ZoOm sur le quartier de Kadiköy

A Kadikoy, comme on le dit ici, la vie prend un autre sens...
Kadikoy est un district de la rive asiatique d'Istanbul mais aussi un quartier à la pointe du continent asiatique. On parlera ici de cette second définition.
Le positionnement de Kadikoy dans la ville lui permet de relier tous les endroits importants de la ville les uns avec les autres. Ce quartier possède de nombreux transports en commun qui sont:
Tramway - Bus - Métro - Métro sous le Bosphore - Bateau - Dolmus (mini-bus). 
On peut même y aller en vélo!

A Kadikoy, vous trouverez une ambiance plus authentique, plus "turque" et plus relax. Loin des grands buildings de Levent, Kadikoy est un lieu bordé par la mer, qui grouille de monde du lundi au dimanche, jusque tard le soir. 
On y trouve un beau marché de poissons et de fruits et légumes, des restaurants raki-balik (raki-poisson), un marché aux puces, de très bons cafés, des statuts, des salons de thé, des enfants joyeux, des pépés vendant des paquets de mouchoirs, une toute petite mosquée, des bateaux par dizaine, le chant des mouettes, l'odeur du simit, les cris de marchands mais aussi, l'odeur de la mer salée...

Je conseille ce quartier aux voyageurs désirant rencontrer la vraie Turquie, les vraies odeurs de la ville mais aussi un peu de sérénité.

Si vous avez besoin d'un bon plan café turc et nargile à Kadikoy, j'ai découvert récemment grâce à une amie le Re Café et sa belle térasse cachée. Vous pourrez y fumer la chicha tout en jouant au badgammon, le tout sur des cousins traditionnels osmaniens. Un plaisir!
Adresse: Re Café - Caferağa mah. Dumlupınar sok. No:11 Kadıköy/İstanbul

J'ai trouvé cette vidéo qui représente tout à fait le sentiment que vous vivez lorsque vous être dans le district de Kadikoy. Un peu de liberté, un peu de culture turque, un peu de bonheur...et la mer!



Voici maintenant une série de photos prises via mon modeste iPhone appareil photo par moi-même. J'espère vous délivrer ces lieux chaleureux de la meilleure façon qu'il soit...en espérant que vous viendrez voir par vous même un jour si ce n'est pas déjà fait.

N'hésitez pas à suivre le blog sur Facebook et Instagram pour plus de photos!








1 réactions:

Témoignage de 2 blogueurs français à Istanbul - OneDayOneTravel

Pour bien débuter la semaine sur Le Blog d'Istanbul, on va passer un petit moment avec Franck et Richard du blog OneDayOneTravel, qui ont rendu une petite visite à Istanbul pour le jour de l'an 2014. Ils vont partager avec nous leurs ressentis sur leur voyage, quelques coups de coeur et quelques petits conseils de voyageurs comme ils savent si bien le faire sur leur blog. Un grand merci à eux pour leur magnifique témoignage qui donne envie d'aller à Istanbul! 



▷ Bonjour Richard et Franck, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ? Qui-êtes vous, que faites-vous dans la vie ?
Tout d'abord merci à toi de nous accorder cette interview. Nous tenons à préciser que ton blog nous a été très utile pour la préparation de notre voyage à Istanbul. NDLR: Cela me ravit!

Nous sommes 2 blogueurs voyageurs, trentenaires, Franck et Richard, passionnés de voyages. On s’est rencontrés il y a 20 ans au lycée, et depuis on voyage ensemble dès que l'occasion se présente. Richard, le blond, est scientifique et passionné d’astronomie. Après une thèse en astrophysique, il s'est destiné à l'enseignement des sciences. Franck, le brun, est lui aussi scientifique mais avant tout musicien. Pianiste, il enseigne sa passion depuis de nombreuses années.
Notre indépendance nous permet de voyager souvent et sur le long terme. Depuis 2011, nous partageons nos récits de voyages et nos conseils aux voyageurs illustrés de photos et vidéos sur notre blog OneDayOneTravel.com

▷ A quelle période étiez-vous en voyage à Istanbul ?
Nous avons passé les fêtes de fin d'année à Istanbul. Nous y avons séjourné du 26 décembre 2013 au 2 janvier 2014.

▷ Où avez-vous logé ?
Comme souvent lors de nos voyages urbains, nous avons opté pour une location d'appartement via AirBnB, c'est toujours plus sympa de vivre comme un local ! NDLR: Très bon choix!
Nous logions dans le quartier de Beyoglu, non loin de la rue Istiklal, à environ 1 km de la place Taksim. Nous avons beaucoup apprécié ce quartier très animé et populaire.

▷ Avez-vous ressenti un climat tendu à cause de manifestations ? Avez-vous assisté ou été surpris par une agitation quelconque ?
Non, jamais nous n'avons ressenti un climat tendu dans la ville. Lors de cette semaine, il n'y a eu qu'une seule grande manifestation. Elle s'est déroulée place Taksim, le vendredi soir. Vous avez du voir des images à la TV. Nous étions à quelques centaines de mètres, rue Istiklal, en train de chercher un endroit pour dîner. Le quartier s'est peu à peu recouvert d'une brume due aux gaz lacrymogènes utilisés place Taksim. En quelques minutes, c'est devenu très incommodant de rester à l'extérieur. Sans violence et sans heurt, les gens marchaient dans la direction opposée à la place Taksim (vers la tour Galata dans notre cas) ou bien rentraient dans des cafés pour échapper à cet air ambiant irritant. Nous n'avons vu aucune violence ou aucune tension ni aucune agitation particulière.
Je tiens à préciser que nous avons passé le passage à 2014 dehors avec les stambouliotes. Les rues étaient noires de monde. Les gens souriaient, chantaient, dansaient... ce fut un vrai moment de bonheur et de partage.

▷ Avez-vous pu profiter pleinement de votre voyage ? Combien de jours êtes-vous resté ?
Un grand OUI. Nous avons profité pleinement d'Istanbul, souvent à pied, à découvrir ses quartiers, jusque tard dans la nuit, durant notre séjour d'une semaine.

▷ Avez-vous eu peur à un moment ou un autre pour votre sécurité ?
Contrairement à d'autres villes européennes (comme Barcelone, que l'on adore mais où on peut se sentir en insécurité parfois), nous ne nous sommes jamais sentis inquiets ou en insécurité.

▷ Avez-vous des conseils particuliers ou des recommandations aux lecteurs qui souhaitent se rendre à Istanbul pendant des agitations sociales ?
Simplement d'éviter le lieu des manifestations, souvent la place Taksim.

 3 petits conseils de voyageur pour la route, si vous deviez recommander 3 choses à faire absolument à Istanbul, ça serait quoi? (bonne adresse, quartier, expérience,...)
On a eu un grand coup de coeur pour le quartier de Vefa que l'on a découvert le dernier jour. A arpenter bien sûr à pied, il faut se perdre dans les petites ruelles du quartier.
La visite de la citerne byzantine est aussi très sympa. Un lieu insolite à ne pas manquer à côté des célébrissimes Sainte-Sophie et Mosquée Bleue.
Et pour finir, je vous conseille de tester un hammam traditionnel turc. Un vrai pur moment de détente dans un lieu historique. NDLR: Quel hammam avez-vous testé? Celui de Kiliç Ali Pasa Hamami, près du musée Istanbul Modern
Afin d'en savoir plus sur notre voyage, je vous invite à lire l'article sur nos visites préférées à Istanbul.
En conclusion, vous l'aurez compris, nous avons été charmé par Istanbul et nous espérons vite y retourner, aux beaux jours cette fois-ci. Nous espérons que les troubles qui animent Istanbul ces temps-ci vont trouver une issue positive. Ces désordres ponctuels, souvent exagérés par l'oeil de la caméra, peuvent inquiéter mais il faut relativiser sinon on ne voyage plus et surtout on n'apprend plus de l'autre. 
Côté sécurité, pour se tenir au courant des risques réels encourus dans un pays, nous consultons le site officiel http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/ et pour l'instant, RAS sur Istanbul, alors foncez !

NDLR: Vous l'aurez compris, ils pourraient en parler pendant des heures tant leur voyage à Istanbul fût une réussite pour ces deux voyageurs qui en ont vu du pays! Allez, rendez-vous sur leur blog ou leur page Facebook (qui compte déjà plus de 1500 fans) pour en savoir plus sur eux et leurs nombreux voyages!

Des bises d'Istanbul!

3 réactions:

{Conseils} Est-ce dangereux de venir à Istanbul pendant les manifs? 3/3

Cela fait maintenant 6 mois que l'on me pose la même question.
"Pelmaaa, penses-tu que je devrais annuler mon voyage vu les manifestations qui sont en cours à Istanbul? Est-ce que ca craint? C'est dangereux?" Et un part un, je réponds la même chose à tous:


La Turquie est certes un pays démocratique et développé, mais il n'est pas sans risque, du moins, sans risques de manifestations de dernières minutes (que même moi, habitante lambda, ne peux pas les prévoir). 
Les détournements de fonds ne sont pas restés sans conséquences. Un grand groupe de protestants se sont rassemblés à Taksim pour manifester et les policiers ont pris des mesures assez dangereuses (bombes lacrimo, jets d'eau... etc.). Encore plus récemment, les 5 ans de l’assassinat d'un journaliste Arménien nommé Hrank Dink a provoqué des manifestations, des hommages à Taksim encore. La police intervient, et cela créé des situations dangereuses.

Ce que je conseille aux voyageurs qui ont un voyage de prévu en Turquie ou à Istanbul pendant des agitations sociales: 

→ 1 à 2 jours avant de partir en voyage, informez-vous sur la situation politique du pays (à savoir si elle est tendue et propice aux manifs), vous pouvez le faire via des sites internet comme le mien ou bien d'autres tels que Le Monde, Le petit journal d'Istanbul, La turquie europeenne, Turquie news ou encore d'autres en tapant Turquie Actu sur Google

→ Si vous sentez qu'il n'y a pas de problèmes, profitez de votre voyage. 

→ Si vous sentez que c'est tendu, nul besoin d'annuler votre voyage (je connais pleins de français qui étaient à Istanbul en plein dans les manifs et qui ont profité pleinement de leur voyage sans même remarquer les agitations) ...

mais évitez Taksim la nuit, où se produisent souvent les manifs, préférez réserver un hôtel proche de Sultanahmet ou Ortakoy, et évitez les lieux où vous sentez qu'il va y avoir des rassemblements.(encore un fois Taksim, Cihangir, Tarlabasi, Besiktas ou encore Kadikoy parfois mais rarement...) 

Demain nous auront deux guests sur le Blog d'Istanbul, Richard et Franck, rédacteur du blog One Day One Travel. Ils étaient à Istanbul pendant les manifestations de fin d'année 2013 et ils vont nous raconter leur voyage à Istanbul mais aussi leur ressenti et leur coup de coeur, le tout en répondant à quelques questions. 








Voilà, pour toute autre info, je suis disponible au mail contact@leblogdistanbul.com mais je vous conseille de ne pas vous en faire, la Turquie est un pays plus sûr que vous ne le voyez à la TV.

Les deux premières parties de cette série d'article sont ici et ici.

Plus de conseils?
FOLLOW ME!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

18 réactions:

Les jours fériés turcs, arnaque?

Quand on commence à travailler dans un pays différent de celui où on est né, on s'intéresse à plusieurs choses d’emblée. Le salaire, les vacances, les promotions, la hiérarchie. Moi, perso, je regarde aussi les jours fériés


C'est pas que je suis une flemmarde invétérée (merci mon pays natal) mais je suis habituée à un mois de mai assez léger ainsi qu'à des périodes de fin d'année très calmes et un beau 14 juillet etc. Du coup, dans un pays non chrétien, avec des vacances assez courtes comme la Turquie, je me demandais si j'allais être rassasiée en journées de repos, ou au contraire, si j'allais pleurer en voyant le nombre de jours fériés turcs.

Tout d'abord, et j'ai compté, nous avons 11 jours fériés en France
Ah bon? Tiens, j'aurais dit 25. Ah mais on compte pas les ponts? Ok alors.

11 c'est quand même très correct. 

Alors, en Turquie, on s'attend à 3 voire 4 jours, mais finalement, je n'aurais jamais deviné qu'on dépassait les 11 journées françaises avec un record de 14 jours fériés turcs, soit 3 jours de plus qu'en France. 
Les musulmans n'ont peut-être pas Noël, mais ils accumulent 3,5 de jours fériés pour la fête du Ramadan, et 4,5 jours fériés, un mois et demi plus tard, pour la fête du mouton! Sympa!

Du coup, malgré seulement 14 jours de congés annuels turcs, on peut y rajouter 14 jours fériés bien mérités.
Alors, les jours fériés turcs, arnaque? Ba non en fait...pas du tout! On y gagne au change finalement

Voici ces fameux jours fériés turcs: (+ 1 Mai qu'ils ont oublié)


Source : Wikipedia
Bon allez, on se raconte tout, et vous, combien de jours fériés avez-vous chez vous?

6 réactions:

{CONCOURS} Qui veut gagner un joli guide d'Istanbul?

Alors voilà, j'arrive sur ma page Facebook un Jeudi soir, toute fatiguée de ma journée, et je m’aperçois que ma vue me fait défaut. J’attrape mes nouvelles lunettes de vue Ray Ban, fraîchement achetée, puis je rejette un oeil sur la page facebook du Blog d'Istanbul, mais ma vue est toujours défaillante. C'est que les verres, j'ai un peu du mal à les rendre nikel chrome, du coup, je les nettoie. 

Et non, rien y faire, je n'ai pas des hallucinations, ma page Facebook a bien dépassé les 200 abonnés!

Bon j'avoue que j'ai eu un peu d'aide pour la faire connaître, notamment par le Petit Journal d'Istanbul et Turcs de France que je remercie ici.

Je souhaite aussi remercier tout ce qui suivent ce blog depuis peu ou depuis des années! Vos gentils messages ainsi que vos likes, commentaires etc etc... me font chaud au coeur. Je passe énormément de temps à peaufiner mes articles sur ce blog, rien que pour vous, alors si j'ai des gentils messages en retour, ne mutlu bana* comme on dit en Turquie... ;) *quel plaisir pour moi

Pour ce premier (et surement pas dernier) concours du Blog d'Istanbul, nous avons là un cadeau très spécial, offert par Lonely Planet, qui aidera ceux qui ne connaissent pas Istanbul à mieux connaître la ville et à ceux qui la connaissent, à mieux l'approfondir :

La nouvelle édition du Guide d'Istanbul par Lonely Planet d'une valeur de 17,5 €!

Conditions de participation:

→ Avoir une adresse postale en France
→ Etre abonné à la page Facebook du Blog d'Istanbul 
→ Etre inscrit à la Newsletter du blog (tout en bas de la page, il y a juste a insérer votre adresse email)

Comment participer?

Laissez un commentaire sous cet article me disant si vous êtes déjà allé à Istanbul ou non, et si oui, ce que vous avez aimé y faire... (rajoutez aussi votre adresse email pour que je puisse vous contacter)

C'est tout!
Le concours prendra fin le 31 janvier à 00:00 (heure de France) et le gagnant sera annoncé ici en édit de l'article + sur Facebook, le lendemain!

Vous pouvez retrouver Lonely Planet sur Facebook (+ de 14k Fans) et sur Twitter (+ de 9000 Followers)!


Alors, ce guide, il vous tente?



EDIT du 01/02/14: La gagnante est Aylin Parlak!
On se retrouve pour un autre concours dès que l'on atteind les 500 sur la page Facebook!

21 réactions:

Comment j'ai trouvé un VIE à Istanbul

Tout à commencé à Paris vers le début de mon master 2 en Marketing International. J'étais une élève studieuse de part mes notes, mais mon esprit était ailleurs. Au mois de juin, mon master en poche, je n'arrivais pas à croire que j'allais enfin pouvoir travailler, avoir un job, un vrai. Cependant, je ne concevais pas non plus de travailler en France. Après quelques stages très enrichissants, l'étranger m'appelait encore, et je savais que ma destination future ne serait autre que la belle ville d'Istanbul, où j'avais laissé mon cœur.


J'étais déjà familière avec Ubifrance et le contrat VIE comme je vous l'ai expliqué dans mon article précédent. J'avais rencontré des personnes travaillant dans des missions économiques à San Francisco, en Amérique du Sud et en France. Je pensais alors qu'il fallait que je connaisse ceux du pays dans lequel je souhaitais faire un VIE, la Turquie. Et oui, il faut se faire un nom, préparer le terrain quoi. 
J'ai donc pris contact avec Ubifrance Turquie. Mais à voir le nombre de mails qu'ils reçoivent, il fallait que je sorte du lot. Je n'avais autre choix que de les appeler
Une très gentille dame m'a conseillé de postuler aux annonces du site civiweb.com et de persévérer!

Très têtue que je suis, je lui ai tout de même fait parvenir mon CV, on ne sait jamais si Ubifrance cherche quelqu'un, hein? ^^

C'est que des turcs de France qui veulent travailler en Turquie, qui veulent rentrer au pays, il y en a pleins! Tous plus qualifiés les uns que les autres, tous bilingues et tous motivés comme moi, j'aurais pu vite déprimer. Les VIE étant destinés à des personnes qui ont fait au minimum BAC +3/BAC +5, je croyais en moi, et en mes compétences. Je croyais aussi au fait que j'avais une valeur ajoutée qui pourrait servir en tant que VIE, alors le site civiweb.com reçu ma visite chaque jour, CHAQUE JOUR. Soit, on est motivé, soit on ne l'est pas comme disait mon prof de sport de 6ème. Il fallait absolument que je trouve un VIE pour la fin de mes études! J-6 mois, let's go!

Mes étapes:

► Tout d'abord, j'ai refait mon CV, car un relooking s'imposait! Je voulais un beau CV, très classe et très représentatif de moi. Vous trouverez quelques conseils en cliquant ici (en fin d'article) pour lifter le votre aussi.

► Puis, je postulais donc à toutes les entreprises qui m'intéressaient sur Civiweb, mais il faut dire que pour la Turquie, il n'y avait pas beaucoup d'offres de postes en marketing. Chacune de mes candidatures était personnalisée, pas une rature, pas une bêtise, je contrôlais tout avant d'envoyer, et surtout, je me mettais à la place du recruteur avant d'écrire: quel genre de personne cherche-t-il? Qu'est ce qui pourrait l'intéresser chez moi..? Quel expérience dois-je mettre en avant?

► J'ai participé à des salons, comme on peut le lire en cliquant ici. En y rencontrant des entreprises mais aussi des personnes aidant dans la recherche (comme l'Apec, Ubifrance etc.) j'ai récolté de précieux conseils pour mes candidatures et surtout, pour ne pas perdre de temps!

► J'ai aussi commencé à en parler autour de moi. Je faisais des demandes à de grandes entreprises françaises implantées à Istanbul. J'avais reçu la liste de celles-ci après en avoir fait la demande par mail à la Chambre des Commerces et de l'Industrie Française d'Istanbul. Et oui, on a rien sans rien!

► J'étais en stage de fin d'étude pendant 6 mois chez un grand groupe, j'ai donc contacté le service RH de ce groupe en interne, et j'ai demandé si il y avait possibilités d'embauche en tant que VIE ou même local. Je leur ai même fait une présentation power-point avec les avantages pour leur entreprise etc. Je connaissais les conditions et avantages du VIE par cœur, ils ne pouvaient être que séduits! Et cela m'a ouvert de très bonnes portes...

... jusqu'à ce qu'après 5 mois de bonnes recherches, je reçoive un mail d'une entreprise qui voulait me voir en entretien!

Je peux vous dire que là, j'ai soufflé, et je me suis dis: "Ce job, tu fais tout pour qui soit à toi".



Quelques heures après, la date de l'entretien était fixée, pour moi commençait donc l'entraînement avant l'entretien. Et oui, on ne va pas en entretien les mains dans les poches, sans se préparer mentalement et physiquement (non, je ne parle pas d'aller faire de la muscu :)). J'ai donc appliqué tous conseils accumulés depuis des années, (vous les trouverez en cliquant ici) et j'ai foncé, sûre de moi!

Ba tu sais quoi, finalement, j'ai eu le job. Oleyyy !

Si toi aussi tu veux faire un VIE à Istanbul, laisse un commentaire, et qui sait, peut-être qu'un recruteur passera par là :)


PS: Je parle dans cet article de mon expérience en Turquie, mais si vous voulez faire un VIE à Montréal, Miami ou Bangkok, la procédure est bien évidemment la même.

PS2: Je vous attends sur Instagram pour plus de photos d'Istanbul ;) *clic*

A lire aussi: Le contrat VIE, c'est quoi?

13 réactions:

Le contrat VIE, c'est quoi?

Le contrat VIE: Volontariat International en Entreprise, c'est quoi?

Aujourd'hui, on va parler de ce contrat avec lequel j'ai débuté ma carrière professionnelle et que je trouve TRÈS, TRÈS pratique!
En effet, ce VIE est contrat que les jeunes ne connaissent pas assez à mon goût. En général, quand je dis que j'ai fait un VIE en Turquie, on me répond toujours: "Un V-I-E? C'est quoi ça un V-I-E?". Pourtant, c'est un terme qui devrait devenir courant, tout autant que le CDI ou CDD.

Le VIE en gros, c'est:

...  une vraie opportunité pour les personnes de 18 à 28 ans, voulant travailler à l'étranger, sans vraiment prendre de risque. Ce contrat est mis en place par l'organisme Ubifrance. Ubifrance est un organisme qui aide les entreprises françaises à exporter leurs produits à l'étranger, voire même à s'y implanter. L'organisme possède les missions économiques dans 94 pays dans le monde et emploi des milliers de jeunes VIE dans chacun des pays.

De 6 à 24 mois, le VIE est placé dans une entreprise française ou sa filiale à l'étranger, pour effectuer une mission qui a pour but d'aider l'entreprise à se développer dans le pays. Le domaine de la mission peut être Marketing, Contrôle de gestion, RH, Finances.. Il n'y a pas de restrictions, c'est un peu à la demande de l'employeur. Cependant, certains domaine comme le droit ne sont pas très sollicité.
Le VIE travaillera donc pour une entreprise française, mais sera payé et assuré par Ubifrance. Le salaire sera divisé en deux: une partie correspondra à votre indemnité de base à 75% et l'autre partie à 15% sera votre indemnité géographique. Si vous habitez déjà dans le pays dans lequel vous allez effectuer le VIE, on ne vous reversera pas l'indemnité géographie (vu qu'il n'y a pas de déplacement).
L'entreprise peut vous proposez de payer votre logement, ce qui correspondra à une baisse de 20% de votre salaire. Le tout est de négocier.
Lorsque vous arrivez, l'entreprise vous forme et vous aide dans votre progression au sein du pays et de l'entreprise, cependant, vous devenez très vite indépendant dans votre travail, ce qui est une excellent chose quand on veut apprendre.

Les avantages:

- Vous serez payé à la française, c'est à dire que vous n'avez pas besoin de vous inquiétez, le salaire sera très avantageux par rapport au salaire local du pays où vous irez.
- La couverture santé est quasi à 100%, vous serez remboursé sur toutes vos dépenses santé grâce à April International
- Vous serez dans une entreprise française, avec un lien permanent avec la France, donc pas tout à fait coupé du monde.
- Vous aurez le droit à un vol vers la France payé par l'entreprise (1 allé-retour/an)
- Vous aurez de vraies responsabilités. En effet, le contrat VIE est merveilleux car il donne l'opportunité aux jeunes diplômés de prendre des responsabilités qu'ils n'auraient peut-être jamais eu en France.
- Vous développerez une langue étrangère, vous vous fondrez dans une nouvelle culture, vous aurez énormément de choses à apprendre dès le début, mais aussi énormément de richesse a emmagasiner.
- Un réseau de VIE déjà sur place pourra vous accueillir (cela dépend du pays et des VIE), vous rencontrerez du monde, vous ne serez pas seul.

Les conditions d'un contrat VIE:

- Être inscrit sur le site civiweb.com
- Avoir moins de 28 ans. Pour ceux qui sont à la limite de l'âge, vous devez avoir 28 ans au max le jour de votre départ pour pouvoir faire un VIE.
- Avoir une nationalité Française ou du moins européenne
- Avoir fait votre journée d'appel
- Attention, les garçons franco-turc qui viennent faire un VIE en Turquie peuvent devoir avoir à régler le service militaire à un moment ou un autre, se renseigner auprès d'Ubifrance.
- Avoir un casier judiciaire vierge
- Avoir une condition de santé favorable

Je vous renvois vers le site du Civiweb.com, beaucoup plus riche en information.
Dans un prochain volet, on parlera de mon VIE à Istanbul, comment je l'ai trouvé, et comment je l'ai vécu. Puis dans un dernier volet, on parlera de comment trouver un VIE à Istanbul., bons plans et astuces...

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à laisser un commentaire!

Bises d'Istanbul!

Dans la même catégories, vous aimerez aussi:


Laissez-moi un petit mot sur les réseaux sociaux!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

11 réactions:

3 bons plans pour trouver un logement/hôtel sur Istanbul

Alors oui, trouver un hôtel parmi les milliers qui se localisent à Istanbul, c'est pas facile!
Nombre de personnes m'ont demandé quel hôtel choisir pour leur voyage, et c'est très difficile de répondre car:

1) Le choix d'un hôtel est très personnel, chacun à ces critères et nous n'aimons pas tous la même chose.
2) A part en dehors d'Istanbul, je n'ai jamais eu à rester dans un hôtel dans cette grande ville (c'est que j'ai un appart quand même). 

Cependant, j'ai quelques bons plans logement/hôtel testés et approuvés par mes proches et mes amis, alors on commence!

Oui en fait mon vrai nom c'est Pelin ;)
AirBnB

Mon favori de tout les temps, ce site internet est une pure révolution, et les hôtels n'ont qu'à bien se tenir.
Sur AirBnB, des particuliers proposent des annonces d'appartements qu'ils possèdent, à des prix très raisonnables. En général, les photos reflètent bien la réalité, les appartements sont propres et bien entretenus et si ce n'est pas le cas, les commentaires d'annonce vous le diront. On peut sélectionner le choix le prix, le quartier, le type de logement, et lancer sa recherche.
J'ai rarement lu un mauvais commentaire sur ce site, je le recommande donc aux personnes voulant être tranquilles quand un appartement, et soit cuisiner eux-mêmes, soient déjeuner dehors durant tout le voyage.
Le petit hic serait la commission que se prend le site internet. Business is Business!


Un site que j'utilise vraiment par réflexe lorsque je cherche un hôtel dans un endroit X, machinalement mes doigts tapent l'URL booking.com sur le clavier. Ce site est pour moi une source sûre, car les milliers de commentaires laissés sur chaque hôtel permettent de rassurer comme dissuader. Il n'y a pas de commission, et les prix sont très bas!


Sahibinden.com

Bien entendu, je suis aussi la pour vous donner des bons plans locaux. Du coup, si vous êtes familier du site pap français, vous comprendrez vite que Sahibinden.com est un équivalent local. Dans la catégorie "Emlak", vous trouverez des locations pour appartements, que ce soit à court où long terme et même des logements louables à la journée sur Istanbul. Il faut cependant être un peu familier avec la langue turque car les annonces sont en turc.

Si vous avez d'autres questions, ou quelques doutes sur comme vous y prendre, laissez moi un commentaire ou un mail, je serais ravie d'aider. Par contre, si vous avez déjà logé à Istanbul et que vous avez un bon plan, laissez le en commentaire, ça ne sera pas perdu!

Visitez aussi l'article: S'installer/Déménager à Istanbul

5 réactions:

{Recette Turque} Les boulettes de viande à la turque

Alors oui, je pense que la recette des fameuses boulettes de viande dits "Kofte" est un peu classique. Limite j'ai envie de dire, qui ne la connaît pas déjà?

Mais du coup, je repense au jour où j'étais pommée niveau cuisine et où je cherchais cette recette en Français chez mon ami Google. Et bien figurez-vous que j'ai eu du mal à la trouver, j'avais l'impression que celles disponibles étaient toutes différentes les unes des autres. Du coup, oui, j'ai appelé ma maman turque, again. Heureusement qu'elle est la pour alimenter cette rubrique du blog... 
Elle m'a donc donné la vraie recette des kofte originaux, ceux que je mange depuis plus de 25 ans à sa table.


Bref passons les futilités de ma vie personnelle follement intéressante et prenons connaissance de cette merveilleuse recette qui est, selon moi, à faire et à refaire pour le plaisir de TOUS!

Ingrédients:

♥ 400/500 grs de viande hachée contenant un minimum de graisse. (pas trop sèche, pas trop grasse)
♥ 1 oignon
♥ 1 oeuf
♥ 2 c. à s. de miettes de pain rassis
♥ 1 botte de persil frais
♥ Sel, poivre, cumin (autres épices de votre choix)
♥ Un peu d'huile de Tournesol

Préparation des boulettes de viandes à la turque (kofte)

1. Coupez l'oignon en dès, les plus petits possible puis émincez le persil très fin aussi
2. Mélangez tous les ingrédients dans un récipient assez grand
3. Laissez reposer au frigidaire pendant 30 min à 1h
4. Avec des mains propres (le détail qui a de son importance), prenez des petits morceaux de la préparation puis faite leur prendre une forme ovale et plate
5. Versez un peu d'huile de Tournesol dans une poêle puis quand celle-ci est bien chaude, positionnez les kofte crus sur la poile (attention aux jets d'huile)
6. Attendez que la première face des kofte soit bien cuits puis retournez-les

Ma maman les retire une fois cuits, puis les met dans un plat avec une serviette en papier au fond, pour que celle-ci absorbe l'huile indésirée des kofte. Faites comme vous le sentez..!

Voilà c'est près, avec un bon pilav à la turque, et une bonne salade fraîche, cela devrait avoir son petit effet!

Afiyet olsun...

Pour les plus courageux, je vous donne rendez-vous sur Instagram, @blogistanbul, envoyez moi des photos avec le hashtag #leblogdistanbul ... je commenterais vos merveilles!

Pour voir tous les articles de cuisine turque, cliquez ici.

Pour suivre le blog sur Facebook, cliquez ici.
Pour suivre le blog sur Instagram, cliquez ici.

11 réactions:

{Shopping} Ces 5 choses que j'aimerais m'acheter en 2014

C'est vraiment rare que je me fasse de gros cadeaux. Je préfère économiser pour de gros voyages. Du coup, les choses que je m’achète, c'est vraiment parce que j'en ai besoin, comme ce magnifique Ultrabook Asus poster sur Instagram, que je me suis procurée en Octobre 2013. Du coup, je ne sais plus me faire plaisir, et j'ai décidé que cette année, j'allais m'acheter ces 5 choses que je veux depuis longtemps mais dont je me prive. On appelle cela une wishlist apparemment!

N°1 : L'appareil photo de mes rêves

J'ai toujours rêvé d'un bel appareil photo, je n'y connais rien, mais les CANON sont bien apparemment. Je prends tous vos conseils en commentaire concernant vos appareils et surtout ce qu'il faut savoir avant d'acheter (objectif, prix, qualité..). Je crois qu'en 2014, je vais m'en payer un!

N°2 : Le parfum de mes rêves

Il coûte un bras, mais son odeur est inégalable à mes yeux, je le veux, je l'aurais!

N°3 : Les beaux livres

Les beaux livres, comme les appelle Amazon, j'en ai une petite liste que j'aimerais trouver dans ma bibliothèque. Vous savez ceux avec de magnifiques photos, des récits du passé et du rêve plein les mots...

N°4 : Pour mes bijoux

J'ai toujours eu envie d'une belle boite pour y mettre des bijoux (fictifs). J'en avais acheté une magnifique à ma soeur chérie, elle était belle comme celle-ci. Je ne suis pas détentrice d'une quantité énorme de bijoux, mais je pense m'en procurer une petite, et d'ailleurs, j'en ai déjà repérer une près de chez moi. Je vous avais dit que c'était les soldes en Turquie? ^-^

N°5 : Le sac de mes rêves
Pas ce sac en particulier, mais un beau sac noir, de femme fatale, en cuir si possible, avec du caractère et surtout, ré-sis-tant! Je compte craquer bientôt!

Maintenant que j'ai fait ma liste, c'est à vous! Quelle est votre objet du désir pour l'année 2014? Racontrez-moi tout, je suis curieuse!

Bises d'Istanbul !

16 réactions:

Acheter sa robe de mariée à Istanbul, oui mais où?

IMPORTANT

Pour celles qui souhaitent venir à Istanbul pour trouver la robe parfaite, nous avons notre boutique. Vous pouvez me contacter via le formulaire suivant ou sur la page Facebook suivante et je vous promets qu'avec moi, vous aurez la robe de vos rêves au meilleur prix! :)

Pour celles et ceux qui souhaitent trouver des fournisseurs en Turquie de robes de mariées, robes de soirées, robes traditionnelles, tissus etc., Notre boutique peut être votre fournisseur officiel ou vous trouver le fournisseur turc idéal. Notre qualité est exceptionnelle et nos prix sont très corrects. Contactez-moi par mail ici: 
 laboutiquedistanbul@gmail.com 
 ou sur la page Facebook => https://www.facebook.com/marieeistanbul 
Sur le site Internet => www.laboutiquedistanbul.com via le formulaire de demande

En voilà une question que je trouve beaucoup dans mes requêtes Google, et qu'il me tarde de partager avec vous. Je sais que beaucoup de mes lectrices sont des franco-turques qui souhaitent faire des économies en venant acheter leur robe de mariée au pays, à Istanbul, Izmir ou Ankara, en pensant faire des affaires, et elles n'ont pas tord. Même des françaises trouvent ce moyen très économique, et passent de belles vacances en prime.

La période "achat de robe de mariée" étant commencé, je pense que cet article peut servir à beaucoup d'entre vous. Alors close-up sur les robes de mariées à Istanbul.



Mon premier conseil, si vous voulez absolument une robe Pronovias ou San Patrick, ne venez pas vous la procurer en Turquie, allez plutôt dans les petites boutiques de revendeur de la marque à Paris ou en banlieue, et négociez le prix. En Janvier et Juin les grandes enseignes font aussi des soldes... Bon à savoir.

Par contre, si vous voulez une copie d'un model de grande marque type Rosa Clara, Pronovias etc., continuez cet article, car il pourra vous donner de bons conseils.

Les robes d'ici sont beaucoup plus belles et bon marché que celles de ces grandes marque. Avis donc aux fans de paillettes, et froufrous et de dentelles, et attention aux yeux, les robes de mariées turques sont exceptionnelles.

Place maintenant aux lieux où se trouvent ces merveilles à Istanbul: (du moins cher au plus cher)

1. Eminonu - Fatih
Eminonu et Fatih en Europe, deux quartiers proches l'un de l'autre, sont bien les quartiers où on trouve de tout, et les robes de mariées en font partie tout comme les robes de soirée. Un endroit spécial appelé "Gelinlikçiler çarşısı", soit: "Le marché aux robes de mariée" est accessible en métro ou taxis. La qualité des robes sera peut-être un peu moins élevée que celles de Kadikoy, mais les prix seront très raisonnable pour les petites bourses. La robe de mariée sur mesure sera beaucoup plus commune dans ce quartier et moins chère. Je ne connais pas beaucoup ce quartier donc je ne m’étendrais pas sur celui-ci, mais je recommande, même pour le plaisir des yeux, d'aller y faire un tour.

2. Umraniye çarşısı

Umraniye, côté asiatique, est un peu le temple de la robe de mariée. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Les paillettes en veux-tu en voilà, des diamants, des strass, des robes pour voilés, des robes bustiers, des robes avec de jolies dentelles... Vous y trouverez tout, sauf du simple. C'est l'endroit le plus connu de la ville pour ces robes de mariées majestueuses, et les prix sont raisonnables. Le quartier peut faire peur, mais c'est très populaire et très peuplé. Les boutiques se trouvent souvent à l'étage, donc levez la tête!
Si vous désirez faire une robe sur mesure, c'est aussi possible, mais ne vous y prenez pas trop tard, et surtout pas en période de mariage, c'est à dire au printemps. On peut vous y confectionner une robe en 1 mois l'hiver, mais cela peut prendre plus de 3 mois au printemps.



3. Maltepe - Minibus Yolu

Maltepe, sur la rive asiatique, est un peu plus reculée mais très accessible par bus, métro, bus et minibus. Les prix y sont abordables car le quartier est un peu populaire, mais les robes n'en sont pas moins belles. Sur "Minibus Caddesi", vous trouverez sûrement votre bonheur malgré un choix assez restreint. Les vitrines sont en étage encore une fois. Il faut s'y prendre à l'avance pour du sur mesure, car les boutiques sont moins nombreuses, et le personnel donc moindre, en gardant en tête que toute les boutiques ne le propose pas, surtout à Maltepe, ou les boutiques sont souvent des revendeurs, mais tentez votre chance, je ne les ai pas toutes visitées!




4. Kadikoy

Toujours du côté asiatique, Kadikoy, c'est un quartier que j'adore, surtout pour aller regarder ces magnifiques robes dans les vitrines. L'avenue sur laquelle se trouve le plus de boutique s'appelle "Sogutlu Cesme Caddesi", et est longue et pleine d'obstacles. Les boutiques se trouvent niveau rue comme au 1er étage, et les robes sont pour la plupart de grande voire très grande qualité. Les prix seront donc un peu plus élevés qu'à Umraniye, mais toujours moins cher qu'à Paris (surtout en ce moment, avec la baisse du cours de la lire turque). Vous y trouverez aussi des robes de marque ou des imitations comme La Sposa, San Patrick, Ella Rosa, Eden ou Angel Rivera.


Des boutiques un peu moins chics vous proposerons du sur mesure, mais attention au pire, demandez bien un devis, ainsi que le nom des matériaux qui seront utilisés. Souvent, on vous parle de dentelle, mais de quelle dentelle s'agit-il? Fransiz dentel, soit la dentelle française est la meilleure, mais ne sont pas forcement utilisés si on ne le précise pas. On se retrouve donc parfois avec une dentelle peu chère et un rendu assez moyen. Une mariée déçu, il n'y a rien de pire!



5. Caddebostan & Nisantasi

Je rassemble ces deux endroits bien qu'ils soient à des kilomètre l'un de l'autre (et qu'un Bosphore les sépare) car c'est un peu le même style de boutique que vous trouverez là: Des boutiques chics et hors de prix. Si vous avez le budget, n'hésitez pas, ce sont les boutiques où vous trouverez les robes de mariées les plus chères de la ville d'Istanbul. En effet, on parle là de grande marque, donc Vakko, revendeur de Pronovias (cf haut de l'article). Mais si vous voulez faire des économies en venant acheter votre robe pendant quelques jours de vacances, fuyez ces boutiques, elles font rêver certes, mais les robes sont vendus en Euros ou Dollars, et à pas moins de 10 000 Euros/Dollars la pièce, sans retouche voile, gants...nada quoi.


Voilà je pense qu'on a fait le tour, n'hésitez pas à partager votre expérience d'achat de robe de mariée, cela peut aider... les commentaires sont là pour ça. Et si vous avez des questions, je réponds avec plaisir.

Grosses bises d'Istanbul!

A lire aussi: Les robes Pronovias Made in China?

On se suit?!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

Pour s'inscrire à la Newsletter et recevoir un email par mois, insérez votre email ici:



20 réactions: