Killing me softly

Parfois, non pas des actes, mais seulement des mots peuvent tuer une personne.


La première fois que j'ai vu cette image, j'ai été bloqué, prise par un sentiment douloureux. La violence des mots. J'ai pensé à ce message, qu'essaie de faire passer cette publicité. Et je suis tombée d'accord avec celui-ci.
Finalement, une personne, qu'elle soit une femme ou un homme, ne peut vivre sans respect.
Les actes de violence font partis du quotidien, et l'on oublie de dire merci, bonjour, je vous en pris, ces mots de tous les jours, qui transmettent le respect. 
On méprise les gens qui nous entoure, on critique à tout va, chaque fois que nous ne sommes pas d'accord. 

Et nos proches... comment se comporte-t-on avec eux?

Une injure fait-elle plus de mal qu'une claque sur la figure? Oui, selon moi. C'est une blessure invisible qui se créée dans notre mentale, qui nous ronge, qui nous fait douter, pour enfin nous persuader.

Je ne sais pas quoi écrire tellement j'ai de sentiments en moi. J'ai envie de dire plein de chose, mais sans savoir pourquoi, mes idées viennent de manière désordonnées. Le trouble s'est emparé de moi, et j'ai repensé. 

Car en effet, le message porté par cette publicité incite à réfléchir avant de parler.  Penser aux dégâts que pourraient causer nos paroles. Aussi évident que cela puisse paraitre, il faut que l'on fasse un effort pour respecter notre prochain, l'aider à s'améliorer, au lieu de lui faire perdre confiance en soi, avec pour résultat, une décente en enfer.

Je tiens à rajouter à ce post une magnifique chanson des Fugees, que j'aime beaucoup depuis mon plus jeune âge.



Bonne journée à tous...


0 réactions: