5 astuces originales (ou pas) pour boire + d'eau

Oui, oui, on ne te le dira jamais assez, l'eau c'est vital, et on en boit forcément pas assez!
Je suis là pour vous aider en vous donnant quelques petits conseils pour que l'eau fasse beaucoup plus parti de votre quotidien, du moins plus qu'il ne l'est aujourd'hui.

1. L'eau au concombre

Une astuce que j'ai piqué à un grand restaurant 5☆
Tu mets un concombre à moitié pelé dans ta carafe d'eau, et tu laisses "infuser" 2 à 3 minutes. Cela garde l'eau fraîche plus longtemps et surtout, ça donne un goût que tu n'auras goûté nul part ailleurs. Très sympathique, moi j'ai adoré et adopté l'idée! Tu peux aussi couper le légume en longueur (4 morceaux) pour avoir plus de goût.


2. L'eau citronnée
Facile, rajoute des rondelles de citron dans ta carafe d'eau ou dans ton verre! C'est moins cher que d'acheter du Evian Citron, ça donne un petit goût à ton eau et je t'assure que tu en bois plus que si c'était de l'eau simple. A faire tous les matins en mode détoxe.


3. Le thé

Le thé, c'est bien connu, ça détoxifie le corps. En bonne blogueuse, et fidèle à la culture turque, je bois du thé assez souvent, et je me rassure en me disant que le thé, c'est un peu comme boire de l'eau, avec l'effet detox en plus.

4. Les petites bouteilles

Trimballe-toi avec des petites bouteilles d'eau, c'est plus pratique et tu vas vraiment voir la différence. Depuis que je le fais, je bois min 1L de plus qu'avant ;)


5. L'eau fruitée

Même principe que les 2 premiers, il faut que tu trempes un fruit dans ton eau et laisse infuser un petit moment. Je le fais souvent avec des cerises (oui, ok, c'est pas la saison), des cartiers de pomme juteuse ou de poire. C'est vraiment sympa. Surtout ne jamais mettre de sucre. C'est inutile et on peut vite devenir addict. Le sucre des fruits suffit à faire son effet ;)

J'espère que tu vas tester et approuver tout comme moi!


Pour voir tous les articles de cuisine turque, cliquez ici.

Pour suivre le blog sur Facebook, cliquez ici.
Pour suivre le blog sur Instagram, cliquez ici.

3 réactions:

Il neige aussi à Istanbul

Petite photo prise depuis ma fenêtre de bureau.

Et oui, il neige aussi à Istanbul. Et je n'y étais pas du tout préparée, pas de gants, une seule écharpe, manteau trop fin... Je me croyais encore en vacance, mais la neige m'a rattrapé!
Du coup, ce soir, c'est shopping d'hiver (et oui, je sais, pour la France, ca paraitra tard... mais que veux-tu...) pour acheter tout le tintouin, avec un gros manteau doublé, des gants par milliers, et des écharpes en tout genre...

La neige, c'est bien, mais quand on y est préparé!

Big Bisous d'Istanbul

5 réactions:

Dur de se faire des vrais potes après 25 ans!

25 ans, comme dirait Norman, c'est un peu la moitié de ta vie..non? Enfin presque, à quelles années près quoi.
Le phénomène de groupe d'amis m'intéresse beaucoup ces temps-ci. Lorsque j'étais en France, j'en avais des amis...et à la pelle... Puis j'ai déménagé... à l'étranger. Et là, j'ai vu qui étaient mes VRAIS amis:

- La copine d'enfance, celle avec qui on a fait les 400 coups, on a fugué, on a fumé, on a menti, on a triché... La copine qu'on oubliera jamais quoi.
- La copine de Lycée, tu sais celle avec qui tu vis ton passage de l'adolescence à la vie adulte. La copine sérieuse mais pas trop, avec qui tu parles de mecs, de fringues, de voyages... Celle qui te soutient dans tes projets pro comme perso, et qui t'appelle + que ta mère.
- La copine de fac, celle avec qui tu as fait des exposés, des conférences, des animations, des voyages au bout du monde. Vous avez révisé les mêmes partiels, fréquentés le même réfectoire. C'est aussi celle qui partage le même destin professionnel que toi.
- La copine de bureau, tu sais, celle avec qui on critiquait les salaires, avec qui ont s'envoyait des vidéos marrantes, avec qui on parlait de nos rêves professionnels, avec qui ont se racontait notre nuit torride, et avec qui on planifiait les départs de bureau à 17h le vendredi soir.
- La copine-soeur. Tu sais celle qui, depuis que tu as 2 ans, te supporte dans sa chambre. Celle qui, à tes 12 ans, te demande conseil sur son couple. Celle qui t’achète le plus de cadeaux, qui te dit quoi faire quand t'es dans la m*rde, qui te félicite toujours pour tes réussites, et qui est copine avec toutes les nanas du début de ta liste.
- La cousine. Cette cousine spéciale, avec qui tu as partagé des soirées galères parce que vos parents se sont réunis et vous ont enfermé dans une chambre contenant une TV à antenne et une gameboy. La cousine avec qui tu racontes des petits secrets, des trucs intimes mais embarrassants aussi, avec qui tu ragotes parles de la famille, des autres cousines etc.

- Et puis tu as le reste de tes 569 friends sur facebook, avec qui tu entretiens des liens uniquement virtuels.

Je me rends compte que lorsqu'on arrive à 25 ans, et qu'on se plonge dans une nouvelle vie, c'est dur de se faire de nouveaux VRAIS amis. Tu me diras: "mais n'imp- moi j'ai pas eu de difficultés!". Ba en fait, moi non plus j'ai pas de difficultés à en trouver. Mais à les garder... c'est plus compliqué. Alors je m'explique:

A 25 ans, je trouve que l'on devient beaucoup plus exigent avec ses potentiels nouveaux amis. On est jamais content ou satisfait, on trouve toujours un truc chelou chez la personne, qui fera qu'on ne l'appréciera pas comme un vrai pote. On essaie pourtant, mais si on a le moindre soucis, ou le moindre chagrin, on se tournera plutôt vers quelqu'un de 'confiance', quelqu'un avec qui ont a l'habitude de parler, notre copine de Lycée ou de Fac par exemple. Notre copine d'enfance, on ne l'a pas choisi, c'est notre prof de flûte qui a re-modifier le plan de classe (tu te rappelles?) qui nous a mis à côté l'une de l'autre. Du coup, on s'est rendu compte qu'on habitait pas trop loin (vivre dans une petite ville, ca aide) et puis voilà, c'était fait. Même si le destin nous a tracé un chemin complètement différent à chacune, n’empêche de les amis d'enfance, ça ne se perd pas! Par contre, un nouvel ami à 25 ans, on l'analyse trop, on décortique ses mots, on cherche son casier judiciaire. Bref, on est trop méfiant.

A 25 ans, on a pas envie de tout recommencer du début. La copine de bureau, on a hésité à la garder. On avait pas envie de lui raconter tout notre passé du début à la fin, surtout qu'il y a des choses très embarrassantes, mais bon, un vendredi soir de pot de départ, on a tout balancé, et ça va, elle n'a pas fait sa c*nne à juger, donc on a continué de se fréquenter.

A 25 ans, on a trop l'habitude de se confier aux mêmes, et ne rien dire aux autres. On a sa petite carapace. Mais si on veut se faire de nouveaux amis, il va falloir s'ouvrir un peu, donner de soi, être prêt à répondre aux questions et aussi, à en poser. S'intéresser à l'humain en face, pour construire une relation durable. Et franchement, c'est relou. Y-aurait pas un accélérateur de première étape d'amitié?

A 25 ans, on a pas le temps. En plein début de carrière, on est submergé par le taf, on a envie de se faire voir bien par le boss, donc on compte pas les heures sup., on a son propre appart qu'il faut ranger ET nettoyer, on se fait sa propre bouff car on a pas le salaire qui permet de bouffer souvent dehors le soir. Bref, on a un timing à faire flipper nos petits frères et sœurs, et quand on rencontre quelqu'un d'intéressant, on a pas forcément le même emploi du temps.

Ami: "Tu viens ce soir, on se fait l'apéro chez Kebab Mania?"
Moi: " A non désolé, je finis tard et demain matin j'ai une confcall à 7h du mat avec nos partenaires coréens".
Ami: "Ok, une prochaine fois"
Moi: "Snif..."

Bref, on a jamais le temps. Si en plus on habite dans une grande ville, assez loin d'un de l'autre, j'te le dis tout de suite, c'est la flemme qui l'emporte.

Trouver un(e) bon(ne) pote à 25 ans, c'est un peu comme trouver un bon mari en fait ... Il faut avoir le temps, l'envie et l'ouverture d'esprit nécessaire...

Qu'est ce que tu en penses? Tu t'en fais toi, des vrais potes à 25 ans?

Je te mets quelques photos du groupe d'amies de tous les temps que j'adore et que je connais par coeur... Parce qu' elles aussi, elles me manquent un peu..


Je leur dédierai sûrement un article prochainement car j'ai des infos à te filer sur elles ! =)


SEX AND THE CITY

10 réactions:

Cauchemars en série

Petit quizz pour voir si tu suis un peu l'actu "série américaine".

Quelle est la série dont je vais parler dans cette article et qui m'a causé plus d'un cauchemar par semaine ces derniers mois. Voici les indices tout en GIF:

- Rick le skyzo

0 réactions:

Chers touristes, bienvenus en enfer!

T'es tu déjà fait "arnaquer" lors de l'un de tes voyages touristiques?
Peut-être ne le sais tu même pas, mais en effet, tu as surement du te faire avoir comme une buse en prenant le taxis à Marrakech, en achetant des souvenirs à Rome ou en louant un jet ski à Cancun. Notre article du jour parlera donc des racoleurs à touristes, ces mecs qui n'ont pas assez été câlinés par leur papa étant petits, et qui se vengent sur nous.

Tout a commencé ce weekend, quand j'ai entendu aux infos la speakerine évoquer le reportage qui fait la polémique en Turquie ces jours-ci (rappelons ici que je vis à Istanbul). Apparemment, un mec anglais d'origine se serait fait passer pour un touriste dans les rues de notre belle capitale culturelle Istanbul, à la recherche de gens malhonnêtes qui seraient susceptibles de lui dérober des sous. J'apprends après quelques recherches que ce type a fait de cette activité son métier, et qu'en fait, ces reportages sont réalisés un peu partout dans le monde. Watch - Scam City.

Ca c'est le présentateur anglais qui prend des risques pour nous

2 réactions:

***29 octobre 1923***

Ataturk. Turquie. Naissance. République. Liberté.

Voici les mots clés qui résument ce jour du 29 octobre 1923, ou la République turque est née. A Ankara, capitale de la Turquie, Ataturk proclama la fondation de ce nouveau pays, et mis fin à l'Empire Ottoman ainsi qu'à ses sultans.
Un jour clé, en Turquie, une date de gloire et de fierté. On le voit de part les drapeaux turcs, hissés dans les moindres recoins du pays. Pas une rue, pas un bâtiment, pas une boutique sans que l'on ne voit le portrait d'Ataturk, le drapeau turc et un mauvais oeil pour protéger le tout.

La célébration a commencé à 19h à Ortakoy, avec un jeu de lumière impressionnant, illuminant tout le Bosphore pendant une demi-heure. 
A 19h30, s'en est suivit un feu d'artifice plus qu’impressionnant, applaudit par des millions de turcs pleins de joie. 

[Je suis une grande fan des feux d'artifices. Je les aime beaucoup car ils font rejaillir en moi la petite fille qui allait voir le feu d'artifice du 14 juillet avec son papa turc. Je lui serrais fort l'auriculaire, seul doigt que je pouvais tenir, et nous marchions jusqu'au lac de la ville où j'habitais. Mon père me portait sur ses épaules pour que je vois mieux le reflet des illuminations sur le lac. C'était un moment privilégier que j'ai gravé en moi pour toujours.]

Du coup, je ne manque jamais un feu d'artifice, et le 29 au soir, je peux dire que j'ai été gâté pour le coup, car le feu d'artifice a duré 25 min environ! Et c'était magnifique...

Je souhaite donc à la merveilleuse Turquie un joyeux 89ème anniversaire, en lui espérant une très, très longue vie, dans la paix et l'amour de la patrie!

Iyi ki dogdun Türkiye!
 

2 réactions:

H&M en moins cher et plus original

Quoi? Je n'ai jamais écris de posts mode? Oh my god, je m'y mets tout de suite, mais non pas pour te faire un show de mes nouvelles emplettes -quoi que-  mais belle et bien pour partager mon bon plan du moment. Seul incovenient, il faut que tu résides outre méditérannée, dans ce magnifique pays qu'est la Turquie. Le nom du bon plan: Koton.

Il était une fois, une jeune fille fan de mode, perdu dans les rayons d'un magasin turc appelé Koton. 



La première fois que j'y suis rentrée, j'ai pris le premier article que j'ai vu et je me suis dis: "humm pas mal", puis au deuxième j'ai dis: "chéri, c'était quoi le code de ta carte bleue?"

En effet, je suis tombée raide dingue devant ces articles proposés par ce magasin turc. En gros, en Turquie, si tu veux t'habillée comme tu t'habillais en France, tu as Zara, Mango (gros carton) mais aussi Koton. Cette marque est un mix entre bas prix et qualité. Les fringues proposées sont dignes d'une des meilleures collections de H&M, sauf que les prix sont tous petits...

Amplettes du lundi: Un slim orange foncé et un autre vert, bien épais, 39,99 lires turques chacun, soit 18 euros. Un autre pantalon violet pattes d'eph, 49,99 lires turques (tu divises par 2 pour avoir l'euro). Un gros pull orange beige et marine trop beau ca race à 69,99 lires turques... Bref, le bonheur..

Les soldes sont vraiment du tonnerre, mais faut être rapide et localiser les magasins les moins fréquentés. Les périodes sont les mêmes qu'à Paris à peu près.

KOTON I LOVE YOU !!







You like it? =)

11 réactions:

Ohh Santé, ...quand tu nous laches!

J'ai rencontré une étrange amie, ici à Istanbul. Elle m'a totalement envoûtée, elle m'a enivré au point que je n'ai pu dormir ou manger. Elle s'est montrée très attachante, jamais je n'aurais jamais cru quelle me serait aussi fidèle. Même en Inde, elle n'a pas voulu de moi. Mais ici, elle m'a juste kiffé!

J'ai pourtant essayé de la chasser de mon corps. Je me suis dis: "Là, si tu continue comme ça avec elle, elle va te bouffer, ta fin approche". Je l'ai donc chassé...

Petit déjeuner à la turque, préparé par mes petites mains, donc rien de mauvais, que du bon !!!

Elle a fini par s'en aller, mais m'a tout de même laissé un souvenir amer, qui a duré une semaine et quelques jours.

Première fois de ma vie que mon corps a subit les ravages de cette horreur qu'est l'intoxication alimentaire.

Tout à commencé un dimanche ensoleillé, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, et je me préparais à une belle visite de touriste, dans les rues de l'ancienne Constantinople. Quand soudain, après quelques mumuseries, je commence à avoir la nausée, les jambes tremblantes et le tournis. Humm, ce tost pas net mangé dans cette brasserie douteuse, aurais-je du?

Ni une ni deux, je me retrouve à l’hôpital, dégurgitant toutes mes tripes pendant deux heures. (épargner mes lecteurs Oohh non :))

On m'injecte un liquide inconnu au bataillon dans le sang, histoire que je redeviennes un être humain, et je me sens mieux. Des médicaments? Tiens, en voilà 15 à prendre dans des indications toutes différentes les unes des autres. Un le matin tôt, un le matin avant de manger, un le matin pendant manger, un le matin après manger, un deux heures après le manger du matin... etc.

Quatre heures après mon entrée à l’hôpital, j'étais à la recherche d'une pharmacie de garde, qui veuille bien de donner mes doses de médoc. A la maison trente minutes passées, chantier de guerre ravagé par la maladie, je dus me contenter de boire des trucs dégeu comme du thé à la cannelle (bah oui j'aime pas ça, beurk), du jus de citron mélangé à du miel et des herbes qui poussent sur une montagne. Merci ma maman d'accueil qui m'a aidé en me préparant tout ça.

Je vais mieux aujourd'hui, mais un truc restera gravé dans ma mémoire. Ne jamais manger des sandwich ou autres condiments qui ont l'air alléchants, dans des endroits douteux!

OUT le buffet YILDIZ à Galata, OUT la sandwisherie du coin de Gayrettepe qui me fait de l'oeil. Soyons attentifs, je le dis pour toi aussi, voyageur inconnu, ne déconne pas, tu pourrais le regretter.

PS: Thanks to April International, tous mes frais ont été remboursés au centime près. Merci l'assurance, I love You !

Pour suivre mes aventures, Facebook et Instagram sont tes amis :) Des bises!!

1 réactions:

Istanbul: du haut de la tour de Galata ..... no comment !






Magnifique non?

4 réactions:

Tout pour mes cheveux !

Katrina Kaif
Bon ok elle n'est que
mi-indienne :)
Je l'ai toujours dit, la beauté d'une femme passe avant tout par ses cheveux. Tu auras beau avoir la plus belle peau du monde, les yeux les plus saillant, les dents les plus brillantes, si tes cheveux ne sont pas au top de leur forme, si ils ne brillent pas de milles feux, tu n'auras jamais là classe. Parce que les cheveux, CA CHANGE TOUT !

La femme dégage par les cheveux certaines phéromones qui sont tout simplement des messages...pour l'homme?

Bref, j'ai donc remarqué que certains peuples avaient compris l'importance de l'apparence des cheveux beaucoup plus que d'autres. Regarde les indiennes:

La femme représente le désir en Inde, et plus elle a les cheveux long, plus elle est féminine selon les indiens. Donc pour eux, l'indienne parfaite doit avoir les cheveux beaux et donc longs pour pouvoir séduire son mari et le faire rugir de plaisir...
Tu verras donc dans les rues de Bombay des femmes aux cheveux longs et noirs, bien coiffés, épais ou lisses, JAMAIS attachés et TRÈS brillants!

Dans un autre pays, j'ai remarqué à quel point les femmes prenaient soin de leur cheveux: La TURQUIE!
Tout d'abord, je t'explique le réseau des coiffeurs en Turquie:
A chaque coin de rue, tu as une petite boutique aménagée en salon de coiffure, avec des photos de jolies filles aux belles coiffures accrochées sur la façade (c'est assez hideux et cheap d'ailleurs). Tout femme turque qui se respect ira donc régulièrement chez son coiffeur pour se faire prendre les sourcils au fil, technique aussi utilisé par les indiennes ( et la moustache aussi en fait ;))

Le coiffeur de quartier connait son métier, mais n'est souvent pas professionnel. Pour occasions spéciales, la turque ira chez un coiffeur plus haut de gamme.
A noter: La femme turque ira chez le coiffeur pour tous types d'événements, sans réfléchir, c'est un vrai passe temps, hobby, un plaisir non négligé. Les jeunes filles sont donc habituées à y aller dès leur plus jeune âge et à prendre soin d'elle.

Revenons à nos moutons. Ce que je remarque donc quand je sors dans la rue en Turquie, c'est que les femmes ont (presque) toutes des cheveux nikel chrome! Beau brushing, des petites waves même que quand moi je les fais ca fais trop moche, des tresses de tous styles, des colorations loufoques, osées, et très réussits!

Niveau capillaire, les turques savent ce qu'elles veulent! ..... contrairement à moi.

En effet, pour ma part, aucune coloration à mon actif, dégradé léger tous les 3 mois, mèche indomptable, nature de cheveux épaisse et frisée, bref, je n'en peux plus!!! Je vais me refaire un lissage brésilien je pense, ca dure assez longtemps, et ca ne gâche pas mes boucles.. Mais le prix !! OMG! Faut faire un crédit sur 3 ans!

Quand je vois les minettes turques avec des cheveux de fou, super bien brusher alors qu'il fait 40°C et que je me suis fais un chignon à l'arrache, je rage un peu...

Voici les femmes turques qui ont marqué le pays en parti grâce à leurs cheveux:

Femmes turques à l'ancienne avec du volumeeeeee SVP!!



Femmes turques d'aujourd'hui avec des super coupes comme d'habitude!
Tout ça pour dire que les cheveux c'est super important, et qu'il suffit d'une bonne coupe de cheveux pour améliorer votre humeur de la journée...

Qu'en pensez-vous? Vrai ou faux?

7 réactions:

Ces femmes fortes !

Il y a ces femmes, à qui on apprend à être fortes dès le plus jeune âge. Personne ne les porte sur un nuage, elles se sentent mal aimées, mais ne savent pas qu'en fait, c'est un stratagème manigancé par leur parent pour les rendre plus fortes, plus combatives et plus préparées à la vie future, la vie d'adulte.

Jeanne D'Arc
Je compare ces femmes courageuses à ces femmes qui ont sont nées dans un monde totalement différent, un monde facile, où les efforts supplémentaires sont facultatifs. Ces femmes ont la vie légèrement plus facile. Elles ne forcent pas, ne tirent pas sur la corde. Elles se laissent porter par les événements, par les hommes. Elles ne sont jamais en conflit car elles ne ressentent pas le besoin de prouver quelque chose. Elles n'ont pas grand chose à revendiquer d'ailleurs.
Les femmes fortes, elles, se sentent toujours sur un champs de bataille. Elles luttent. Elles sont besoin qu'on dise qu'on est fière d'elles. Elles se doivent de prouver leur bonne foie, leur courage, leur énergie. Parfois, ce n'est pas forcement la meilleure manière pour elles de montrer leur caractère. Elles sont souvent incomprises, critiquées.

Aung San Suu Kyi



Première femme que j'ai admiré, c'est Rosa Parks (en haut). Cette femme avait un courage que personne ne soupçonnait. Je me rappelle encore du jour de sa mort. J'étais triste. Elle revendiquait sans peur tout ce qu'elle pensait. Elle faisait ce qu'hommes n'osaient pas faire. Et ca, j'ai aimé!

Puis, en 5ème, ma prof d'espagnol nous a fait visionner Frida Khalo (en bas). C'était la fin de l'année et elle en avait un peu marre de nous faut dire... Ce film m'a beaucoup marqué. Tu l'a déjà visionné toi?
Pourquoi m'a-t-il marqué? En réalité, je ne me souviens pas de l'histoire du film, en revanche, je me souviens avoir regarder Frida avec un oeil admiratif. Un mari grossier et infidèle, une maladie affreuse qui la dispensait de tous les petits bonheurs de la vie.. mais cette artiste restait forte, honorable et ça, ça fait quelque chose.


Ma famille a beaucoup compté sur moi, m'a appris à m'en sortir seule. Je me suis donc jetée à l'eau très jeune, et j'ai appris la vie.
Ma soeur fût une deuxième mère pour moi, une femme féministe, déterminée et très brillante. Elle était comme mon modèle, puis elle est partie pendant mon jeune âge. Elle m'a laissé livré à moi-même. Et la, j'ai compris, grâce à elle, qu'être une femme, ce n'est pas tous les jours facile. Alors je me suis battue, battue pour que l'on reconnaisse que les femmes peuvent être talentueuse, elles peuvent faire des choses incroyables, elles peuvent surpasser la gente masculine. Mes défis que je me lançais étaient de plus en plus difficiles, mais ne me suffisaient jamais. J'étais assoiffée de revanche, revanche mais contre qui? contre quoi? Dieu seul sait.

Pourtant, cela ne m'a pas suffit, et aujourd'hui encore, j'estime que je n'en ai pas fait assez. J'estime que j'aurais pu faire mieux. Je me compare à ces autres femmes, je me sens toujours aussi inférieur. Je me pose beaucoup trop de questions inutiles.

Waris Dirie
Plus je regarde autour de moi, plus je trouve que je me situe dans la catégorie des femmes fortes. Je ne demande d'aide à personne. Je règle mes affaires sans problème. Je suis prête à faire le boulot d'un homme sans rechigner. Je n'aime pas trop les conversations de fifilles. Je préfère les conversation de bonhomme! Est-ce la définition d'une femme forte? A vous de me le dire...

Ces femmes fortes, je les admire, et j'espère un jour en faire parti.


5 réactions:

San Francisco

Est-ce que je t'ai déjà parlé du jour ou j'ai laissé mon coeur à San Francisco..?

Les photos de cet article sont ma propriété, merci de demander avant utilisation





















8 réactions: