Killing me softly

Parfois, non pas des actes, mais seulement des mots peuvent tuer une personne.


La première fois que j'ai vu cette image, j'ai été bloqué, prise par un sentiment douloureux. La violence des mots. J'ai pensé à ce message, qu'essaie de faire passer cette publicité. Et je suis tombée d'accord avec celui-ci.
Finalement, une personne, qu'elle soit une femme ou un homme, ne peut vivre sans respect.
Les actes de violence font partis du quotidien, et l'on oublie de dire merci, bonjour, je vous en pris, ces mots de tous les jours, qui transmettent le respect. 
On méprise les gens qui nous entoure, on critique à tout va, chaque fois que nous ne sommes pas d'accord. 

Et nos proches... comment se comporte-t-on avec eux?

Une injure fait-elle plus de mal qu'une claque sur la figure? Oui, selon moi. C'est une blessure invisible qui se créée dans notre mentale, qui nous ronge, qui nous fait douter, pour enfin nous persuader.

Je ne sais pas quoi écrire tellement j'ai de sentiments en moi. J'ai envie de dire plein de chose, mais sans savoir pourquoi, mes idées viennent de manière désordonnées. Le trouble s'est emparé de moi, et j'ai repensé. 

Car en effet, le message porté par cette publicité incite à réfléchir avant de parler.  Penser aux dégâts que pourraient causer nos paroles. Aussi évident que cela puisse paraitre, il faut que l'on fasse un effort pour respecter notre prochain, l'aider à s'améliorer, au lieu de lui faire perdre confiance en soi, avec pour résultat, une décente en enfer.

Je tiens à rajouter à ce post une magnifique chanson des Fugees, que j'aime beaucoup depuis mon plus jeune âge.



Bonne journée à tous...


0 réactions:

Côté Pub #1 {Indian Style}

J'ai décidé d'ouvrir une petite rubrique qui s'appelle 'côté pub'. Je sais pas si tu es comme moi, mais sur Youtube, il y a des jours ou je passe de vidéo en vidéo pendant des heures, à visionner des pubs étrangères débiles qui me font marrer. Dernièrement, j'ai bloqué sur les pub indiennes que je trouve très mignonnes. Un humour assez enfantin, typiquement indien. Ils ne rient pas forcement aux mêmes choses que nous, européens. Ils jouent dans la finesse. En mode "je ne veux choquer personne".
Tu as 2 types de pubs: La pub qui joue sur le traditionnel, qui met en valeur la culture indienne, avec des filles plutôt modèles, assez traditionnelle. Et puis tu as la pub qui met en scène les grandes stars bollywoodiennes telles que Shah Rukh Khan, Aamir Khan, Katrina Kaif , Kareena Kapoor, Hrithik Roshan mais aussi Rani Mukerji. (je les adore tous!) et des belles filles, pas trop dénudées mais extrêmement belles... ce qui suffit amplement!

Bon, assez discuté, place aux pubs!

 
Shah Rukh Khan en Jack Sparrow qui fait danser les bouteilles de Pepsi



 
La tactique d'un indien séducteur


 
En fait, je m'appelle Cojaques


Allez je te laisse =)

1 réactions:

J'ai envie d'aller au Pérou

Est-ce que je t'ai déjà dit que ma meilleure amie était péruvienne? Je t'ai déjà mentionné qu'elle avait un nom composé de 3 mots, un teint de diva latina, un déhanché naturel sur la music salsa et une passion pour la bonne nourriture..?

Quoi, je t'avais pas dit?!!

Alors oui, je l'avoue, dès que je l'ai vu, je suis tombée amoureuse, elle était si gentille et attentionnée, que j'ai craqué. Je me suis dit "cette meuf, je vais pas la laisser filler!". Du coup on s'est lié d'amitié, des liens très forts se sont créés, ne se rompent pas et durent depuis près de 7 ans - même avec 3000 kms de distance, et ouais..
Mais on me l'avait dit, on m'avait dit que les péruviens avait ce je-ne-sais-quoi qui fait qu'ils sont si spéciaux. Une chaleur humaine incroyable, des coutumes très traditionnelles, le respect des plus âgés, la nourriture excellente, la passion pour la musique, en gros, le peuple péruvien était celui avec lequel je pouvais m'entendre le mieux!

2 réactions:

"AntiSocial" n'est plus d'actualité

En cette année 2012, nous sommes littéralement noyés sous le vent de réseaux sociaux qui fleurissent au gré des tendances. Et nous avons comme devoir de nous fondre dans la masse, de nous accommoder à ce système. C'est pas qu'on n'y prend pas goût, c'est juste que ca devient un peu comme un ToDo dans ta liste déjà hyper fournie en choses à faire. On n'aimerait se déconnecter, mais on n'y arrive pas, on est à l'affut de likes, comments, followers, coeurs, check-in, questions, pokes et bien d'autres petits signaux qui montrent qu'on est pas seul. On est entouré. On a des gens qui pensent à nous.

Toi aussi tu tweet au choite? Allez, fais pas l'mytho!

0 réactions: