Ces femmes fortes !

Il y a ces femmes, à qui on apprend à être fortes dès le plus jeune âge. Personne ne les porte sur un nuage, elles se sentent mal aimées, mais ne savent pas qu'en fait, c'est un stratagème manigancé par leur parent pour les rendre plus fortes, plus combatives et plus préparées à la vie future, la vie d'adulte.

Jeanne D'Arc
Je compare ces femmes courageuses à ces femmes qui ont sont nées dans un monde totalement différent, un monde facile, où les efforts supplémentaires sont facultatifs. Ces femmes ont la vie légèrement plus facile. Elles ne forcent pas, ne tirent pas sur la corde. Elles se laissent porter par les événements, par les hommes. Elles ne sont jamais en conflit car elles ne ressentent pas le besoin de prouver quelque chose. Elles n'ont pas grand chose à revendiquer d'ailleurs.
Les femmes fortes, elles, se sentent toujours sur un champs de bataille. Elles luttent. Elles sont besoin qu'on dise qu'on est fière d'elles. Elles se doivent de prouver leur bonne foie, leur courage, leur énergie. Parfois, ce n'est pas forcement la meilleure manière pour elles de montrer leur caractère. Elles sont souvent incomprises, critiquées.

Aung San Suu Kyi



Première femme que j'ai admiré, c'est Rosa Parks (en haut). Cette femme avait un courage que personne ne soupçonnait. Je me rappelle encore du jour de sa mort. J'étais triste. Elle revendiquait sans peur tout ce qu'elle pensait. Elle faisait ce qu'hommes n'osaient pas faire. Et ca, j'ai aimé!

Puis, en 5ème, ma prof d'espagnol nous a fait visionner Frida Khalo (en bas). C'était la fin de l'année et elle en avait un peu marre de nous faut dire... Ce film m'a beaucoup marqué. Tu l'a déjà visionné toi?
Pourquoi m'a-t-il marqué? En réalité, je ne me souviens pas de l'histoire du film, en revanche, je me souviens avoir regarder Frida avec un oeil admiratif. Un mari grossier et infidèle, une maladie affreuse qui la dispensait de tous les petits bonheurs de la vie.. mais cette artiste restait forte, honorable et ça, ça fait quelque chose.


Ma famille a beaucoup compté sur moi, m'a appris à m'en sortir seule. Je me suis donc jetée à l'eau très jeune, et j'ai appris la vie.
Ma soeur fût une deuxième mère pour moi, une femme féministe, déterminée et très brillante. Elle était comme mon modèle, puis elle est partie pendant mon jeune âge. Elle m'a laissé livré à moi-même. Et la, j'ai compris, grâce à elle, qu'être une femme, ce n'est pas tous les jours facile. Alors je me suis battue, battue pour que l'on reconnaisse que les femmes peuvent être talentueuse, elles peuvent faire des choses incroyables, elles peuvent surpasser la gente masculine. Mes défis que je me lançais étaient de plus en plus difficiles, mais ne me suffisaient jamais. J'étais assoiffée de revanche, revanche mais contre qui? contre quoi? Dieu seul sait.

Pourtant, cela ne m'a pas suffit, et aujourd'hui encore, j'estime que je n'en ai pas fait assez. J'estime que j'aurais pu faire mieux. Je me compare à ces autres femmes, je me sens toujours aussi inférieur. Je me pose beaucoup trop de questions inutiles.

Waris Dirie
Plus je regarde autour de moi, plus je trouve que je me situe dans la catégorie des femmes fortes. Je ne demande d'aide à personne. Je règle mes affaires sans problème. Je suis prête à faire le boulot d'un homme sans rechigner. Je n'aime pas trop les conversations de fifilles. Je préfère les conversation de bonhomme! Est-ce la définition d'une femme forte? A vous de me le dire...

Ces femmes fortes, je les admire, et j'espère un jour en faire parti.


5 commentaires:

  1. Très bel article ! Une femme forte, c'est une femme qui, malgré tout ce que la vie lui envoie, finit toujours par en tirer des bonnes choses et les ramener à son avantage, c'est une femme qui se bat pour ce en quoi elle croit, c'est une femme qui envoie bouler les stéréotypes, c'est une femme qui ne lâchera jamais le morceau si elle se bat pour une cause qu'elle pense juste.
    Comme toi, j'admire ces femmes, et j'espère avoir une ou plusieurs filles plus tard à qui transmettre ces valeurs. Merci pour ce beau billet :)

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un très bel article ! En effet, on croise dans la vie des femmes modélisantes par leur force de caractère... Alexandra David Néel fait pour moi partie de ces femmes fortes, mais également Doris Lessing, Coco Chanel, Audrey Hepburn, et tant d'autres!
    Je n'ai malheureusement pas encre vu le film sur Frida, ça viendra un jour !

    Et puis tu en fais sans doute partie aussi, même si tu en doutes ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ton article est vraiment bien, mais je trouve que tu contredis un peu ton message à la fin. Tu n'aimes pas les conversations de fifilles et tu préfères les conversations de bonhommes ? Qu'est-ce que ça veut dire pour toi ? Est-ce qu'une femme n'a le choix qu'entre des conversations de fifilles, donc superficielles et sans intérêt, ou des conversations de bonhommes, c'est-à-dire intelligentes ? Une femme ne peut-elle pas dire des choses intéressantes sans qu'on dise qu'elle parle comme un homme ?

    RépondreSupprimer
  4. Salut viens voir mon blog et donne moi ton avis stp :D ! Merci ! Bisouuuuuuuuu !

    RépondreSupprimer