Dur de se faire des vrais potes après 25 ans!

25 ans, comme dirait Norman, c'est un peu la moitié de ta vie..non? Enfin presque, à quelles années près quoi.
Le phénomène de groupe d'amis m'intéresse beaucoup ces temps-ci. Lorsque j'étais en France, j'en avais des amis...et à la pelle... Puis j'ai déménagé... à l'étranger. Et là, j'ai vu qui étaient mes VRAIS amis:

- La copine d'enfance, celle avec qui on a fait les 400 coups, on a fugué, on a fumé, on a menti, on a triché... La copine qu'on oubliera jamais quoi.
- La copine de Lycée, tu sais celle avec qui tu vis ton passage de l'adolescence à la vie adulte. La copine sérieuse mais pas trop, avec qui tu parles de mecs, de fringues, de voyages... Celle qui te soutient dans tes projets pro comme perso, et qui t'appelle + que ta mère.
- La copine de fac, celle avec qui tu as fait des exposés, des conférences, des animations, des voyages au bout du monde. Vous avez révisé les mêmes partiels, fréquentés le même réfectoire. C'est aussi celle qui partage le même destin professionnel que toi.
- La copine de bureau, tu sais, celle avec qui on critiquait les salaires, avec qui ont s'envoyait des vidéos marrantes, avec qui on parlait de nos rêves professionnels, avec qui ont se racontait notre nuit torride, et avec qui on planifiait les départs de bureau à 17h le vendredi soir.
- La copine-soeur. Tu sais celle qui, depuis que tu as 2 ans, te supporte dans sa chambre. Celle qui, à tes 12 ans, te demande conseil sur son couple. Celle qui t’achète le plus de cadeaux, qui te dit quoi faire quand t'es dans la m*rde, qui te félicite toujours pour tes réussites, et qui est copine avec toutes les nanas du début de ta liste.
- La cousine. Cette cousine spéciale, avec qui tu as partagé des soirées galères parce que vos parents se sont réunis et vous ont enfermé dans une chambre contenant une TV à antenne et une gameboy. La cousine avec qui tu racontes des petits secrets, des trucs intimes mais embarrassants aussi, avec qui tu ragotes parles de la famille, des autres cousines etc.

- Et puis tu as le reste de tes 569 friends sur facebook, avec qui tu entretiens des liens uniquement virtuels.

Je me rends compte que lorsqu'on arrive à 25 ans, et qu'on se plonge dans une nouvelle vie, c'est dur de se faire de nouveaux VRAIS amis. Tu me diras: "mais n'imp- moi j'ai pas eu de difficultés!". Ba en fait, moi non plus j'ai pas de difficultés à en trouver. Mais à les garder... c'est plus compliqué. Alors je m'explique:

A 25 ans, je trouve que l'on devient beaucoup plus exigent avec ses potentiels nouveaux amis. On est jamais content ou satisfait, on trouve toujours un truc chelou chez la personne, qui fera qu'on ne l'appréciera pas comme un vrai pote. On essaie pourtant, mais si on a le moindre soucis, ou le moindre chagrin, on se tournera plutôt vers quelqu'un de 'confiance', quelqu'un avec qui ont a l'habitude de parler, notre copine de Lycée ou de Fac par exemple. Notre copine d'enfance, on ne l'a pas choisi, c'est notre prof de flûte qui a re-modifier le plan de classe (tu te rappelles?) qui nous a mis à côté l'une de l'autre. Du coup, on s'est rendu compte qu'on habitait pas trop loin (vivre dans une petite ville, ca aide) et puis voilà, c'était fait. Même si le destin nous a tracé un chemin complètement différent à chacune, n’empêche de les amis d'enfance, ça ne se perd pas! Par contre, un nouvel ami à 25 ans, on l'analyse trop, on décortique ses mots, on cherche son casier judiciaire. Bref, on est trop méfiant.

A 25 ans, on a pas envie de tout recommencer du début. La copine de bureau, on a hésité à la garder. On avait pas envie de lui raconter tout notre passé du début à la fin, surtout qu'il y a des choses très embarrassantes, mais bon, un vendredi soir de pot de départ, on a tout balancé, et ça va, elle n'a pas fait sa c*nne à juger, donc on a continué de se fréquenter.

A 25 ans, on a trop l'habitude de se confier aux mêmes, et ne rien dire aux autres. On a sa petite carapace. Mais si on veut se faire de nouveaux amis, il va falloir s'ouvrir un peu, donner de soi, être prêt à répondre aux questions et aussi, à en poser. S'intéresser à l'humain en face, pour construire une relation durable. Et franchement, c'est relou. Y-aurait pas un accélérateur de première étape d'amitié?

A 25 ans, on a pas le temps. En plein début de carrière, on est submergé par le taf, on a envie de se faire voir bien par le boss, donc on compte pas les heures sup., on a son propre appart qu'il faut ranger ET nettoyer, on se fait sa propre bouff car on a pas le salaire qui permet de bouffer souvent dehors le soir. Bref, on a un timing à faire flipper nos petits frères et sœurs, et quand on rencontre quelqu'un d'intéressant, on a pas forcément le même emploi du temps.

Ami: "Tu viens ce soir, on se fait l'apéro chez Kebab Mania?"
Moi: " A non désolé, je finis tard et demain matin j'ai une confcall à 7h du mat avec nos partenaires coréens".
Ami: "Ok, une prochaine fois"
Moi: "Snif..."

Bref, on a jamais le temps. Si en plus on habite dans une grande ville, assez loin d'un de l'autre, j'te le dis tout de suite, c'est la flemme qui l'emporte.

Trouver un(e) bon(ne) pote à 25 ans, c'est un peu comme trouver un bon mari en fait ... Il faut avoir le temps, l'envie et l'ouverture d'esprit nécessaire...

Qu'est ce que tu en penses? Tu t'en fais toi, des vrais potes à 25 ans?

Je te mets quelques photos du groupe d'amies de tous les temps que j'adore et que je connais par coeur... Parce qu' elles aussi, elles me manquent un peu..


Je leur dédierai sûrement un article prochainement car j'ai des infos à te filer sur elles ! =)


SEX AND THE CITY

10 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on les a toutes ces copines, mais je pense que la copine de boulot elle peut devenir une vraie amie même après 25 ans :)

    RépondreSupprimer
  2. J'aurai pu écrire cet article tellement ça décrit bien mes liens d'amitié.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense qu'on peut toutes se reconnaitre dans ce super article !
    J'ajoute la super copine rencontré en voyage avec qui tu parles de rêves de voyage encore et encore... la seule qui comprend ta soif de voyage et d'aventure, s'ennuie de la même routine que toi...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos réactions les filles !!
    @unpeudetoutbeaucoupdemoi : je suis d'accord, elle peut même être vraiment une très bonne amie!

    @depuisquilestne : Contente que tu te retrouves dans le post ;)

    @samarian : =)) on vit la même vie ..??!!

    @Lili : Merci beaucoup de me faire rappeler ma copine de voyage avec qui je parle pas beaucoup en se moment! Exactement les mêmes sentiments que toi envers elle...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d’accord avec toi, quand on a 25 ans en même temps, on est aussi plus frileux. On a eu pas mal de « coups », vu pas mal de choses, et du coup il nous est plus difficile de laisser entrer quelqu’un, de prendre le risque, souvent on finit par le prendre… si on a pas le choix. Quand j’ai déménagé pendant deux ans, j’ai eu en tout et pour tout 3 vraies amies : la première était avec moi en cours, pendant un an, on était tout le temps scotchées ensemble. Elle a déménagé et pendant quelques mois, j’étais seule. J’ai fait quelques sorties OVS et là il y a eu une fille qui avait l’air cool et je me suis dit « allez lance toi », je lui ai envoyé un message et j’ai été trop contente de découvrir qu’elle était aussi paumée que moi.
    Quelques mois après, elle est partie, il y avait cette blogueuse avec qui je parlais, elle avait l’air sympa et je me suis limite « forcée » à l’inviter chez moi, même si je flippais.

    Au final, loin de tout le monde, j’étais devenue tellement flippée des mauvaises rencontres qu’il n’y avait de la place que pour une vraie grosse amie, et quand cette place était prise, je pouvais copiner, avoir des relations sympas, mais pas aussi fortes.

    RépondreSupprimer
  6. @Mali Comme ton message m'a touché!
    Tu avais déménagé ou?
    C'est vrai qu'on se referme sur nous même et c'est bien dommage. Je sais que c'est pas facile mais j'essaie petit à petit de m'ouvrir, et j'espère que toi aussi!

    Les blogs, c'est un bon moyen d'expression, mais ca nous renferme aussi sur nous même. Tu ne trouves pas? La blogo a ce je ne sais quoi qui fait qu'on s'attache virtuellement, alors u'on a des difficultés dans la vraie vie..

    Mon bon conseil, restez prudente mais ouverte d'esprit.. Si seulement, je pouvais appliquer mes conseils à ma propre vie.. =)

    RépondreSupprimer
  7. Salut !

    C'est vrai que trouver des amis c'est facile, mais les garder c'est un peu plus compliqué. Plus on rencontre des gens tard, plus on est exigent parce qu'on a déjà des amis et si on veut s'investir dans une relation il faut que ca en vaille la peine.

    Je me demande souvent si je rencontrais mes amis d'enfance ou du lycée aujourd'hui, est-ce que je deviendrais amis avec elles ? Je ne pense pas, on grandit on change et ce qui nous lie, surtout quand on vit loin de l'autre c'est le passé qu'on a en commun et les bons souvenirs. C'est le fait que ce soit beaucoup plus facile parce que la personne vous connait et qu'on n'a pas besoin de se justifier. On peut être vraiment soit même.

    Moi je voyage souvent et je me dis à chaque fois que je ne veux pas me faire de nouveaux vrais amis parce qu'après c'est dur de ne plus les voir et de vivre loin mais des fois on a des bonnes surprises et c'est toujours enrichissant de laisser quelqu'un de nouveau dans sa vie !

    Ahlahlah, le sujet de l'amitié me passionne :)

    RépondreSupprimer
  8. Salut,

    Je m'appelle Emilie, je travaille pour une jeune entreprise qui vient de lancer une plateforme de partage de sorties amicales, utilisable sur mobile, Facebook et web. Elle est disponible partout en France !

    Concrètement, en 2 clics, vous pouvez accéder à une liste des sorties amicales proposées par les autres membres près de chez vous (pour aller prendre un verre bien sûr mais aussi visiter un musée ou faire du sport). Et vous pouvez évidemment proposer une sortie au reste de la communauté et le service est gratuit !

    Un bon moyen pour rencontrer de nouvelles personnes en partageant des centres d’intérêts communs.

    Si vous voulez en savoir plus, voici notre site : http://www.rezoto.com

    Bonne journée,

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Pelma c est tellement vrai ce que tu dis je pense exactement la même chose :)
    Ma nouvel vie et ville commence à me plaire mais il manque des copines avec qui je pourrais critiqué la voisine de à côté :) donc si tu es dispo ces temps si fait moi bipé et on ira ce boire un çay hihi :)

    RépondreSupprimer