Embouteillages, où que tu sois, tu n'y échapperas pas!

En effet, je constate que dans n'importe quelle grande ville, où que tu sois, tu n'échappes pas aux fameux affreux embouteillages qui te font connaître des gros mots encore inconnus au bataillon, qui t'apprennent à t'énerver même sur les vielles dames qui traversent, qui te font te tirer les cheveux et écouter Chérie FM ou même - et là, c'est grave - Rire et Chansons! Qui te font chanter Christophe Maé très fort, qui te font compter le nombre de voitures jaunes...
Bref, un moment douloureux que j'ai vécu hier dans Paris - 1h pour rejoindre le périph BIM 1h de Porte de la Chapelle à Porte de Bercy BIM puis 50 min sur la A6 au lieu de 15 BIM sinon, tout va bien.

Donc, ma journée gâchée fût accentuée par une analyse des émotions lors d'un embouteillage:



15:45 : Tout va bien, on chante on rigole, on se dit que ça va passer vite, on parle de tout et de rien, la vie est belle.

16:15: A un virage long, lorsqu'on voit la file de voitures qui nous précède en entier, on commence à stresser et à se ronger les ongles.

17:00: Plus ça va et plus on insulte tout le monde pour un rien : "putain mais quel c*nnard, il veut que je lui file la priorité!! Quoi il est à droit, MAIS JE M'EN FOUU!"

17:45: Avec son co-pilote, on a écumé tous les fonds de conversations possibles, ça fait déjà 2h, et on a plus rien à se dire. Meilleure amie ou pas. On s'emmerde.

18:00: Chacun appel sa famille pour annoncer qu'il est bien encore vivant.

19:50: On se rapproche de la maison, on est heureux, on fonce, la route est enfin libre, personne pour nous klaxonner, on a plus d'essence mais on s'en moque, le plus important c'est de déposer la co-pilote, et de rentrer, manger, boire, prendre une douche et dormir!!!

On ne se lasse d'ailleurs pas de raconter à tout le monde l'exploit que l'on vient d'accomplir - j'ai pas tuer quelqu'un malgré les 4h de bouchons - et de donner des détails sur l'itinéraire que l'on a choisi et pourquoi on est si intelligent.

Je pense donc que cette situation est casi irrémédiable. Qui dit grande ville, dit bouchons. Et moi je suis une citadine from big cities, et je le resterai. Que ce soit à New Delhi - record 6h30 de bouchons, wuppp!!! - Istanbul, New York, San Francisco - quoi que la bas, tout le monde prend les transports en commun type cable car - Tokyo, Berlin, Londres ou alors Paris, tu as le droit à un petit bizutage par le trafic.

Les bouchons à New Delhi, un jour normal....
Selon les pays, j'ai cependant remarqué des attitudes différences des automobilistes. On dit que les français sont stressés à cause des problèmes de transports, bouchons etc.. Mais ce sont des choses qui font parties de toutes les grandes villes. Il faut donc accepter ou déménager en campagne.

Dans les pays méditerranéens comme l'Espagne, la Grèce et l'Italie, on a le sang chaud. Le chauffeur descend la fenêtre, sort sa main pour faire des signes, crie des mots pas sympas, klaxonne, et même frappe sur le volant tellement il est énervé. Par contre, il ne sort jamais de la voiture. T'es ouf'..

En Amérique du sud ou au Mexique, le chauffeur ne bronche pas, limite il s'en fiche. Quoi que tu dises, tu ne pourras pas le déstabiliser. Il continuera son chemin, et fera pas attention à ne pas s'endormir au volant. Tranquille, cool, peace, no woman no cry.

En Inde, le chauffeur a les yeux rouge. Donc tu pris pour que votre course ne dure pas trop longtemps. Blague à part, le chauffeur indien est très sympathique, voire même trop. Tellement il est gentil, il pense à toi, veux te faire plaisir et donc sur le chemin, il t'emmene dans une boutique (alors que t'as rien demandé) pour que tu puisses faire du shopping. Trop sympa Ranjit!
Quoi? Ranjit se prend une commission si tu achêtes quelque chose? Pff, n'importe quoi! Il est juste gentil :)

Aux Etats-Unis, les chauffeurs respectent la loi, tout comme en France. Pas de débordement. Juste des gros 4x4 qui prennent toute la place dans le parking, mais personne ne bronche. Pour peu que ce soit 50cent à l'intérieur.

En Turquie, c'est la cata. En fait, les bouchons sont assez dangereux surtout à Istanbul, car il faut savoir que les turcs n'ont pas le sang chaud, ils l'ont bouillant! Du coup, j'ai remarqué que en Turquie, tu préféreras utiliser la clim. Pourquoi? Pour mieux insulter dans ta voiture sans que les autres n'entendent. Car si quelqu'un entend, tu seras obligé de descendre de la voiture et de te battre. True story. C'est pour cela que je conseille de ne pas énerver un chauffeur turc qui est dans les bouchons. Ça pourrait mal tourner!

Je finirais avec ces 2 images que j'ai prise en Inde et qui prouvent que l'on devrait tous faire de même: Louer des picks-up/camions et s'y entasser. Ça fera moins de voitures, donc moins de bouchons et c'est plus conviviale!! :))

A, à, à la queleuleu 





Système très économique et écologique
Et dans ton pays, vous conduisez comment?

Let's follow!
◄ Facebook      ◄ Twitter      ◄ Instagram

2 commentaires:

  1. ah ça !!! grandes métropoles du monde... et leurs embouteillages... Bonne analyse ! Bravo pour ta patience !

    RépondreSupprimer
  2. Merci ^^ C'était un jour de grand départ! Promis je ne le referais plus ;)

    RépondreSupprimer