***29 octobre 1923***

Ataturk. Turquie. Naissance. République. Liberté.

Voici les mots clés qui résument ce jour du 29 octobre 1923, ou la République turque est née. A Ankara, capitale de la Turquie, Ataturk proclama la fondation de ce nouveau pays, et mis fin à l'Empire Ottoman ainsi qu'à ses sultans.
Un jour clé, en Turquie, une date de gloire et de fierté. On le voit de part les drapeaux turcs, hissés dans les moindres recoins du pays. Pas une rue, pas un bâtiment, pas une boutique sans que l'on ne voit le portrait d'Ataturk, le drapeau turc et un mauvais oeil pour protéger le tout.

La célébration a commencé à 19h à Ortakoy, avec un jeu de lumière impressionnant, illuminant tout le Bosphore pendant une demi-heure. 
A 19h30, s'en est suivit un feu d'artifice plus qu’impressionnant, applaudit par des millions de turcs pleins de joie. 

[Je suis une grande fan des feux d'artifices. Je les aime beaucoup car ils font rejaillir en moi la petite fille qui allait voir le feu d'artifice du 14 juillet avec son papa turc. Je lui serrais fort l'auriculaire, seul doigt que je pouvais tenir, et nous marchions jusqu'au lac de la ville où j'habitais. Mon père me portait sur ses épaules pour que je vois mieux le reflet des illuminations sur le lac. C'était un moment privilégier que j'ai gravé en moi pour toujours.]

Du coup, je ne manque jamais un feu d'artifice, et le 29 au soir, je peux dire que j'ai été gâté pour le coup, car le feu d'artifice a duré 25 min environ! Et c'était magnifique...

Je souhaite donc à la merveilleuse Turquie un joyeux 89ème anniversaire, en lui espérant une très, très longue vie, dans la paix et l'amour de la patrie!

Iyi ki dogdun Türkiye!
 

2 réactions:

H&M en moins cher et plus original

Quoi? Je n'ai jamais écris de posts mode? Oh my god, je m'y mets tout de suite, mais non pas pour te faire un show de mes nouvelles emplettes -quoi que-  mais belle et bien pour partager mon bon plan du moment. Seul incovenient, il faut que tu résides outre méditérannée, dans ce magnifique pays qu'est la Turquie. Le nom du bon plan: Koton.

Il était une fois, une jeune fille fan de mode, perdu dans les rayons d'un magasin turc appelé Koton. 


La première fois que j'y suis rentrée, j'ai pris le premier article que j'ai vu et je me suis dis: "humm pas mal", puis au deuxième j'ai dis: "chéri, c'était quoi le code de ta carte bleue?"

En effet, je suis tombée raide dingue devant ces articles proposés par ce magasin turc. En gros, en Turquie, si tu veux t'habillée comme tu t'habillais en France, tu as Zara, Mango (gros carton) mais aussi Koton. Cette marque est un mix entre bas prix et qualité. Les fringues proposées sont dignes d'une des meilleures collections de H&M, sauf que les prix sont tous petits...

Amplettes du lundi: Un slim orange foncé et un autre vert, bien épais, 39,99 lires turques chacun, soit 18 euros. Un autre pantalon violet pattes d'eph, 49,99 lires turques (tu divises par 2 pour avoir l'euro). Un gros pull orange beige et marine trop beau ca race à 69,99 lires turques... Bref, le bonheur..

Les soldes sont vraiment du tonnerre, mais faut être rapide et localiser les magasins les moins fréquentés. Les périodes sont les mêmes qu'à Paris à peu près.

KOTON I LOVE YOU !!







You like it? =)

8 réactions:

Ohh Santé, ...quand tu nous laches!

J'ai rencontré une étrange amie, ici à Istanbul. Elle m'a totalement envoûtée, elle m'a enivré au point que je n'ai pu dormir ou manger. Elle s'est montrée très attachante, jamais je n'aurais jamais cru quelle me serait aussi fidèle. Même en Inde, elle n'a pas voulu de moi. Mais ici, elle m'a juste kiffé!

J'ai pourtant essayé de la chasser de mon corps. Je me suis dis: "Là, si tu continue comme ça avec elle, elle va te bouffer, ta fin approche". Je l'ai donc chassé...

Petit déjeuner à la turque, préparé par mes petites mains, donc rien de mauvais, que du bon !!!

Elle a fini par s'en aller, mais m'a tout de même laissé un souvenir amer, qui a duré une semaine et quelques jours.

Première fois de ma vie que mon corps a subit les ravages de cette horreur qu'est l'intoxication alimentaire.

Tout à commencé un dimanche ensoleillé, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, et je me préparais à une belle visite de touriste, dans les rues de l'ancienne Constantinople. Quand soudain, après quelques mumuseries, je commence à avoir la nausée, les jambes tremblantes et le tournis. Humm, ce tost pas net mangé dans cette brasserie douteuse, aurais-je du?

Ni une ni deux, je me retrouve à l’hôpital, dégurgitant toutes mes tripes pendant deux heures. (épargner mes lecteurs Oohh non :))

On m'injecte un liquide inconnu au bataillon dans le sang, histoire que je redeviennes un être humain, et je me sens mieux. Des médicaments? Tiens, en voilà 15 à prendre dans des indications toutes différentes les unes des autres. Un le matin tôt, un le matin avant de manger, un le matin pendant manger, un le matin après manger, un deux heures après le manger du matin... etc.

Quatre heures après mon entrée à l’hôpital, j'étais à la recherche d'une pharmacie de garde, qui veuille bien de donner mes doses de médoc. A la maison trente minutes passées, chantier de guerre ravagé par la maladie, je dus me contenter de boire des trucs dégeu comme du thé à la cannelle (bah oui j'aime pas ça, beurk), du jus de citron mélangé à du miel et des herbes qui poussent sur une montagne. Merci ma maman d'accueil qui m'a aidé en me préparant tout ça.

Je vais mieux aujourd'hui, mais un truc restera gravé dans ma mémoire. Ne jamais manger des sandwich ou autres condiments qui ont l'air alléchants, dans des endroits douteux!

OUT le buffet YILDIZ à Galata, OUT la sandwisherie du coin de Gayrettepe qui me fait de l'oeil. Soyons attentifs, je le dis pour toi aussi, voyageur inconnu, ne déconne pas, tu pourrais le regretter.

PS: Thanks to April International, tous mes frais ont été remboursés au centime près. Merci l'assurance, I love You !

Pour suivre mes aventures, Facebook et Instagram sont tes amis :) Des bises!!

1 réactions:

Merci les réseaux sociaux d'être dans ma nouvelle vie!

Ca fait trop longtemps que je ne t'es pas accordé d'attention, petit lecteur, et je m'en excuse...
Entre mon déménagement - de Paris à Istanbul - mon nouveau job, mes nouvelles rencontres et mon chargeur de PC cassé, le temps est passé à une vitesse .... que je n'ai su mesurer.

UPDATE

Depuis la dernière fois que je t'ai raconté ma vie, ils s'en sont passé des choses, j'en ai vu des paysages, j'en ai rencontré du beau monde, j'en ai célébré des événements, mais surtout, j'ai passé l'entretien qui a tout déclanché.

Aujourd'hui, je boss dans le quartier des affaires d'Istanbul, dans une start'up assez géniale. J'ai les responsabilités dont je rêvais, et je vagabonde entre soirées entre amis et visites du pays.

Mes amies de France, mes chèresss amies sont restées à Paris, mais ont fêté mon départ d'une manière plus que digne.
Elles me manquent beaucoup, dieu merci il y a Whatsapp et Viber (+ Instagram, Skype, Gtalk, Foursquare, Twitter, Linkedin, ca en fait du contact)!

La vie ici est différente. Plus simple que jamais.

Je suis passée outre la tristesse de la séparation. Je n'en garde que le positif. Ma nouvelle vie de femme accomplie. Je regarde le monde avec des yeux d'enfants, mais je réfléchis toujours avec mes neurones d'adultes. Et le départ, pour moi, a été un renouveau. Une renaissance, dans un autre univers.

Alors oui mais c'est comment?

Et bien c'est juste magnifique.


Si toi aussi tu es partie, mais que tu en es heureuse.. Lève le doigt..



Byebye Paris...!

2 réactions:

Oh My Good, je suis enfin sur Twitter

Hello la compagnie!

Tu vas pas me croire, mais oui, ca y est, je suis enfin sur Twitter, le réseau social numéro 2 de la planet.
Alors, pourquoi ce retard? Je t'explique:

1. Je n'avais pas de smartphone
2. Puis, quand j'en ai eu un (pas le dernier des derniers mais bon, encore ca passait), je n'avais pas de connections internet dessus. Des Tweets sur PC s'est un peu too much je dirais.
3. Ensuite, j'ai eu l'illumination et j'ai pris un abonnement (qui m'a ruiné d'ailleurs)
Click and follow Me...!
4. J'ai fait une tentative de Twitter qui s'est avérée infructueuse, car, je n'arrivais pas à comprendre le système du Hashtag ou du @, ce qui était une nécessité absolut pour l'utilisation du dit réseau social
5. Puis mon chéri ma acheté le iPhone, et la.... Tadammmm Révélation, je suis devenue la twitteuse de tous les temps, celle qui twitte à tous moments, surtout quand elle galère...

Donc cher internaute, ami Twiiter et autres personnes qui me lit, si tu veux lire les tweets d'une frenchy perdue à Istanbul, n'hésite pas !!

Pseudo: @pelmaaa

0 réactions: