Comment j'ai trouvé un VIE à Istanbul

Tout à commencé à Paris vers le début de mon master 2 en Marketing International. J'étais une élève studieuse de part mes notes, mais mon esprit était ailleurs. Au mois de juin, mon master en poche, je n'arrivais pas à croire que j'allais enfin pouvoir travailler, avoir un job, un vrai. Cependant, je ne concevais pas non plus de travailler en France. Après quelques stages très enrichissants, l'étranger m'appelait encore, et je savais que ma destination future ne serait autre que la belle ville d'Istanbul, où j'avais laissé mon cœur.


J'étais déjà familière avec Ubifrance et le contrat VIE comme je vous l'ai expliqué dans mon article précédent. J'avais rencontré des personnes travaillant dans des missions économiques à San Francisco, en Amérique du Sud et en France. Je pensais alors qu'il fallait que je connaisse ceux du pays dans lequel je souhaitais faire un VIE, la Turquie. Et oui, il faut se faire un nom, préparer le terrain quoi. 
J'ai donc pris contact avec Ubifrance Turquie. Mais à voir le nombre de mails qu'ils reçoivent, il fallait que je sorte du lot. Je n'avais autre choix que de les appeler
Une très gentille dame m'a conseillé de postuler aux annonces du site civiweb.com et de persévérer!

Très têtue que je suis, je lui ai tout de même fait parvenir mon CV, on ne sait jamais si Ubifrance cherche quelqu'un, hein? ^^

C'est que des turcs de France qui veulent travailler en Turquie, qui veulent rentrer au pays, il y en a pleins! Tous plus qualifiés les uns que les autres, tous bilingues et tous motivés comme moi, j'aurais pu vite déprimer. Les VIE étant destinés à des personnes qui ont fait au minimum BAC +3/BAC +5, je croyais en moi, et en mes compétences. Je croyais aussi au fait que j'avais une valeur ajoutée qui pourrait servir en tant que VIE, alors le site civiweb.com reçu ma visite chaque jour, CHAQUE JOUR. Soit, on est motivé, soit on ne l'est pas comme disait mon prof de sport de 6ème. Il fallait absolument que je trouve un VIE pour la fin de mes études! J-6 mois, let's go!

Mes étapes:

► Tout d'abord, j'ai refait mon CV, car un relooking s'imposait! Je voulais un beau CV, très classe et très représentatif de moi. Vous trouverez quelques conseils en cliquant ici (en fin d'article) pour lifter le votre aussi.

► Puis, je postulais donc à toutes les entreprises qui m'intéressaient sur Civiweb, mais il faut dire que pour la Turquie, il n'y avait pas beaucoup d'offres de postes en marketing. Chacune de mes candidatures était personnalisée, pas une rature, pas une bêtise, je contrôlais tout avant d'envoyer, et surtout, je me mettais à la place du recruteur avant d'écrire: quel genre de personne cherche-t-il? Qu'est ce qui pourrait l'intéresser chez moi..? Quel expérience dois-je mettre en avant?

► J'ai participé à des salons, comme on peut le lire en cliquant ici. En y rencontrant des entreprises mais aussi des personnes aidant dans la recherche (comme l'Apec, Ubifrance etc.) j'ai récolté de précieux conseils pour mes candidatures et surtout, pour ne pas perdre de temps!

► J'ai aussi commencé à en parler autour de moi. Je faisais des demandes à de grandes entreprises françaises implantées à Istanbul. J'avais reçu la liste de celles-ci après en avoir fait la demande par mail à la Chambre des Commerces et de l'Industrie Française d'Istanbul. Et oui, on a rien sans rien!

► J'étais en stage de fin d'étude pendant 6 mois chez un grand groupe, j'ai donc contacté le service RH de ce groupe en interne, et j'ai demandé si il y avait possibilités d'embauche en tant que VIE ou même local. Je leur ai même fait une présentation power-point avec les avantages pour leur entreprise etc. Je connaissais les conditions et avantages du VIE par cœur, ils ne pouvaient être que séduits! Et cela m'a ouvert de très bonnes portes...

... jusqu'à ce qu'après 5 mois de bonnes recherches, je reçoive un mail d'une entreprise qui voulait me voir en entretien!

Je peux vous dire que là, j'ai soufflé, et je me suis dis: "Ce job, tu fais tout pour qui soit à toi".



Quelques heures après, la date de l'entretien était fixée, pour moi commençait donc l'entraînement avant l'entretien. Et oui, on ne va pas en entretien les mains dans les poches, sans se préparer mentalement et physiquement (non, je ne parle pas d'aller faire de la muscu :)). J'ai donc appliqué tous conseils accumulés depuis des années, (vous les trouverez en cliquant ici) et j'ai foncé, sûre de moi!

Ba tu sais quoi, finalement, j'ai eu le job. Oleyyy !

Si toi aussi tu veux faire un VIE à Istanbul, laisse un commentaire, et qui sait, peut-être qu'un recruteur passera par là :)


PS: Je parle dans cet article de mon expérience en Turquie, mais si vous voulez faire un VIE à Montréal, Miami ou Bangkok, la procédure est bien évidemment la même.

PS2: Je vous attends sur Instagram pour plus de photos d'Istanbul ;) *clic*

A lire aussi: Le contrat VIE, c'est quoi?

13 commentaires:

  1. Hello!
    ... Mais je suis même certain que un grand nombre de recruteurs passeront pas là ... ;)

    Super blog en tout cas !

    J'étais ce week-end à Istanbul pour une énième fois, et ce n'est pas sans nostalgie que je lis tes articles... :)

    Je suis tombé dessus un peu par hasard en cherchant des témoignages de personnes ayant effectué un VIE à Ist.
    mais comme tu as pu le souligner, la concurrence semble rude.

    Never Give Up !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire Samuel, j'espère que tu nous reviendra vite!

      Supprimer
  2. Hello ! Super intéressant cet article. J'ai vécu à l'étranger (programme léonardo) et j'ai qu'une hâte: repartir. J'aurais deux petites questions : concrètement ton vie : l'as-tu trouvé par le biais d'une candidature spontanée, réponse à annonce ou réseau ?
    Au niveau de la limite d'âge, c'est pas clair, sur civiweb ils écrivent "moins de 28 ans à la date d'inscription".. mais de quelle inscription ? au site civiweb ? Merci d'avance pour les éclairages. Christelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Christelle,
      Je l'ai trouvé via une réponse sur une annonce.
      Il faut être inscrit sur le site avant tes 28 ans!

      Voir texte exact ici:
      "It is related to your CIVI registration, which must be completed, at the latest, the day before your 28th birthday. No special dispensation is given. Nevertheless, you may actually leave for your assignment anytime during your 28th year and, at the latest, on the date of your 29th birthday. "

      Supprimer
  3. hello,
    je tiens à te féliciter pour ce blog génial ! j'ai une petite question tout de même: je suis résidant française mais de nationalité marocaine, je n'ai hélas pas droit au programme VIE ! je souhaite quand même entrer en contact avec les entreprises françaises installées en Turquie pour un CDD ou CDI ! peux-tu me transmettre la liste fournie par le CCI ? ou si tu as d'autres bons plans pour travailler en Turquie sans passer par la case VIE?je suis preneuse!! j’espère avoir une réponse de ta part ! en tout cas bravo pour ton travail et bonne continuation !!
    Houda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Houda,
      Je ne retrouve plus cette liste. Mais voici quelques pistes:

      http://www.ambafrance-tr.org/Liste-des-principales-entreprises
      http://www.ccift.com/publications/lannuaire-des-membres/

      Supprimer
  4. Coucou,

    C'est vraiment motivant ton article et c'est juste formidable l'expérience que tu fais partager, je suis partie en Turquie début Septembre et je suis tombée amoureuse du Pays et j'ai trouvé l'homme de ma vie là bas (MAGNIFIQUE) !! Du coup je n'ai qu'une envie, trouver un VIE ou un contrat en expatriation pour Istanbul !!

    Je suivrai tes conseils en espérant trouver au plus vite un emploi ...

    Continue à nous faire rêver :) en tout cas j'y retourne en Décembre
    Imane,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton gentil commentaire...
      A très vite!
      Si tu as besoin d'aide, je suis dispo à l'adresse mail du blog ;) (voir tout en bas du blog)

      Bises d'Istanbul
      P.

      Supprimer
  5. Salut,

    En te lisant, j'ai l'impression qu'on expose ma situation actuelle. Je suis en recherche intensive, je passe par tous les chemins. Je veux absolument décrocher ce job à Istanbul !! En phase de perte de motivation, je tombe sur ton blog qui franchement me redonne une grande motivation. J'y crois, j'y arriverai malgré cette rude concurrence :) Ce rêve je le réaliserai ! Merci à toi :)

    Ps : Est-il possible d'entrer en contact avec toi en privée ? :)

    RépondreSupprimer
  6. salut, je trouve ton article tres interessant et c'est tres gentille de ta part de partager ton experience avec nous :) moi aussi je rêve d'aller vivre en turquie mais je vouler te demander si j'ai une chance parce que certe que je suis née en france mais j'ai étudiée en algerie j'ai un master 1 en management c'est pour ça je vouler demander si j'aurai une chance de trouver un travail merci encore une fois :D

    RépondreSupprimer
  7. Merhaba!

    C'est un soulagement de t'avoir lue et je sais mieux à quoi m'attendre désormais !
    J'ai fait un échange à l'université de Bilkent à Ankara et je suis litteralement tombée sous le charme. J'aimerais y retourner pour y faire ma vie mais ne parlant pas le turc meme avec mon diplome d'école de commerce, je sais que ça ne va pas être une partie de plaisir !
    Merci pour ces articles et bon courage à toi ;)
    Nadira

    RépondreSupprimer
  8. Je suis en Istanbul je parle français et arabe car je suis tunisien j'ai beaucoup des difficultés pour trouver un boulot je suis diplômé en publicité audiovisuelle ....

    RépondreSupprimer