1# Récit d'un voyage extraordinaire au Taj Mahal

09 Juin 2009

Tout a commencé en Inde, durant le stage de 6 mois que j'y ai effectué, lorsque ma collègue et moi discutions d'une éventuelle visite du Taj Mahal. Cette amie était une indienne locale qui s'appelait Meena. et je l'adorais de tout mon coeur. Elle était si belle avec ses longs cheveux épais, si apprêtée avec ces beaux saris colorés et si douce avec sa voie de chanteuse Bollywoodienne.


Elle me disait que le Taj Mahal était un endroit magique, envoûtant, dont on se souvenait toute sa vie après l'avoir visité... J'en avais des larmes aux yeux. Elle me conseillait d'y aller au plus tôt, mais aussi de ne pas y aller seule. Bonne femme de maison qu'elle était, selon elle, une femme voyageant seule était une femme en danger, mais elle ne me connaissait pas vraiment, moi, la pro du voyage en solo.

Le lendemain matin, à excatement 9h06, c'est toute excitée que Meena sauta sur mon bureau:

"Paline, Paline. I good news forrr yu, I ask my husband, he say we bring yu with car to Taj Mahal, this end week, yes? Yu com?"

Malgré ses difficultés en anglais, ses yeux m'indiquaient que cette nouvelle était bonne, qu'il s'agissait d'un weekend au Taj Mahal et que cela lui faisait extrêmement plaisir de me faire plaisir. J'ai sauté de joie, puis à son cou. La proposition était acceptée et grandement appréciée.


13 Juin 2009

Le mari de Meena, Vicky, était un homme très timide et réservé. Bien que son anglais soit très bon, il parlait tellement doucement qu'on comprenait à peine ses parole. Du coup, sa femme faisait la traduction pour moi, mais ce n'était pas mieux. Par conséquent, pendant le voyage, il n'y eu beaucoup acquiescements de politesse de ma part, mais le paysage était si éblouissant et peu commun que je ne pouvais qu'être surexcitée.


Arrivée à Agraa, mon excitation était un peu redescendue. Nous allions rendre visite à un proche de Meena. Sa troisième grand-mère. Je vous avoue que je n'ai pas cherché à comprendre. La ville était néanmoins beaucoup moins glamour que le paysage du début. Ville très pauvre et pleine de bandits, j'ai eu peur d'Agraa, mais Meena me rassurait: 

"No worry, no stay here, go to Maj Mahal, first see my third grandma". 

Third n'était peu être pas third, mais je ne lui faisais plus répéter les mots que je ne comprenais pas depuis la deuxième semaine de notre rencontre, de peur de passer pour une idiote.


Après avoir visités rapidement une vieille dame très charmante et aimante ainsi que de nombreux petits enfants, vivant tous dans une maisonnette très modeste, nous revoilà en voiture pour2h de trajet supplémentaire. Nous voilà maintenant devant une longue file d'attente: la queue d'entrée du Taj Mahal. Mon coeur allait exploser. Je remarquais alors qu'il y avait deux files d'attente, une très longue et une moins longue. Je comprenais aussi vite que celle qui était longue était celle des touristes, tous blond, en short, avec de gros reflex au cou.

Meena reprend ses plans:

"Paline (elle n'a jamais réussit à dire mon nom), Paline, yu, my sister, okay? Yu indian now? Ahahah, yu no talk when we get ticket. If they ask yu, yu my sister. right?"

Et Vicky qui en rajoute: "You should not talk at all, even if they scream at you."

Heuuu, ok. J'étais assez dubitative. Mais bon, pourquoi pas, j'avais la peau bronzé, une tunique colorée et les cheveux crépus pour l'occasion. Ça devait passer.




Plus nous approchions, plus les phrases de Meena me devenaient incompréhensibles. Elle parlait vite et rigolait en même temps. Faut dire qu'après le conseil de Vicky et surtout après avoir vu la tête du mec qui était au guichet et de ces deux copains militaires (ou policier, ou autre chose), je n'étais pas en confiance du tout, mais vraiment pas du tout. 
En revanche, Meena était très, trop décontractée, elle rigolait comme d'habitude, et essayait de faire des blagues que j'étais supposée comprendre. Je me rendis compte qu'elle est beaucoup plus douce avec moi qu'avec son mari. 
L'enjeux état gros pour eux. Ils tenaient à m'inviter (si je refusais ils seraient très vexés), mais le prix d'une entrée pour locaux est dérisoire par rapport à une entrée pour touriste. Donc Paline is sister of Meena, point barre.

Je mets un stop à ce récit ici, histoire de pimenter les choses, et vous laisse deviner la suite...

Que va-t-il se passer? Le plan va-t-il marcher? Vais-je bien passer pour la soeur de Meena, ou bien le policier va-t-il me crier dessus? Devrais-je passer dans la file pour touriste?

2 commentaires:

  1. j'ai lu un documentaire sur lequel il disait que le Taj Mahal allait disparaître (pas de suite hein!) mais qu'apparemment il s'affaisse un truc comme çà .. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No way! Quel dommage, c'est vraiment une merveille, tu y es allée toi?

      Supprimer