Un enfant qui voyage depuis sa naissance : A Third Culture Kid

Il y a ce genre de familles, qui voyagent depuis des lustres. Elles n'ont pas de maison, pas de langue maternelle et pas de limites. Elles ont juste une dimension internationale, une expérience hors du commun et des valeurs issues de milliers de codes culturels. Ces personnes là font des enfants qui passent la plus grande partie de leur croissance à voyager de pays en pays.



Ces enfants là sont appelés les Third Culture Kids. Ils ont une capacité d'adaptation phénoménale se dit-on. Mais on ne pense jamais à ce qu'a pu ressembler leur premier jour à l'école, leur premier anniversaire,  leur premier copain.. etc.

Ces enfants sont souvent confrontés à un processus de recherche d'identité bien plus mouvementé qu'un enfant ayant une vie plus stable.

D'un point de vu personnel, je pense que ces enfants là ont une chance inouïe. Avoir déjà fait le tour du monde à 12 ans, parler 3 voire 4 langues, avoir une culture très large sur l'histoire, la géographie, la culture et pleins d'autres domaines.. Ce sont des avantages très rares que l'on ne peut développer sans voyager.

Mais d'un autre côté, je me sens mal pour eux. Ces jeunes n'ont jamais eu d'amis fixes, le bande de copain, de petit ami sérieux... de repères en somme. Ils ont toujours vécu de manière nomade et ont du faire plus d'efforts pour s'adapter à chaque fois à une nouvelle culture, de nouvelles normes et de nouveaux codes de comportement, de langage ou de manière de vivre.

J'ai là une magnifique vidéo qui te permettra d'avoir leurs points de vus à eux, ces enfants aux multiples cultures:


J'aime beaucoup leur approche de la vie. Je trouve que c'est vraiment courageux d'affronter le monde lorsqu'on n'a pas les mêmes habitudes que les autres de notre âge.
Aussi, le fait de toujours être en mouvement peut donner l'impression que l'immobilité est ennuyeuse, que l'engagement coupe les ailes et que les liens sont éphémères.
Cela peut entraîner des troubles de comportements et une peur de l'engagement. Ce que je ne souhaite à personne... La beauté de la vie réside dans ses choses là.

Moi qui suit une grande voyageuse, je ne critique pas du tout les atouts du voyage à long terme, mais je pense seulement qu'il est très difficile à un âge où l'on doit se construire, d'être confondu dans une masse de repères sans savoir lesquels s'appropriés...

1 commentaire:

  1. J'en suis un TCK et ce n'est effectivement pas facile. Très bon blog, continuez comme ça!

    RépondreSupprimer