Vivre ou voyager en Turquie pour une femme seule

En voilà un sujet qui revient souvent dans les questions que l'on me pose via ma boite mail du blog (contact@leblogdistanbul.com, n'hésitez pas si vous avez des questions ;)

Est-ce dangereux de vivre ou voyager en Turquie quand on est une femme seule..? 

Mon premier réflexe serait de répondre: "Évidemment que NON, il n'est pas dangereux pour une femme de résider ou de se déplacer seule en Turquie."

Bien entendu, si je ne m'attardais pas davantage aux questions que l'on me pose, mes articles seraient beaucoup plus courts qu'ils ne le sont.

Dans un premier lieu, je tiens à exprimer une généralité:

La Turquie est un pays où la femme est de manière générale respectée et ou sa sécurité est importante. Sûrement par machisme, l'homme turc s’octroie dès son plus jeune âge un rôle protecteur. Il devient très jeune le protecteur de ses soeurs, de ses cousines mais aussi de sa maman lorsque le paternel est absent. 
Si on prend cet élément dans notre contexte, on remarquera qu'à travers cette notion, l'homme turc protecteur des femmes de son entourage tend aussi à se donner le titre de chevalier de ses dames, responsable de la sécurité de celles-ci, même si elles sont étrangères.

Cela n'empêche pas que, la femme "touriste", j'entends par là la femme non-locale, dont les origines sont étrangères, peut être néanmoins considérée différemment selon les parties géographiques du pays dans lesquelles elle se trouve, et ce, pour une raison très simple: la mentalité et l'évolution des mœurs.

Je vais donc diviser mes conseils et mes réponses en fonction de zones géographies différentes.

A ISTANBUL


Imaginez-vous qu'Istanbul soit un peu comme Paris, Madrid ou Rome. Une grande ville très cosmopolite, très libérée et très décontractée. Chacun vit sa vie, personne ne dérange personne et les femmes sont les égales des hommes, du moins dans la rue.
Une femme vivant ou visitant Istanbul seule n'aura aucun problème de sécurité, pas plus qu'un homme seul. Elle évitera de traîner dans la rue seule à 3h du matin (car même à Paris, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber), mais à part cela, elle n'a aucun restriction à faire sur son quotidien pour être plus en sécurité qu'un autre concitoyen. 
Cela étant dit, on me demande quels sont les quartiers d'Istanbul qu'il faut éviter. Si on veut vraiment mettre toutes ses chances de son côté pour n'avoir aucun problème, on évitera les coins un peu plus défavorisés tels que: 
Gaziosmanpaşa, Esenyurt, Esenler, Bagcilar, ZEYTINBURNU Fikirtepe, Tarlabasi (près de Taksim) (selon un sondage du site Uludag Sozluk.)

DANS LES GRANDES VILLES (autres qu'Istanbul, soit IZMIR, ANKARA, BURSA, ADANA)


Assez similaire qu'à Istanbul, vous serez en sécurité à condition d'être prudentes tard la nuit dans des quartiers inconnus. Izmir est connue pour être une ville très libérée et sécurisée. Ankara est une ville très administrative mais avec des coins très fréquentés le soir. A la condition de ne pas être trop familières avec n'importe qui, vous pouvez y faire de belles rencontres. Bursa est tout de même assez industrielle comme ville. Je vous préconise de prendre un taxis si vous ne savez pour vous allez (surtout la nuit).
Choisissez des hôtels au centre ville. 


LES STATIONS BALNÉAIRES


Les stations balnéaires seront plutôt situées sur les côtes de la mer égé et de la mer méditerranéenne. On compte parmi ces stations Cesme, Didim, Bodrum, Marmaris, Fetiye, Alanya, Antalya, Kemer, Kas, Datca etc...
Elles sont de manières générales considérées comme des lieux où les femmes seules sont en sécurités. Elles peuvent s'habiller comme elles le souhaitent sans être embêtées car depuis des décennies, ces lieux sont occupés chaque été par les étrangères (russes, anglaises, allemandes) qui ont su s'imposer comme elles sont, ouvertes et sans taboo. Du coup, vous pouvez être tranquilles sur le point des tenues vestimentaires et des sorties.
J'émettrais cependant un avis controversé (car comme j'aime dire, mieux vaut prévenir que guérir). Une femme seule peut attirer l'attention auprès de personnes mâles intentionnées, surtout si elles sont étrangères. Je recommanderais donc de ne pas se risquer à se balader seules dans des coins déserts, à ne par flirter avec le premier venu (technique du charme très développée sur les côtes) et à toujours bien avoir un sac en bandoulière ou un sac à dos à porter sur la poitrine. Ne sait-on jamais!

DANS L'ANATOLIE


Les locaux adorent rencontrer des étrangers qui viennent de contrés lointaines. Ils les appellent les "misafir" soit les invités. Ces invités se font souvent remarquer non pas par leur couleur de peau ou d'yeux (car les turcs du nord-est par exemple sont très blancs et aux yeux clairs), mais par leur tenu vestimentaire. C'est bien connu, les turcs sont très TRÈS hospitaliers, en revanche, il y a certains protocoles à respecter.
Je préconise aux voyageuses seules quelques conseils lorsqu'elles se rendent en Anatolie, dans des coins peu touristiques.
- Adapter sa tenue vestimentaire aux lieux. Pantalon et T-shirt sera votre basic. Vous ne voudriez pas attirer les regards malsains d'hommes qui vous suivons juste pour regarder vos jambes quelques minutes de plus?
- Sympathiser, c'est bien, connaître les limites de la sociabilité c'est mieux. Ne pas devenir trop familier, trop proches (physiquement) de quelqu'un, même si c'est pour dire merci ou par sentiment amical. Les turcs d’Anatolie prennent les rapprochements physiques très au sérieux (#jeparledevécu).
- Gardez bien vos affaires près de vous (c'est un conseil international)
- Privilégiez des hôtels en centre ville, ou avec de bons commentaires sur Tripadvisor ou Booking. N'allez pas vous jeter sur le premier hôtel qui semble mignon et calme. Parfois, mieux vaut être dérangé par le bruit de la rue qu'inquiet par un silence sourd.
- Soyez proches des femmes et apprenez le mot Teyze. Teyze veut dire Tata en Turc, et il peut être dit à n'importe quelle femme plus âgée que vous. Elles sont très aimante, adorables, on a envie de les croquer! :) Par contre, si vous êtes en mini-short, elles vous regarderons d'un mauvais oeil :))) enfin... ça dépendent où...

DANS LE SUD-EST DE LA TURQUIE

http://onechai.fr/2012/12/le-kurdistan-turc/
Voilà une partie de la Turquie qui m'intrigue au plus haut point et où je ne me suis encore jamais rendue. L'Anatolie, je connais, le nord-est, je connais, les côtés, c'est mon fort, Izmir, Istanbul, j'y vis, mais le sud-est de la Turquie reste encore un mystère pour moi.
Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai encore jamais connue de femmes seules soyant aller dans cette région de la Turquie pour y vivre ou visiter sans y connaitre personne. Des hommes, par contre, il y en a (ici et ici) et je les envie quand je lis leur article.
Cette région est encore risquée car sous pression de plusieurs confrontations, de désordres politiques, conflits et parfois guerres. De quoi faire réfléchir.

http://voyage-sur-le-fil.fr/turquie-syrie-kurdistan-a-pas-de-loup-sur-la-frontiere/
Voilà, je pense avoir fait le tour de la question. Une femme (comme moi), peut très bien vivre ou voyager en Turquie si elle est seule, à condition de s'adapter et d'être prudente. Certains conseils sont peut-être exagérés, n'ayez craintes, mais mieux vaut être trop prudentes que pas assez!

Sur ces belles paroles, j'aimerais avoir dans les commentaires quelques témoignages de femmes ayant voyagé seules en Turquie, dans quelles contrées que ce soit... Anyone?

Plus de conseils?

FOLLOW ME!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

7 commentaires:

  1. Très intéressant, cet article. C'est vrai qu'en tant que femme, on se pose toujours des questions...
    Personnellement, je ne suis allée qu'à Istanbul rejoindre une amie qui y vit. Je n'ai moi-même eu aucun problème... à part peut-être des regards un peu trop appuyés, mais n'est-ce pas souvent le cas en France aussi ?
    L'amie dont je te parle à vécu à Istanbul et à Izmir et s'y plait énormément. Comme tu le dis si bien, il suffit de s'adapter.

    RépondreSupprimer
  2. Hâte de te donner mon témoignage en octobre, car je ferais le grand saut début octobre d'1 premier voyage en solo, et j'ai choisi Istanbul ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Avec beaucoup de retard (mais j'ai une excuse, je suis rentré de voyage il y a peu), merci pour le lien et la mise en valeur de ma photo Pelmaaa :-)
    Je n'ai suivi que de manière très irrégulière les va-et-vient de la situation au Kurdistan turc depuis mon voyage dans cette région. Quand j'y suis allé, la situation s’était grandement améliorée et hormi Diyarbakir où il convenait d'être prudent, ne pas trainer n'importe où à n'importe quelle heure, pour le reste, c'était considéré comme relativement sûr.
    Évidemment, aujourd'hui, la guerre civile en Syrie et les problèmes en Irak complexifient sérieusement la donne.

    RépondreSupprimer
  4. Premier voyage en solo, à Istanbul, et je n'ai rencontré absolument aucun problème avec les hommes. Les Stambouliotes sont des gens très accueillants et la ville est vraiment magnifique ! J'y retournerais !
    Merci pour tous les conseils.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis allée en vacances avec une de mes filles à Izmir je n'ai eu aucun soucis bien au contraire j'aimerais bien aller visiter Istanbul mais seule je ne sais pas. ...merci bcp pour toutes ces infos précieuses

    RépondreSupprimer
  6. Avec ma fille l'an dernier nous avons visité Istanbul, Dalyan (sur la côte) et Goreme (Cappadoce), sans aucun souci (au contraire!). Dans 3 semaines nous reviendrons à Istanbul, et puis nous allons descendre à Mardin sur la frontière avec la Syrie. J'avoue que je suis un peu inquiète... Mais la ville parait tellement belle et sur des blogs que j'ai lu récemment on dit qu'il n'y a pas de danger. Je vous raconterai au retour...

    RépondreSupprimer
  7. En tant que jeune femme, je me suis rendue à deux reprises à Istanbul, une première fois avec une amie et la deuxième fois seule. Je me suis toujours sentie en sécurité dans cette ville donc aucun souci pour une femme de s'y rendre seule. Ce que je conseille par contre c'est d'éviter de s'aventurer tard le soir dans les petites ruelles d'Istiklal caddesi ou proche de la place Taksim ou j'ai pu avoir de petites mésaventures mais rien de grave, le genre de choses pouvant arriver à Paris ou dans n'importe quelle grande ville comme tu le dis dans ton article !
    Personnelement, j'adore cette ville et j'y retournerai encore et encore, seule ou pas :)

    RépondreSupprimer