochainement pour une série de 15 autres conseils! Si vous en avez, n'hésitez pas à les partager...

D'autres bons plans?
► TOP 4 des restaurants de haricots blancs à Istanbul


Laissez-moi un petit mot sur les réseaux sociaux!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

11 commentaires:

  1. Ça tombe bien je suis arrivée à Istanbul tout ses conseils sont très précieux merci guzel pelin pour cet article intéressant j'espère te rencontrer bisous . mina ken

    RépondreSupprimer
  2. Conseils très pertinents et très utiles ! Merci Pelin abla ;-) !

    RépondreSupprimer
  3. Conseils autres :

    Ne jamais acheter de forfaits mobiles dans des boutiques non officielles. L'un d'entre eux m'a fait un sale coup l'année dernière voyant que j'étais en Turquie pour des vacances. Au final après 1 semaine de vacances, je ne pouvais plus utiliser mon forfait qui a été transféré à une autre personne. Il y a assez de boutiques officielles pour faire votre choix à Istanbul.

    Ne jamais acheter de tours du bosphore à des vendeurs ambulants à Eminönü. Ce sont des escrocs qui vous vendent un tour pourri dans un bateau pourri. Allez vers les comptoirs où il est marqué TURYOL en gros.

    Evitez l'avenue Istiklal la nuit, c'est remplie d'alcolos et d'escrocs qui cherchent à attirer les personnes seules dans des bars à hôtesses.

    Ne jamais manger dans un restaurant sous le pont de Galata. Ce sont tous des arnaqueurs qui font payer des frais bizarres ou alors des bouteilles d'eau que les serveurs ont ouvert sans vous demander ou des entrées qu'ils vous ont servi et que vous croyez que c'est offert.

    Evitez de trop parler avec les taxis pendant les trajets. Mettez vos ceintures car certains conduisent comme des malades.

    Quand vous vous baladez dans une boutique, ne vous jetez pas sur des objets que vous voulez acheter sans quoi les prix seront donnés en fonction de votre enthousiasme. J'ai appris avec le temps à jouer d'un jeu subtile lors de mes achats à Istanbul. Repérez discrètement l'objet souhaité, faites mine de vous intéresser à pleins de choses puis finissez par celui que vous voulez et négociez.

    A part dans les centres commerciaux, dites vous qu'il n'y a pas de produits authentiques ! Donc ils ont beau dire que ce sont des montres qui ont des défauts ou que ce sont des fins de séries, ce sont des faux !!!

    Les meilleurs restaurants ne sont pas là où l'on croit. Tentez de vous égarer dans des rues adjacentes aux grandes rues pour dénicher de petits restau qui payent pas de mine mais qui vous serviront la même chose que les autres et moins cher.

    Un conseil perso pour la dernière : même si on peut visiter les mosquées, ce sont avant tout des mosquées alors les shorts moulants et autres et parler à voix hautes quand vous rentrez dedans, c'est pas respectueux pour ceux qui y prient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Genc Osman, tu es génial.. Je rajoute tes conseils dans mon prochain article sur le même thème!

      Supprimer
  4. Cherche excellent coiffeur pour un tie & dye ou ombre hair à Istanbul. Tu me conseille quel salon? Je logerais à beyoglu. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille de contacter Mandy Guerin sur Facebook (https://www.facebook.com/MandyGuerinCoiffeur?ref=ts&fref=ts)
      C'est mon amie, elle fait à domicile et elle est géniale ;))

      Supprimer
  5. j'aimerais connaître les différentes démarches et sources pour trouver du boulot en Turquie (à distance) avant de s'y installer ? Pouvez-vous me dire comment vous avez fait, aussi bien vous que les autres expatrié(e)s ? Merci par avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Vous devriez consultez mes articles sur la catégorie "Emploi" dans Istanbul... Vous trouverez PLEIN de conseils :)

      Supprimer
  6. super article comme d'habitude !
    hate d'appliquer tout sa!

    RépondreSupprimer