Istanbul: du haut de la tour de Galata ..... no comment !






Magnifique non?

4 réactions:

Tout pour mes cheveux !

Katrina Kaif
Bon ok elle n'est que
mi-indienne :)
Je l'ai toujours dit, la beauté d'une femme passe avant tout par ses cheveux. Tu auras beau avoir la plus belle peau du monde, les yeux les plus saillant, les dents les plus brillantes, si tes cheveux ne sont pas au top de leur forme, si ils ne brillent pas de milles feux, tu n'auras jamais là classe. Parce que les cheveux, CA CHANGE TOUT !

La femme dégage par les cheveux certaines phéromones qui sont tout simplement des messages...pour l'homme?

Bref, j'ai donc remarqué que certains peuples avaient compris l'importance de l'apparence des cheveux beaucoup plus que d'autres. Regarde les indiennes:

La femme représente le désir en Inde, et plus elle a les cheveux long, plus elle est féminine selon les indiens. Donc pour eux, l'indienne parfaite doit avoir les cheveux beaux et donc longs pour pouvoir séduire son mari et le faire rugir de plaisir...
Tu verras donc dans les rues de Bombay des femmes aux cheveux longs et noirs, bien coiffés, épais ou lisses, JAMAIS attachés et TRÈS brillants!

Dans un autre pays, j'ai remarqué à quel point les femmes prenaient soin de leur cheveux: La TURQUIE!
Tout d'abord, je t'explique le réseau des coiffeurs en Turquie:
A chaque coin de rue, tu as une petite boutique aménagée en salon de coiffure, avec des photos de jolies filles aux belles coiffures accrochées sur la façade (c'est assez hideux et cheap d'ailleurs). Tout femme turque qui se respect ira donc régulièrement chez son coiffeur pour se faire prendre les sourcils au fil, technique aussi utilisé par les indiennes ( et la moustache aussi en fait ;))

Le coiffeur de quartier connait son métier, mais n'est souvent pas professionnel. Pour occasions spéciales, la turque ira chez un coiffeur plus haut de gamme.
A noter: La femme turque ira chez le coiffeur pour tous types d'événements, sans réfléchir, c'est un vrai passe temps, hobby, un plaisir non négligé. Les jeunes filles sont donc habituées à y aller dès leur plus jeune âge et à prendre soin d'elle.

Revenons à nos moutons. Ce que je remarque donc quand je sors dans la rue en Turquie, c'est que les femmes ont (presque) toutes des cheveux nikel chrome! Beau brushing, des petites waves même que quand moi je les fais ca fais trop moche, des tresses de tous styles, des colorations loufoques, osées, et très réussits!

Niveau capillaire, les turques savent ce qu'elles veulent! ..... contrairement à moi.

En effet, pour ma part, aucune coloration à mon actif, dégradé léger tous les 3 mois, mèche indomptable, nature de cheveux épaisse et frisée, bref, je n'en peux plus!!! Je vais me refaire un lissage brésilien je pense, ca dure assez longtemps, et ca ne gâche pas mes boucles.. Mais le prix !! OMG! Faut faire un crédit sur 3 ans!

Quand je vois les minettes turques avec des cheveux de fou, super bien brusher alors qu'il fait 40°C et que je me suis fais un chignon à l'arrache, je rage un peu...

Voici les femmes turques qui ont marqué le pays en parti grâce à leurs cheveux:

Femmes turques à l'ancienne avec du volumeeeeee SVP!!



Femmes turques d'aujourd'hui avec des super coupes comme d'habitude!
Tout ça pour dire que les cheveux c'est super important, et qu'il suffit d'une bonne coupe de cheveux pour améliorer votre humeur de la journée...

Qu'en pensez-vous? Vrai ou faux?

3 réactions:

Ces femmes fortes !

Il y a ces femmes, à qui on apprend à être fortes dès le plus jeune âge. Personne ne les porte sur un nuage, elles se sentent mal aimées, mais ne savent pas qu'en fait, c'est un stratagème manigancé par leur parent pour les rendre plus fortes, plus combatives et plus préparées à la vie future, la vie d'adulte.

Jeanne D'Arc
Je compare ces femmes courageuses à ces femmes qui ont sont nées dans un monde totalement différent, un monde facile, où les efforts supplémentaires sont facultatifs. Ces femmes ont la vie légèrement plus facile. Elles ne forcent pas, ne tirent pas sur la corde. Elles se laissent porter par les événements, par les hommes. Elles ne sont jamais en conflit car elles ne ressentent pas le besoin de prouver quelque chose. Elles n'ont pas grand chose à revendiquer d'ailleurs.
Les femmes fortes, elles, se sentent toujours sur un champs de bataille. Elles luttent. Elles sont besoin qu'on dise qu'on est fière d'elles. Elles se doivent de prouver leur bonne foie, leur courage, leur énergie. Parfois, ce n'est pas forcement la meilleure manière pour elles de montrer leur caractère. Elles sont souvent incomprises, critiquées.

Aung San Suu Kyi



Première femme que j'ai admiré, c'est Rosa Parks (en haut). Cette femme avait un courage que personne ne soupçonnait. Je me rappelle encore du jour de sa mort. J'étais triste. Elle revendiquait sans peur tout ce qu'elle pensait. Elle faisait ce qu'hommes n'osaient pas faire. Et ca, j'ai aimé!

Puis, en 5ème, ma prof d'espagnol nous a fait visionner Frida Khalo (en bas). C'était la fin de l'année et elle en avait un peu marre de nous faut dire... Ce film m'a beaucoup marqué. Tu l'a déjà visionné toi?
Pourquoi m'a-t-il marqué? En réalité, je ne me souviens pas de l'histoire du film, en revanche, je me souviens avoir regarder Frida avec un oeil admiratif. Un mari grossier et infidèle, une maladie affreuse qui la dispensait de tous les petits bonheurs de la vie.. mais cette artiste restait forte, honorable et ça, ça fait quelque chose.


Ma famille a beaucoup compté sur moi, m'a appris à m'en sortir seule. Je me suis donc jetée à l'eau très jeune, et j'ai appris la vie.
Ma soeur fût une deuxième mère pour moi, une femme féministe, déterminée et très brillante. Elle était comme mon modèle, puis elle est partie pendant mon jeune âge. Elle m'a laissé livré à moi-même. Et la, j'ai compris, grâce à elle, qu'être une femme, ce n'est pas tous les jours facile. Alors je me suis battue, battue pour que l'on reconnaisse que les femmes peuvent être talentueuse, elles peuvent faire des choses incroyables, elles peuvent surpasser la gente masculine. Mes défis que je me lançais étaient de plus en plus difficiles, mais ne me suffisaient jamais. J'étais assoiffée de revanche, revanche mais contre qui? contre quoi? Dieu seul sait.

Pourtant, cela ne m'a pas suffit, et aujourd'hui encore, j'estime que je n'en ai pas fait assez. J'estime que j'aurais pu faire mieux. Je me compare à ces autres femmes, je me sens toujours aussi inférieur. Je me pose beaucoup trop de questions inutiles.

Waris Dirie
Plus je regarde autour de moi, plus je trouve que je me situe dans la catégorie des femmes fortes. Je ne demande d'aide à personne. Je règle mes affaires sans problème. Je suis prête à faire le boulot d'un homme sans rechigner. Je n'aime pas trop les conversations de fifilles. Je préfère les conversation de bonhomme! Est-ce la définition d'une femme forte? A vous de me le dire...

Ces femmes fortes, je les admire, et j'espère un jour en faire parti.


5 réactions: